Sida et promotion de la débauche : la région Ile de France jette l’argent par les fenêtres

La région Ile-de-France, dirigée par Valérie Pécresse, va financer 10 000 auto-tests pour éviter la propagation du VIH et des bus pour permettre le dépistage gratuit hors les murs. La présidente de la région a expliqué :

"L'IDF est la région la plus touchée par le sida", concentrant "42% des personnes ayant découvert leur séropositivité", et "près d'un tiers des personnes vivant avec le VIH en France habitent la région".

Pour améliorer la prévention et le dépistage, la région prévoit de financer 10000 auto-tests, qui seront distribués via les associations et les professionnels de santé.

"L'auto-test coûte en moyenne 28 euros, nous avons réussi à les avoir à 8 euros".

La région va également fournir une aide à l'acquisition de deux bus pour des associations qui pratiquent les tests rapides d'orientation (trod) à destination des populations qui échappent au dépistage traditionnel (migrants, quartiers populaires, etc.). Les populations les plus touchées à Paris sont les immigrés et les personnes homosexuelles. L'association extrémiste Aides est concernée.

La région est aussi en train de "recenser l'offre de distributeurs de préservatifs dans les lycées d'Ile-de-France", qu'elle intégrera dans son iPass contraception.

Autrement dit, l'incitation à la débauche ne baissera pas. Et donc l'épidémie non plus.

Laisser un commentaire