Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Si les politiciens persistent dans leur soutien à l’avortement, ils doivent être chassés de l’Eglise

L’évêque de Fargo (Dakota du Nord), Mgr Samuel Aquila a répondu dans un entretien à cette question :

"Quelle devrait être la réponse de l’Église aux politiciens catholiques qui défendent la légalisation de l’avortement ?

B Leurs évêques particuliers peuvent utiliser la méthode de correction qui nous est donnée par la Sainte Écriture, en particulier dans l’Évangile de Matthieu [18, 15-18]. Notre Seigneur nous enseigne de parler à la personne, puis, si elle ne change pas, de faire venir deux ou trois personnes avec nous. Si elle persiste à ne pas vouloir changer, l’Église devra lui parler, ce qui se fait par l’évêque. [L’évêque] exerce l’autorité du Christ. Le Christ nous enseigne alors que si cette personne persiste à ne pas vouloir changer, il faut la traiter comme le changeur ou le païen : la chasser. Nous faisons cela par amour pour la personne et cherchons sa conversion. Il faut qu’elle comprenne que le salut éternel de son âme est en jeu en raison des positions qu’elle prend. Les catholiques sont appelés à défendre la vie et tout particulièrement celle des enfants à naître. L’enseignement de l’Église est clair. Si nous ne contestons pas des responsables publics qui rejettent cet enseignement, nous les laissons dans leur péché et nous introduisons la confusion chez les fidèles".

    Partager cet article