Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme / France : Société

Semi-libération d’un terroriste

R Le chef de l'ex-groupe terroriste d'extrême-gauche Action Directe, Jean-Marc Rouillan, doit bénéficier d'une semi-liberté, la deuxième après une expérience avortée en 2008 lorsqu'il avait déclaré qu'il ne «crachait» pas sur toute son action passée.

Arrêté en février 1987 avec 3 autres membres et condamné avec eux à la réclusion criminelle à perpétuité, notamment pour les assassinats de l'ingénieur général de l'armement, René Audran (1985) et du PDG de Renault, Georges Besse (1986), Jean-Marc Rouillan, 58 ans, a quitté à 08h30  la prison de Muret (Haute-Garonne) pour être transféré à Marseille. Il sera équipé d'un bracelet électronique. Il pourra travailler pour la maison d'édition Agone et, en dehors des heures de travail, il sera tenu de rester dans l'appartement que son employeur met à sa disposition. Cette semi-liberté durera un an, après quoi il pourra demander une libération conditionnelle.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!