Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Serbie : les forceps de l’UE

La Serbie doit intégrer l’UE et le Kosovo doit accéder à l’indépendance. Ainsi en a décidé unilatéralement l’UE. Et pourtant, il y a deux blocages :

  • le veto des Pays-Bas à un accord de rapprochement,
  • la victoire pressentie de l’anti-UE Nikolic à la présidentielle début février.

L’UE passe donc à l’offensive. d’abord en direction des Pays-Bas en cherchant à les convaincre de lever leur veto justifié selon eux par le fait que la condition de "pleine coopération" ne sera remplie que lorsque Ratko Mladic, inculpé dans l’affaire du massacre de Srebrenica en 1995, sera "dans l’avion pour la Haye".
Ensuite vis-à-vis de la Serbie : l’UE n’exige plus cette "pleine coopération" – jusqu’ici condition sine qua non du rapprochement UE-Serbie – de la part de la Serbie et veut qu’un accord d’association soit signé avant les présidentielles par l’actuel président Tadic, pro-européen.

C’est beau de voir comment l’Union européenne respecte la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes, surtout hors de son territoire…

Lahire

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

4 commentaires

  1. Je voudrais rappeler un fait relativement récent, peut-être déjà évoqué ici mais il ne faut pas hésiter à répéter les choses aux oreilles des incrédules, surtout celles-là:
    En 1998 ont eu lieu les élections présidentielles de Républika Srpska, une des 2 “entités” de l’hétéroclite Bosnie-Herzégovine.
    Une candidate “libérale” était soutenue à fond par l’UE, à coups de subventions et de reportages media. On voyait en RS de Bosnie ses panneaux publicitaires en 4x4m partout. Elle a fait 5%. (Elle a même fini par être écrouée au TPI de La Haye, où est actuellement détenue).
    Un candidat nationaliste (du SRS, parti frère du SRS de Tomislav Nikolic en Serbie) était en lice, sans aucune pub, aucun moyen financier, Nikolas Poiplasen. Il a été ELU.
    Le lendemain de son élection, l’UE et l’ONU, par le biais du Haut-Représentant (OHR) de l’ONU en BiH, a ordonné à Poplasen de nommer un Premier Ministre du parti opposé, perdant des élections.
    Le Président élu, Poplasen, a bien sûr refusé cet odieux marché. L’OTAN (la SFOR à cette époque) a reçu l’ordre par l’OHR de bloquer le palais présidentiel, d’arrêter Poplasen s’il en sortait, tandis que l’OHR nommait d’autorité un premier ministre à son goût…L’année suivante, le SRS a été interdit de se présenter aux élections municipales…
    Ca vous parait incroyable? C’est pourtant vrai, j’y étais. Les “démocrates” de l’UE, ces euro-mondialistes qui n’ont pour Dieu que l’argent apatride, sont des terroristes totalitaires. Il faut le savoir, le faire savoir et le répéter.
    Sans cesse.

  2. RIA Novosti:
    “Le candidat au second tour de la présidentielle du 3 février en Serbie Tomislav Nikolic est attendu lundi 28 janvier à une réunion élargie du Comité pour les Affaires internationales de la Douma (Chambre basse du parlement russe)”
    http://fr.rian.ru/russia/20080125/97768952.html

  3. Avant même d’être entrée dans l’UE, la Serbie est victime de l’ingérence grossière de Bruxelles dans ses affaires publiques (aliénation de sa province fondatrice, tentative d’influencer l’élection présidentielle, chantage …). Que cela ouvre enfin les yeux des français ; qu’ils comprennent les dangers que fait courir l’oligarchie irresponsable de Bruxelles à la France, à sa souveraineté, à son indépendance, à son rayonnement.

  4. A noter aussi que l’UE prépare sa réaction (armée?) dans le cas où le Kosovo déclarerait son indépendance après les résultats des présidentielles serbes, et afin de prévenir tout trouble, entendons par là un déploiement de forces serbes destiné à assurer l’intégrité de la République de Serbie, Kosovo compris.
    Se préparer, cela signifie obtenir effectivement 27 accords favorables pour une intervention.
    Imaginons un débarquement hispano-italien en Corse en 2014, décidé par Bruxelles afin de garantir à l’Île de Beauté protection contre les forces françaises venues faire respecter l’intégrité des frontières de notre république…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services