Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Situation en Syrie, suite (8)

Ces derniers jours en Syrie sont caractérisés par :

  • Des combats fratricides entre factions islamistes au Nord-Est de la province d’Idlib, à la frontière, sur fond de concurrence entre les mouvements, comme mentionné dans cette video.

  • La première que constituent des frappes conjointes des aviations russe et turque sur les positions de l’EI au Nord du pays.
  • La reprise des actions offensives au Nord-Ouest de Damas pour s’emparer de la zone-clé des réserves d’eau de la ville, polluées intentionnellement par les terroristes, après que ceux-ci, au terme d’une trêve, ont abattu le général syrien chargé des négociations, selon les informations diffusées par le gouvernement syrien.
  • La division des groupes terroristes quant à la participation aux négociations d’Astana au Kazakhstan, qui commencent la semaine prochaine.
  • Un revers sensible pour les forces syriennes à Deir-es-Zor, où les forces de l’EI sont parvenues à couper en deux la zone défendue par l’armée, rendant impossible l’exploitation offensive de l’aéroport.
  • Cette video du 19 janvier donne un aperçu de ces deux différents points :

  • La poursuite des actions offensives dans l’Est du pays, en direction de Palmyre.
  • Ce qui semble relever au moins d’une entente tacite entre la Turquie et la Syrie, traduite par une offensive dans l’Est de la province d’Alep, en direction d’Al-Bab, ce qui pourrait soulager les forces turques qui ne prennent toujours pas l’avantage autour de cette ville qu’elles ne sont pas encore parvenu à isoler, mais aussi dans le Sud-Est de la province d’Alep, ce qui devrait étendre la zone sécurisée autour de l’axe logistique vitale qui va de Hama et Homs à Alep, comme ceci est précisé dans cette video.

  • En parallèle, la Russie consolide l’avantage stratégique que son intervention lui a acquis dans la région, en concluant avec la Syrie un accord pour renforcer les capacités de sa base navale de Tartous pour 49 ans. D’autre part elle fait évoluer les modalités de son engagement aérien, en augmentant la part de ses avions capables de conduire des missions d’attaque au sol en appui des forces terrestres syriennes et de leurs alliés.
  • Un peu à la marge du théâtre syrien, mais relevant du même effort stratégique russe, il faut noter la visite peu remarquée, mais d’une grande importance du Général Haftar, le nouvel homme fort de Cyrénaïque à bord du porte-aéronef russe Kuznetsov, sur le trajet de son retour vers la mère patrie. La Russie a choisi son allié, tandis que l’a-diplomatie du dominion France patauge dans ses inconséquences.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services