Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Affaire des sifflets contre la Marseillaise : première condamnation avec prison ferme

Un habitant de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), a été interpellé et condamné hier à dix-huit mois de prison dont neuf avec sursis pour violences avec arme (son véhicule) en récidive et en raison d’une appartenance ethnique.

SiffletsLe prévenu, qui a suivi le fameux match de football France-Tunisie, l’aurait vécu "comme une déclaration de guerre" et aurait "pleuré devant sa télé". Deux jours après, il stoppe sa camionnette à hauteur d’un employé municipal de Savigny-le-Temple et lui demande s’il est arabe. "J’avais du temps à perdre et envie de discuter du match France-Tunisie avec quelqu’un. Je lui ai demandé s’il avait sifflé la Marseillaise . Il m’a dit qu’il s’en foutait et il s’est énervé et je me suis senti menacé. Moi j’avais toujours été correct avec lui", raconte le prévenu. Selon la victime et un témoin il est remonté dans son camion et a foncé sur l’employé municipal à plusieurs reprises ce que l’accusé a nié.

A sa sortie de prison, le condamné devra être suivi psychologiquement et effectuer un stage de citoyenneté, afin "d’apprendre les vertus de la tolérance dans notre société" selon les mots du président du tribunal correctionnel de Melun. Ce que n’a pas dit pas le président du tribunal, c’est si, parmi les stagiaires, il y aura des jeunes ayant sifflé la Marseillaise. Ces derniers sont sans aucun doute recherchés de manière aussi intensive que lors de l’affaire de la banderole anti-Ch’tis…

Philippe Carhon

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. Un bon vieux séjour de rééducation, comme dans le temps.

  2. Rassurons nous, ce monsieur n’est pas de Droite sinon les caméras tenues par les journalistes de gauche auraient investi son logement sous la direction de policiers socialistes pour en montrer la preuve à la France entière. Ouf, rien de grave donc, juste un gaullo-socialiste qui part en vrille. En soi c’est plutôt pas mal. Et ce ne sera pas le dernier….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services