Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Situation explosive à Mayotte… et à Versailles ?

Des groupes d'habitants délogent les étrangers sous le regard des gendarmes impuissants :

"Violente, la scène se répète dans divers villages du même département français depuis janvier. Une foule de plusieurs dizaines d’habitants se dirige vers des habitations de fortune occupées par des immigrés. Ils sont très déterminés. Ils tapent sur des casseroles, chantent, puis ils chassent les occupants, qui se retrouvent brutalement à la rue. Ils détruisent certaines habitations, brûlent des affaires qu’ils trouvent. Ils menacent ceux qui s’opposent à leur action, voire les journalistes présents. Ils distribuent des tracts justifiant leur action, qui accusent les sans-papiers d’être responsables de tous les maux du département : délinquance, chômage (36%), surcharge dans les écoles, dégradation des services de santé…

Ce département, c’est Mayotte, île située à mi-chemin entre l'Afrique et Madagascar, 230.000 habitants, dont 40% d’étrangers, un territoire français qui vit sous la forte pression migratoire des trois îles des Comores indépendantes voisines. […]

Cette chasse à l’étranger a commencé en janvier dans le village de Tsimkoura. Un collectif d’habitants de ce village a écrit à des propriétaires, avec copie à la maire de la commune et à la gendarmerie, pour les sommer d’expulser les sans-papiers qu'ils hébergeaient avant le 10 janvier. "Passé ce délai, les habitants prendront les mesures nécessaires pour remédier à ce problème", avaient-ils prévenu. Ils ont mis leur menace à exécution, chassant quelque 200 personnes, certaines en situation régulière, certaines même de nationalité française… Faute de réaction des autorités, d’autres villages ont suivi l’exemple. La méthode est désormais rodée : on prévient par courrier, sur les réseaux sociaux et par voie d’affiches ; on se donne rendez-vous ; puis on marche vers le quartier ciblé."

Pendant ce temps, à Versailles / Le Chesnay, le projet d’ouverture d’une plate-forme d’accueil pour les demandeurs d’asile (Pada) inquiète. Le maire de Versailles n'a pas été informé de cette installation.

"Une perspective qui effraie riverains et parents d’élèves qui s’abritent derrière la sécurité pour justifier leur hostilité. « Il y a un établissement scolaire (NDLR : Saint-Jean-Ulst, un établissement privé qui va de la maternelle au lycée) juste à côté. Il accueille près de 3 000 élèves chaque matin. Nos enfants vont croiser des migrants : c’est impensable ! », s’emporte un homme, qui habite à proximité. « Ce sont deux mondes qui s’affrontent. J’ai deux filles scolarisées à Saint-Jean-Ulst et ça m’inquiète », approuve Sophie, une enseignante, sous le regard approbateur de Karine, qui réside à Versailles."

Si l'immigration touche les beaux quartiers, où va-t-on ?… "Il est important que l'accueil des demandeurs d'asile se fasse dans de bonnes conditions… mais pas chez moi".

Partager cet article

15 commentaires

  1. Depuis la fusion avec un autre établissement, le lycée/collège St Jean de Béthune s’appelle St Jean Hulst (avec un H)

  2. L’article du parisien est intéressant car il est dit que ce centre doit être proche de la préfecture. Ce qui veut dire que les migrants vont faire le trajet entre ce lieu en face de Saint-Jean et la préfecture… Charmante perspective pour tous ces quartiers concernés… C’est un coup des socialistes et de tous leurs amis de droite complices. Dans la droite ligne d’hidalgo qui veut faire la même chose à Paris. Brillault et Mazières réveillez-vous un peu! Doux rêve quand on voit que le maire du Chesnay est capable de soutenir Bruno Lemaire après avoir pris la tête de la campagne du CESE…. Il va falloir que le peuple prenne les choses en mains avant qu’il ne soit trop tard. Qui pour prendre la tête?

  3. Pauvres versaillais et Chenaysiens qui vont découvrir autre chose que ce que dit le Fig Mag!
    Signé: un versaillais

  4. Cette histoire de PADA à Versailles est encourageante, tout comme les “logements sociaux” dans le 16ième et autres lubies hidalgiennes.
    Les socialistes ne s’en rendent même pas compte mais ils sont en train de scier l’une des branches les plus solides sur laquelle ils se sont assis depuis 30 ans pour leur plus grand bénéfice : la passivité auto-satisfaite et souvent très bien-pensante des classes les plus aisées, jusque là relativement protégées des joies de la diversité et très “ouvertes” et “tolérantes” … avec la tranquillité et la sécurité des français moins aisés.
    Mais en leur pourrissant la vie par dogmatisme sectaire, les socialistes vont finir par les réveiller. Je n’imagine pas tous ces braves bourgeois se mettre à user des mêmes méthodes que les habitants de Mayotte. Mais, ils savent se faire entendre et, politiquement, ça pourrait être très coûteux pour les partis “respectables”.

  5. Je trouve que c’est justice que tous ceux qui votent pour l’Union Européenne depuis des années et se foutent de la souffrance et des suicides aient leur quota de migrants en bas de chez eux.
    Très pédagogique.

