11 réflexions au sujet de « Si vous ne skiez pas à Tignes cet hiver… »

  1. Carron

    Puisqu’il y a des stations, des hôtels, restaurants “gay-friendly”, j’espère que l’on pourra voir des structures similaires “hétéro-amis”.
    Ce ne sera pas plus discriminatoire que les “gay-friendly” …

  2. ohlala

    comment peuvent-ils accepter une telle démarche racoleuse, c’est du communautarisme et prouve que les homos supportent mal la différence et la promiscuité!
    Sur internet on voit ce genre de pub pour des iles lointaines!
    Accepteraient-ils des stations réservées aux familles nombreuses?

  3. PK

    Venez en Chartreuse : petites stations qui se veulent et se prétendent FAMILIALES : j’habite à côté de l’une d’elle… Laissez tomber ces usines hors de prix qui ont finalement peu d’intérêt… et encore moins aujourd’hui !
    [Je vais vous prendre au mot! 😉
    Jean Lahire]

  4. Gisèle

    Tiens ?? je croyais que les homosexuels de France étaient l’objet d ‘homophobie très traumatisante !
    Pour aller à Tignes il faut de l’argent ! Et pour avoir de l’argent il faut le gagner !
    Et pour le gagner il faut travailler !
    C’est donc qu’ils occupent des postes bien payés et non les emplois subalternes … non ?

  5. Perrot

    Je viens d’adresser au maire, sur le site de Tignes, le message suivant :
    Monsieur le Maire,
    J’apprends par votre campagne publicitaire que “[texte du tract publicitaire]”.
    Ainsi donc, le maire de Tignes se permet de parler au nom de “Tignes” pour promouvoir une aberration criminelle, la dénaturation du mariage, qui n’existe pas dans la loi jusqu’à plus ample informé. Il se permet d’utiliser les installations de Tignes et le budget correspondant, pour organiser des évènements “dédiés aux gays people”, une “semaine exceptionnelle dédiée aux gays amoureux de la montagne”, et pour payer à des homosexuels “appartement, forfaits de ski, matériels de ski, Lagon et corbeille d’accueil avec Champagne” .Qu’est-ce sinon de la discrimination à raison de l’orientation sexuelle?
    Je vous dénie, Monsieur le Maire, le droit de “hisser le pavillon arc-en-ciel, emblème de la communauté gay” sur Tignes. Ce n’est pas l’emblême de Tignes. Ce n’est pas l’emblême des Tignards. Je vous dénie le droit de transformer Tignes en ghetto, en imposant à cette commune un “statut de station gay friendly”.
    Je vous rappelle à l’observation de la loi, et vous adresse, Monsieur le Maire, mes salutations attentives.

Laisser un commentaire