Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation / Pays : International

Situation en Syrie, suite (11)

Depuis notre dernier bulletin, la situation a évolué favorablement pour les forces gouvernementales syriennes et leurs alliés. Notre point s'intéresse essentiellement au Nord et à l'Est du pays.

10m_09_25_syria_war_map-1024x952

Au Nord-Est, les forces syriennes ont poursuivi leur mouvement offensif jusqu’à l’Euphrate qu’elles ont atteint il y a quelques jours, s’assurant notamment le contrôle d’une usine de traitement de l’eau très importante pour le ravitaillement de la population d’Alep. Ce succès, facilité par le peu de combattivité de Daesh dans la zone, met les forces syriennes en position favorable pour participer à la reprise ultérieure (pas avant plusieurs mois) de la ville de Raqqa, « capitale » de « l’Etat islamique », plus à l’Est. Les Etats-Unis renforcent d’ailleurs leurs capacités dans la région, en termes de soutien logistique comme de forces au sol, les unités kurdes n’ayant pas les moyens de mener seules cette action décisive.

Toujours dans le Nord, l’évolution de la situation semble traduire dans les faits une coopération quasi explicite entre les Russes et les Américains. En effet, la prise d’Al Bab, péniblement obtenue par les forces turques et leurs alliés, pouvait permettre à ces forces d’entreprendre une conquête de la zone Kurde plus à l’Est, centrée sur la ville de Manbij, et tenue avec succès par des forces kurdes appuyées par les forces américaines. Afin d’éviter cette confrontation, et d’interdire de fait à la Turquie de céder à la tentation d’étendre son viol de la souveraineté syrienne tout en s’en prenant directement aux Kurdes, ceux-ci ont remis le contrôle de la zone à l’Ouest de Manbij aux forces syriennes, et russes, représentées par un détachement du bataillon de police militaire déployé à Alep. Ce qui donne lieu à quelques escarmouches entre pro-turcs et forces syriennes, et d’autre part à des scènes de fraternisation entre forces syriennes et russes (en l’occurrence le bataillon de police militaire tchétchène).

Video en russe (avec une courte synthèse en anglais ici)

Si une escalade entre Syrie et Turquie n’est pas à exclure totalement, elle semble toutefois peu probable, dans la mesure où ces dispositions ont suivi une réunion entre les chefs détat-majors turc, américain et russe, dont on peut estimer qu'elle visait notamment à coordonner ces actions.

Au Nord-Ouest, la situation dans la région d’Idlib est stable, et marquée par plusieurs affrontements entre milices djihadistes, qui semblent toutefois s’être soldés par un accord. L’armée syrienne a mené des offensives limitées à l’Ouest d’Alep, de manière à soustraire les quartiers occidentaux de la ville aux tirs d’artillerie des djihadistes.

Au centre Est, le principal évènement, dont nous avons rendu compte il y a quelques jours, est la reprise magistrale de la ville de Tadmur (et de la cité antique de Palmyre) avec une forte implication russe en matière d’appui aérien rapproché (hélicoptères Kamov 52 notamment) et de forces spéciales au sol (des images ici et ). Cet engagement s’est d’ailleurs traduit par des pertes russes, dont un officier général grièvement blessé par l’explosion d’une mine ou d’un engin explosif improvisé.

Plus globalement, les récentes visites à Moscou des chefs d’Etat turc et israélien  ainsi que les affirmations du président Assad sur le rôle de la Chine dans la reconstruction syrienne, laissent entrevoir le développement de solutions politiques de plus long terme. La video suivante, toujours en anglais, (mais les bonnes volontés sont les bienvenues pour consacrer du temps à la traduction), rend compte d’un certain nombre d’hypothèses quant à l’évolution du Proche et Moyen-Orient après la défaite militaire de Daesh.

Le texte anglais de cette video peut être lu ici.

Comme nous l'avons déjà mentionné, nous soulignons que les informations relatées proviennent de sources assez limitées en nombre, et presque exclusivement en anglais. N'hésitez pas à nous communiquer en liens des sources alternatives, en français notamment, qui présenteraient le même degré de précision.

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services