  6. Et maintenant, le camping sauvage est toléré ! YOUPPY !
    Bon courage aux propriétaires terriens !

  7. Les villageois de Mayotte qui expulsent violemment les Comoriens qui leur créent des problèmes, c’est, à mon avis, une réaction normale pour se défendre, en raison du laxisme (pour ne pas dire la démission ou la complicité) de l’Etat français. C’est une sorte de révolte dans une situation de quasi-anarchie et d’invasion.
    Ceux des beaux quartiers, comme à Versailles, qui protestent devant l’arrivée de “migrants”, c’est compréhensible aussi; tout le monde connaît les conséquences très négatives de ces arrivées massives; il n’y a qu’à regarder ce qui se passe à Calais. Il faut être de gauche pour oser affirmer le contraire de la réalité.
    Que ces “réfugiés”, souvent économiques, investissent de pauvres villages, des quartiers riches ou bien des villes en situation économique difficile, le résultat est le même, et les habitants se défendent comme ils le peuvent.
    Qui sont les responsables de ces migrations massives? Qui sont les responsables de toutes ces misères sur la terre? Certainement pas les peuples qui n’ont aucun pouvoir, mais les puissants qui dirigent la politique, l’économie et la finance.

  8. À Versailles ? Après le « Vagin de la Reine » qui a laissé trop de Versaillais indifférents, pourquoi se gêner pour déconstruire et changer la population et les mœurs… ? La proposition des restaurants locaux va changer aussi …

  9. en plein plan vigipirate ? ouvrir un centre à 50m d’une école ? est-ce bien raisonnable ?

  10. Mon petit doigt me dit que les versaillais bien pensant vont commencer à mal voter…quand je dis que les gens commencent à réagir uniquement lorsqu’ils sont directement concernés!!!
    Pauvre France, vendue et bafouée!!!

  11. Merci de ménager les Versaillais qui ont conscience du grand remplacement qui s’opère et votent FN. Nous regrettons de ne pas être suffisamment nombreux pour que la vraie droite soit élue mais nous existons. Le résumé “Il est important que l’accueil des demandeurs d’asile se fasse dans de bonnes conditions… mais pas chez moi”, est donc un peu rapide. D’ailleurs, qui connaît l’orientation du vote de la cinquantaine de personnes rassemblées pour protester quant au projet d’accueil de clandestins à Versailles?

  12. Ouvrir un centre à 50m d’une école ? Pas besoin d’être clairvoyant pour deviner qu’une recrudescence de vols et même peut être de viols d’enfants auront lieu. Étonnant que les services de sécurité de la ville n’aient pas arrêté ce projet ?

  13. L invasion continue. Et qu elle touche les beaux quartiers où les banlieues prolos.m, quelle différence? Ç toujours notre France qui est envahie.
    Au moins cette fois, certains bobos ouvriront peut être leurs petits yeux de bisnounours?..

  14. Y aura-t-il encore des journalistes aux ordres pour nous dire que ce sont des méchants d’extrême drooâte, à Mayotte et à Versailles ?

  15. Ce qui m’inquiète, c’est que quand la misère s’installe quelque part (beau quartier ou pas), la drogue n’est jamais loin. Surtout près des établissements scolaires.
    Pour l’avoir vu dans l’établissement privé que j’ai fréquenté, les enfants qui y étudient ont de l’argent ou peuvent s’en procurer (tout le monde le sait), c’est donc eux qu’il faut attaquer en premier lieu. Dans mon bahut, dès qu’on s’éloignait de 100m (en dehors de la vision des vigiles), les dealers étaient là.
    Je ne dis pas qu’ils seront tous dealers, loin s’en faut, je dis que c’est le meilleur angle d’attaque des dealers et qu’ils le savent.
    Pour reprendre la dernière phrase, non “l’accueil des demandeurs d’asile ne doit pas se faire” tout court, peu importe où.
    La France, avec son nombre exponentielle de chômeurs et la violence d’une certaine frange de la population que plus personne n’arrive à contenir, n’est plus à même d’accueillir qui que ce soit.
    Accueillir pour se retrouver encore plus dans la misère que chez eux, je ne vois pas l’intérêt.
    Ce que je vais dire peut choquer au premier abord, mais lisez jusqu’au bout :
    La politique Australienne n’est peut-être pas si mauvaise : aujourd’hui, ils sont coupables de 0 morts chez les “immigrés clandestins” (désolée si le terme n’est plus politiquement correcte aujourd’hui, mais c’est ce qu’ils sont: ils rentrent en masse, en violant les frontières et en brûlant leurs papiers pour ne pas devoir rentrer au pays). Peut-être aurons-nous quelques morts au début, mais dès qu’ils verront qu’on ne passe plus, que plus un bateau n’accoste, ils arrêteront de venir, comme pour l’Australie, et au final, le prix à payer en pertes humaines serait bien moins élevé que celui déjà payé par notre “générosité”!
    En revanche, là où notre attitude doit différer de celle de l’Australie, c’est en matière d’aide. Nous pouvons et nous devons les aider à rester chez eux, à se battre chez eux, plutôt qu’à être des lâches chez nous. Des lâches qui ont abandonnés les femmes, les enfants et les vieillards.
    Sérieusement, arrêtez de regarder les photos dont nous sommes abreuvés et focalisez-vous sur les vidéos, car là, surprise, presque plus de femmes ni d’enfants, pas un vieillards, c’est à se demander si les médias ne font pas leurs photos en studios, et que les photos chocs soient en fait plutôt des “Photoshop” (rajoutes 2 ou 3 filles là et un bébé, ça fait toujours bien un bébé, ça brise le cœur des occidentales)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.