Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Selon que vous serez français ou ukrainien…

Sur son blog, Yves Daoudal revient sur le coup d'Etat en Ukraine, présenté par l'Occident comme un retour de la démocratie :

"En Ukraine, la mafia de Ioulia Timochenko, appuyée (pour ne pas dire manipulée) par les puissances occidentales, avait viré la mafia de Viktor Ianoukovitch au terme de la soi-disant révolution orange. Puis, aux élections suivantes, la mafia de Ianoukovitch avait viré la mafia de Timochenko. Et voici qu’à l’occasion d’une nouvelle révolution de rue, la mafia de Timochenko a de nouveau viré la mafia de Ianoukovitch…

Et bien entendu les puissances occidentales se félicitent de ce retour à la démocratie, le commissaire Olli Rehn déclare que l’UE est prête à donner une aide de plusieurs milliards d’euros, et Catherine Ashton se précipite à Kiev pour discuter avec les « nouvelles autorités » (?) de l’aide de l’UE…

C’est une occasion de plus de vérifier que l’Ukraine n’existe pas. Et il semble que certains, au vu de ce qui se passe à l’est du pays, commencent à le comprendre plus ou moins, ce qui les effraie… En fait, une grande partie de l’Ukraine est russe : on y parle russe, et la principale Eglise est celle qui dépend du patriarcat de Moscou. La « Rous’ de Kiev » est historiquement le berceau même de la Russie. Tandis que la petite partie occidentale, autour de Lvov (en ukrainien Lviv) est un territoire historiquement polonais (polono-ukrainaien), où il y a une Eglise ukrainienne grecque-catholique, et où l’Eglise orthodoxe autocéphale n’est pas reconnue par Moscou.

En dehors de cela, ce qui me frappe une fois de plus est comment les puissances occidentales ont une fois de plus pris le parti de la rue contre les autorités élues. Il y a là un clair glissement de la conception de la démocratie, il me semble. Cela a commencé avec les « printemps arabes ». Sous prétexte que la rue s’opposait à des dictateurs. Et c’est la suite du printemps arabe qui a vu s’effectuer le glissement : en Egypte. Dans ce pays il y a eu des élections, régulières pour autant qu’elles pouvaient l’être, et donc un gouvernement démocratiquement élu, fatalement islamiste. Mais la rue « démocratique » a manifesté, et l’armée (financée par les Etats-Unis) a « démocratiquement » renversé le gouvernement. Depuis lors c’est partout la rue qui est démocratique, et le pouvoir élu qui est dictatorial (Tunisie, Turquie, Grèce, Ukraine, aujourd’hui Venezuela).

Sauf en France. Parce que la rue n’a raison que si ses revendications sont celles de l’oligarchie mondiale."

Partager cet article

14 commentaires

  1. Il s’agit par des actions subversives menées avec des poignées d’activistes formés par les USA et l’occident de déstabiliser les régimes pour imposer des gouvernements qui soient manipulables.
    Tout les pays dirigés par un dictateur ou un homme fort sont visés.

  2. Sublissime article ! Merci mille fois !
    Et maintenant pourquoi donc la rue partout manipulée ne l’est pas en France et donc,pourquoi “la rue française” est-elle vomie par “l’oligarchie mondialisée” ?
    Parce que la France n’appartient pas au Prince de ce Monde, et que les Français ne sont pas ses jouets ou ceux de ses serviteurs : l’oligarchie christicide et christophobe, le Sanhédrin de toujours.
    La France est une exception dans l’enfer du monde, Royaume d’élection du Christianisme, symboliquement au pied de la Croix, comme tel, modèle de la Civilisation et Espoir de la Libération du monde.
    Les Français, sa garde prétorienne.
    Aussi, la meilleure manière de sauver tous les Kiev du monde, c’est de sauver la France de l’emprise de la République.
    Son Ennemie.
    Ennemie du Christ et du Genre Humain.
    Car ce que fera la France, le monde l’imitera

  3. C’est les médias qui sont derrière tout ça…

  4. Il faudrait aussi que tout le monde arrête de se laisser manipuler via Facebook! Le salon beige, même s’il donne de vraies informations et permet de nous informer sur des sujets volontairement cachés par la désinformation des médias dits classiques qui nous manipulent (bfm/ I télé etc…) nous excite aussi un peu quand même… Il ne faut pas entrer dans la haine non plus!! Imaginer chacun dans son camp (gauche/droite, religions, origine etc….) et remonter contre la société dans laquelle on vit, le monde est piloté via les réseaux sociaux !!! Débranchons nous un peu de toute cette technologie étouffante et manipulatrice. Arrêtons de nous diviser, renouons le dialogue, intéressons nous à l’autre!!! Aimons nous les uns et les autres (message de Jésus), parlons d’amour autour de nous!! Le vrai… pas le faux basé quasiment uniquement sur le sexe!!!! qui ne dure que 3ans et demi qui s’est généralisé dans une grosse partie de la société (même nos 2 derniers présidents ne savent plus ce que aimer veut dire!!!)

