Simone Veil a rejoint les millions de bébés morts par avortement

Dans le concert de louanges qui entoure le décès de l'ancienne ministre de la Santé, disons-le tout net : Simone Veil n'est pas notre égérie.

Néanmoins, gageons que la gauche et la droite libertaires ne rappellent pas certaines vérités qui seraient aujourd'hui proches du délit d'entrave, comme lorsqu'elle déclarait, pour mieux faire adopter la loi sur l'avortement :

"L'avortement doit rester l'exception, l'ultime recours pour des situations sans issue."

Pour elle, sa loi n'est pas "un droit à l’avortement. »

« Si elle n’interdit plus, elle ne crée aucun droit à l’avortement. »

Plus récemment, lors de la remise de la Légion d'Honneur à Christine Boutin, Simone Veil aurait dit à cette dernière sa désapprobation de la banalisation de l'avortement.

Par ailleurs, elle a manifesté contre la loi Taubira. 

Veil mraiage pour tousd

RIP

Laisser un commentaire