Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Foi

Sens du péché et liturgie

Mgr Nicolas Bux, consulteur à la Congrégation pour la Doctrine de la foi, à la Congrégation pour la Cause des saints et au Bureau des célébrations liturgiques du Souverain Pontife a déclaré:

"Le sens du péché a disparu avec la dilution du sacré dans la liturgie. […]

«Les gens ont besoin de redécouvrir le sens du sacré; le péché est la négation de Dieu. Si nous vivons trop loin de Dieu, comment éviter le péché? Il expose ensuite: "La liturgie est sacrée, divine et glorieuse. Elle est verticale. Elle doit tendre le regard vers le haut, vers le beau et vers le ciel. Elle ne doit pas être circulaire et horizontale 

Une messe peu soignée, manipulée ou pire violée, est un obstacle à la sainteté. […] Ce n'est que par la récupération ou la restauration d'une liturgie appropriée verticale, que nous pourrons limiter les effets du péché et redécouvrir Dieu.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Mince : je suis heureux de constater qu’il existe des gens qui pensent comme moi 😉
    J’ai mis longtemps à comprendre pourquoi je recherchais une belle liturgie dans la messe, pourquoi j’aimais les belles églises et les beaux cantiques… On me prenait souvent pour un extra-terrestre quand je disais cela…
    Je ne prétends pas à l’exclusivité de cette découverte mais ça fait du bien d’être un extra-terrestre en ce genre de compagnie !

  2. Merci Monseigneur pour ce très beau discours, on aimerait entendre cela en France !
    Pourquoi le chrétien devrait-il se contenter d’un enseignement ou d’une liturgie : “au ras des paquerettes” ?
    Dieu a tout disposé pour que ses enfants puissent le trouver.
    Nous avons droit à “l’excellence” en matière de liturgie et d’enseignement !
    Pasteurs, donnez-nous ce dont nous avons besoin pour connaître, aimer, désirer et ainsi servir NOTRE DIEU et PERE !
    De grâce ne pensez pas pour nous, nous sommes capables de comprendre la VRAIE RELIGION et d’avoir le sens du sacré si vous vous donnez la peine de nous l’enseigner comme faisait le Christ…

  3. les juifs prient en hébreu, et leurs gestes rituels sont codifés, les musulmans prient en arabe, et avec aussi un rituel précis..pourquoi le latin et les rites anciens de la lturgie chrétienne sont ils considérés comme obsolètes ?ne serait ce pas une façon de faire disparaître notre religion en rendant machinal et quelconque notre rapport au Père ?

  4. Non, PK, vous n’êtes pas tout seul !
    J’aurais pu écrire la même chose, à la virgule près.
    J’ajouterais juste que j’apprécie aussi le silence et le recueillement et non une succession ininterrompue de chants “à la noix”.
    Désormais, je suis la messe chez les moines.
    Et au moment où je mets en ligne, je suis en accord avec les premiers commentaires, au nombre de trois.

  5. @ pmc,
    C’est curieux, je vais à la messe tous les jours (quand je peux…) dans un… monastère.
    Je vous rejoins parfaitement : je ne supporte plus les messes enchaînées à la va-vite, sans un temps de prière conséquent à chaque moment…

  6. Je suis tout à fait d’accord avec les témoignages précédents !
    Mais je peux aussi témoigner de belles messes célébrées pour la semaine sainte par une communauté brésilienne dans une paroisse populaire de Toulon: là aussi les prêtres célébrants ont le respect de la liturgie et du sacré avec cette volonté de tendre vers le haut, vers le beau et vers le ciel comme dit Mgr BUX.

  7. Revenir à une liturgie verticale, ne serait-ce pas, entre autres choses, célébrer face à l’autel ? Ce serait là un geste fort pour retablir le sens du Saint Sacrifice.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services