Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Sevran et la faillite du vivre-ensemble

Ivan Rioufol revient sur l'aveu du maire de Sevran :

S "il me semble que les propos de Stéphane Gatignon, maire Génération écologie de Sevran (Seine-Saint-Denis), réclamant des "Casques bleus" pour "des opérations de maintien de paix" dans sa commune n'ont pas eu la résonance qu'ils méritaient. A ceux qui mettent en garde contre la libanisation progressive de certains quartiers, qualifiés aimablement de "sensibles", cet appel à la militarisation d'espaces publics n'est pas une surprise. Mais il est incroyable que cela vienne d'un élu Vert dont la famille politique, la gauche, ne cesse de dénoncer les fantasmes et l'extrémisme de ceux qui constatent l'extension des isolats ethniques au cœur de la République. Or c'est bien ce phénomène que décrit l'élu dépassé, confronté à des échanges quotidiens de tirs entre bandes rivales ayant pris possession de zones hors-la-loi. Ne serait-il pas temps de s'interroger sur la faillite du vivre-ensemble, quand il ne peut être respecté sans l'aide de la force publique?

La gauche ne peut plus se défiler, si elle veut redevenir crédible. Le repliement communautaire, encouragé par des discours sottement universalistes où tout deviendrait interchangeable, va devenir une menace pour l'ordre public. Il est urgent de redonner un contenu à des valeurs jugées dépassées comme la nation, la nationalité, l'Etat, le peuple, le citoyen, la loi souveraine, la frontière : autant de concepts qui, s'ils ont été relativisés par le discours mondialiste convenu, sont restés proches de la société civile, qui entend bien préserver son harmonie, sa culture, son mode de vie. C'est chez elle, cette France oubliée, que se trouvent les véritables Indignés. Ils ont peu à voir avec le prêchi-prêcha moralisateur et auto-satisfait de Stéphane Hessel. Ils ne sont pas, non plus, des électeurs acquis, loin de là, à Marine Le Pen. Répondre à cette France exaspérée n'est pas flatter le FN, comme aimeraient le faire croire ceux qui, à droite comme à gauche, voudraient maintenir la tête dans le sable."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services