Bannière Salon Beige

Partager cet article

Soros, un chef d’État sans État

Communisme / Immigration / Médias : Désinformation / Pays : International / Valeurs chrétiennes : Culture

Passionnante présentation du sujet par Pierre-Antoine Plaquevent, qui vient de publier “Soros et la société ouverte“. Les Gilets jaunes feraient bien de prendre en compte ces explications.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. Etude particulièrement intéressante (on peut cependant déplorer l’absence d’index) qui est la suite logique de “Cet étrange Monsieur Monnet” de Bruno Riondel (Editions de l’Artilleur).
    Celui-ci est à mon avis fondamental car il explique les origines du libéralisme libertaire avant de développer les étapes qui ont permis à cette idéologie de prendre le contrôle du monde occidental (finance, presse, universités, réseaux…). Le livre de P-A PLAQUEVENT, qui en est le complément naturel, l’actualise en nous décrivant le Monnet moderne en s’appuyant sur des aspects psychologiques particulièrement intéressants.
    La filiation est saisissante : mêmes parcours, mêmes maîtres à penser, mêmes universités, mêmes réseaux, mêmes méthodes, mêmes buts… Soros (tout comme Macron, ce qui est tout aussi saisissant à la lecture de Riondel) n’est que le continuateur d’une oeuvre qui a débuté au XIX siècle et qui prônait, dès ce moment, la disparition des frontières et des classes moyennes, la dilution des identités culturelles par les migrations, notamment africaines, l’éclatement de la famille etc. Tout y est…
    Qui veut comprendre le monde actuel doit lire ces deux ouvrages.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services