Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / L'Eglise : Vie de l'Eglise

Spartacus n’a jamais été crucifié

Ggt Et quand on pense que Che Guevara et Karl Marx l'avaient pris en idole pour cautionner leur idéologie… Un monde s'écroule pour les communistes du monde entier si on en croit ce "chercheur" (quel beau paravent ce mot-là!) suédois qui affirme que les romains ne connaissaient pas la crucifixion et donc que le Christ n'a pas pu mourir ainsi et que par conséquent les chrétiens ont tort de prendre la croix comme symbole.

Bref, ce genre de chercheurs est utile car tant qu'ils sortent des inepties pareilles si facilement contredites, ils prouvent qu'ils n'ont rien trouvé et qu'ils ont donc bien raison de continuer à chercher. La haine contre l'Église ne connaît pas de limite aujourd'hui, pas même l'amour propre.

En revanche, le Christ est bien mort crucifié par les romains et le communisme que Spartacus – crucifié lui aussi – a inspiré bien malgré lui, a bien tué plus de 100 millions d'hommes, dont une bonne majorité de chrétiens.

Partager cet article

12 commentaires

  1. L’esprit infernal ne veut pas ce qui est et veut ce qui n’est pas.Combien d’intelligences sont infestées de cet esprit de « déconstruction », de vide ,de suicide par orgueil?Parce Domine.

  2. Ce remarquable et très cultivé chercheur devrait relire Tite-Live, « Histoire romaine ».
    Dans ce livre, l’auteur (-59 à +17) parle des crucifiements d’esclaves et de non-citoyens romains comme chose relativement courante…

  3. C’est bien connu:
    Des chercheurs qui cherchent, on en trouve,
    Des chercheurs qui trouvent, on en cherchent!
    Autre chose: le communisme apparait-il dans le livre des records?
    Car aucune idéologie a tué plus que lui.
    Pour le moment!

  4. PS: Par contre on peut sérieusement mettre en doute l’exécution par le feu de Giordano Bruno,le grand « martyr » de la libre pensée.Cette forgerie serait le fait d’un imposteur.Il n’existe aucune autre »preuve » qu’une simple lettre privée.Voir article de catholic encyclopedia…

  5. « Autre chose: le communisme apparait-il dans le livre des records? »
    @HB: j’ai le souvenir qu’il y apparaissait dans l’édition 1986, avant même la « Solution finale ».
    Jolie, votre formule sur les chercheurs.

  6. mais oui, ce chercheur est peut-être converti à l’islam, car c’est exactement ce que ces gens-là disent. Il veut juste mettre un verni scientifique pour tenter de donner du crédit à sa thèse et voilà, le tour est joué.

  7. Selon les historiens Spartacus serait mort au cours de la derniere bataille qui l’a opposé aux legions de Pompée et Crassus, son corps n’a pas été retrouvé; pauvre Kirk Douglas !

  8. Selon chercheur : « Dans les textes, il serait dit que Jésus «portait un « staurus » vers le Calvaire», ce qui signifie pas nécessairement une «croix», mais peut aussi vouloir dire un poteau. »
    Je viens de chercher dans mon Gaffiot et je n’ai pas trouvé « staurus »…
    En revanche dans le Bailly, je trouve « stauros » : pieu, croix. Ainsi que « stauroô » : munir de pieux, crucifier.
    Et dans Luc, je lis : « echei estaurôsan auton ». Si ce chercheur (!) tient vraiment à son pieu, il faudrait traduire : « là ils le munirent de pieux »… D’un ridicule achevé !

  9. C’est fou comme le démon se plait à entrer dans notre imagination !…et dans les idéologies !
    Éteignons la téloche et vite, retournons au réel !

  10. Dimanche, à la grand messe, mon attention a été attirée un instant par le visage grave et interrogateur d’un tout jeune enfant dans les bras de sa maman et qui pointait l’index vers le grand crucifix latéral.
    Nous avons tous été impressionnés par ces représentations, à la croisée des chemins, au centre des petits cimetières et bien entendu dans les églises, du suplice horrible enduré par le Rédempteur.Or, ces tableaux, ces statues ne sont rien à côté ce ce qu’endura Jésus-Christ, en plus de l’humiliation, de la dérision…Parce qu’il représentait la douceur même, le bien et la vérité, ils exigèrent le plus terrible châtiment réservé aux bandits et ce fût pire que pour eux, comme nous le montre le film de Mel Gibson « LA PASSION ».Et maintenant, ceux qui nient que ça eût lieu, sont les descendants de l’humanité qui a crucifié le Fils de Dieu.

  11. Ce n’est pas pire que l’allume-feu qui fait un tabac en librairie : « Comment Jésus est devenu Dieu ». Comme rammassis de bêtises et d’inventions, ça se pose là.
    Ils sont fous, ces Romains, ils sont fous ! ‘Feraient mieux de se soucier de leur âme, ça les occuperait à quelque chose d’utile ! 😀

  12. 1) De lien en lien on peut parvenir à un résumé en anglais, d’où il semble ressortir qu’il s’agit d’une thèse de philologie, soutenue dans une faculté de lettres, tentant d’élucider, d’un point de vue historique, la signification du terme « crucifixion ».
    Le marketing autour de ce document indique que la thèse est épuisée, mais qu’un livre (on ne précise pas en quelle langue) en sera tiré et publié chez un éditeur…
    2) La remarque « Des chercheurs qui cherchent on en trouve, des chercheurs qui trouvent … » est attribuée à de Gaulle, points de suspension compris.

Publier une réponse