Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Succès pour l’apéro Catho de Saint-Jean

Lu ici :

Csj "C’est une bonne centaine de participants qui, vendredi, à répondu à l’appel de l’apéro-évangile sur le parvis de la cathédrale Saint-Jean. L’évènement s’est déroulé sans débordement, fidèle à la charte verte et au thème « sortir des addictions », fixé par les organisateurs.

Sodas, guitares, et dès 19h déjà quelque quatre-vingts personnes. L’apéro-évangile géant, organisé à l’initiative de la Pastorale des jeunes du Diocèse de Lyon, n’a qu’un seul objectif : rendre visible. Plutôt raccord quand on connait les préceptes de la religion catholique. Pari réussi en tout cas. Il faut dire que la méthode relève plus du marketing moderne que de la procession : tee-shirt « Open Church : Viens et Vois », distribution du journal « L‘1nvisible », et extrême sollicitude des participants avec le tout venant. Il n’est pas surprenant ainsi de voir un peu plus loin, sur le parvis de la cathédrale, un homme en clergyman discuter avec un punk.

Aux alentours de 20h, la foule se densifie. La cause : le cardinal Barbarin vient de finir de célébrer la messe à Saint-Jean, en hommage au centenaire de la naissance de mère Thérésa. Quelque 150 personnes, au plus fort de l’évènement, sont massées sur le parvis, alors que le cardinal, en civil, rejoint la foule pour discuter avec tous. Et sus au dogmatique puisque, pas en reste, un groupe de quatre jeunes, guitare sèche en renfort, commence à entonner « New-York avec toi » de Téléphone. Tous n’ont pas pour autant « toute la nuit déconné », puisqu’aux alentours de 21h30, ce sage petit monde a rempilé les table, rangé les traiteaux. En laissant évidemment le lieu propre, comme convenu dans la charte verte qui gouvernait à cette manifestation. Prochain rendez-vous le 20 septembre pour le collectif de jeunes « Open Church », à l’église Saint-Bonaventure (2e), pour l’ « Open Church Festival. »

Partager cet article

12 commentaires

  1. http://gloria.tv/?media=92144
    A Assise la spiritualité franciscaine…..
    en phase avec le temps………..

  2. La « charte verte ». Celle de Copenhague, ou celle de Kadhafi ?
    Un « apéro » sans alcool, c’est vert, en effet, comme l’islam.
    Un apéro sans alcool, c’est un attentat contre les traditions françaises.
    La messe selon la « charte verte » est-elle une messe sans vin ?

  3. c’était vraiment sympa, l’idée fera des petits probablement dans d’autres villes de France…

  4. Je ne comprends pas cette tendance récente des courants les plus prosélytes de l’Eglise à penser qu’ils convertiront plus facilement les Français s’ils leur parlent en anglais.
    Ajoutons à cela la « charte verte » et le thème « sortir des addictions » : quel conformisme… Le prochain coup, l’Eglise s’excusera de brûler des cierges (ça dégage du CO2), et invitera les fidèles à « boire avec modération » avant la communion…

  5. « My church is rich  » No, my church is not rich » » Is my church english »? No, my church is french…Sorry…BYE

  6. Sans vouloir être faire la vieille aigrie (même si certains vont le penser sans doute), je rejoins Robert Marchenoir. Pourquoi les messages (les slogans publicitaires plutôt) de l’Église Catholique en France sont-ils de plus en plus en anglais ou en soit disant anglais?
    C’est pour faire moderne, c’est parce que quand on est jeune on ne peut que speaker l’anglais, ou c’est surtout parce tout sauf utiliser la langue universelle de l’église catholique romaine? Parce que le latin ça ferait tradi et ça pour certains c’est pire que tout? Quand au vert (plutôt mahométan actuellement même si l’on parle du vert e l’espérance, je lui préfère évidemment le beau bleu de Marie!
    Bref ça m’énerve prodigieusement cet anglais.
    AVE et pas Bye

  7. Traditionellement, le vendredi était jour d’abstinence plutôt que d’apéro… On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, on n’évangélise pas avec des apéros. Démagogie de l’église conciliaire,inspirée du mouvement charismatique, I presume ?

  8. Nicolas,
    L' »Eglise conciliaire » n’existe pas. C’est une hérésie. Il n’y a qu’une seule Eglise : l’Eglise du Christ qui n’est autre que l’Eglise Catholique Apostolique et Romaine avec à sa tête le Pape Benoît XVI.
    Cela dit, effectivement, le vendredi est censé être un jour maigre. Il aurait donc mieux valu faire cette petite teuf un autre jour de la semaine. Mais bon, sachant qu’il n’y avait pas d’alcool à boire, ce n’est pas bien méchant.
    J’ignore si ce genre de manifestations est très vendeur, mais ces gens ont au moins le courage d’exprimer leur Foi. Les ronchons qui n’en fichent pas une palanquée feraient bien d’en prendre de la graine.

  9. Ah ? L’apéro était sans alcool ? Un apéro musulman, donc ? Voyons voir ce qu’en dit l’organisateur :
     » — Que pensez-vous de la polémique autour de la gargouille représentant Ahmed Benzizine, ouvrier français sur le chantier de la cathédrale, et musulman ? »
     » — Très honnêtement, je n’en pense rien. Je me réfère aux propos de nos évêques qui ont pris position. C’est une stigmatisation d’une tradition. De tout temps, les gargouilles représentaient des personnes, de symboles. Je considère qu’il y a une volonté, qui m’échappe, de vouloir stigmatiser toutes les initiatives favorisant la bonne entente entre les différentes religions. »
    Eh bien, ça se confirme. Il « n’en pense rien » que les autorités de l’Eglise laissent graver « Allah Akbar » en arabe sur la cathédrale, mais il est contre la « stigmatisation » de tout ce qui va vers la bonne entente « entre les différentes religions » (surtout une, à mon avis).
    En bon français, il n’a pas d’opinion, mais il est quand même d’avis qu’il vaut mieux ne pas se fâcher avec l’islam.
    Notons aussi le mot d’ordre bizarre de la manifestation : « Ni alcool, ni drogue, ni téléphone portable, ni connexion web. »
    Mettre la drogue au même niveau que l’alcool, qui figure depuis les origines dans le rite chrétien, ça me paraît très… musulman, comme démarche.
    Quant à vouloir interdire les téléphones portables et les connexions Web, tout en parlant d’ « Open Church »… là, on est dans le grand n’importe quoi, à mon humble avis.

  10. OPEN CHURCH ? Qu’est ce que cela veut dire ? Pourquoi nommer en anglais ? Pourquoi ce choix linguistique de promotion d’une autre langue et de renoncement à sa propre langue dans son propre pays. Le processus est insidieux et se répand dans tous les domaines, il contribue à la déstructuration de la pensée.
    Ceci est lamentable et montre l’ inconscient des enjeux sociaux et économiques liés à la langue.

  11. Heu… je suis certainement un peu neuneu, mais qu’est-ce que l’auteur entend au juste par « cardinal en civil »??
    Sans aucun signe apparent de son état, c’est cela?

  12. Est-ce que le Cardina a l’habitude de célébrer ses messes en hommage à tel ou tel évènement, telle ou telle personne ?

Publier une réponse