  5. Ecrire que l’Ukraine n’existe pas, alors qu’il existe une langue, une littérature et une culture ukrainienne, est une ineptie.
    M. DAOUDAL devrait regarder pourquoi Staline a organisé une famine qui a tué 8 millions d’Ukrainiens, mais uniquement sur les populations parlant ukrainien, et il aura un début de réponse à ses fausses interrogations.

  6. Pour l’Égypte le raisonnement est faux sur un point: l’armée n’a pas été soutenue par les Etats-Unis, Obama est accusé d’avoir au contraire soutenu les Frères musulmans, et même Hillary Clinton est embourbée dans une accusation de soutien au terrorisme islamique. Les attaques contre Obama furent légion dans les foules qui ont manifesté.

  7. Tout à fait d’accord avec l’article.
    En fait quand on regarde les cartes, le territoire Ukrainien actuel ne correspond pas à un territoire historique, et certaines régions sont rattachées dans cet ensemble dans le cadre d’un découpage d’une république de l’URSS. C’est le cas de la Crimée qui n’est pas ukrainienne et ne l’a jamais été.
    Lors de l’éclatement de l’Empire soviétique, des Etats de l’ex URSS ont retrouvé l’indépendance, mais jamais cette Ukraine n’aurait dû être indépendante telle quelle. Les 2 parties auraient dû être séparées parce qu’elles le sont historiquement, ethniquement.
    Une simple lecture des cartes de Wilipedia ( cherchez Ukraine) vous le montre.
    Regardez cet article ( une carte est explicative)
    http://www.leparisien.fr/international/ukraine-vers-une-nouvelle-guerre-de-crimee-24-02-2014-3620775.php
    La Crimée qui bénéficiait d’une très grande autonomie semble demander son indépendance.
    Et si l’Europe soutient et reconnait le gouvernement putchiste actuel, les USA sont plus prudents http://www.liberation.fr/monde/2014/02/24/ukraine-la-russie-accuse-le-nouveau-pouvoir-de-methodes-dictatoriales_982581
    et je suis sûr que la Russie reconnaitra l’indépendance de la Crimée très rapidement.

  8. “les puissances occidentales ont une fois de plus pris le parti de la rue contre les autorités élues”
    Transposé en France cela risque d’être plus un soutien aux casseurs de Nantes qu’aux manifestants des dimanches parisiens.

  9. A noter l’extrême discretion des USA depuis la diffusion de la conversation de Mme.Nuland qui decidait de la composition du futur gouvernement.
    L’enjeu de cette comedie est evidemment la base de la flotte russe à Sebastopol au moment où une importante armée de mercenaires attend le feu vert à la frontiere jordano-syrienne.

  10. Les images passent en boucle, se répètent, se confondent. On ne sait plus si on est sur la grand place de Kiev ou dans les avenues de Nantes. C’est violent. Des foules en colère. Là-bas, ils veulent la peau d’un dictateur démocratiquement élu mais qui parle mieux le russe que l’ukrainien. Ici, ils veulent qu’un […]
    De l’utilité d’un nouvel aéroport dans la campagne Nantaise :
    http://www.pilotermag.com/Pilotermag/Le_Blog/Entrees/2013/12/13_LAEROPORT_DUN_AUTRE_AGE.html

  11. “est un territoire historiquement polonais (polono-ukrainaien)”
    C’est sans doute un peu plus complexe historiquement parlant que résumé ici car nous avons bien une zone de partage entre l’évangélisation latine (Pologne strico sensu) et byzantine, depuis toujours, et au XIIIème siècle, le royaume de Pologne a des frontières avec la grande principauté de Vladimir qui ne sont pas du tout aussi orientales que celle de la Grande Pologne avant ses deux partitions puis sa reconstitution à l’occasion de la guerre de 14-18. D’ailleurs certains “uniates” d’avant la Sd Guerre Mondiale n’étaient pas franchement d’accord pour être polonais.
    Il est toujours très difficile d’être aux marches de deux grandes entités et de vouloir être indépendants, surtout quand en plus des éléments très extérieurs(Etats Unis avec ses supplétifs d’Europe occidentale) pour des intérêts qui ne sont en aucun cas ukrainiens,s’en mêlent.
    Si l’Ukraine avait eu la chance d’avoir des dirigeants fermes et honnêtes et non pas des profiteurs du chaos économique de l’après communiste, elle aurait peut-être pu ne pas en arriver à ce gâchis, car les “présidents et présidente” qui se sont succèdent depuis un quart de siècle sont financièrement particulièrement corrompus. Mais que dire de notre U.E où dans l’indifférence générale les chefs de gouvernements se succèdent comme en Grèce, en Italie, par exemple, pour être aux ordres des oligarques du mondialisme…
    Certains veulent la guerre et le chaos pour s’enrichir et cela n’a pas commencé en Ukraine, mais sur le pourtour méditerranéen…

  12. La rue a “raison” à l’étranger car elle se soulève contre des régimes non démocratiques et/ou dictatoriaux qui font partie du Camp du Mal et qui veulent leur imposer des conditions de vie mauvaises (équipements coûteux, taxes, censur etc.).
    La rue a “tort” en France car elle remet en cause un régime démocratique, de gauche et appartenant au Camp du Bien qui sait mieux que les Français ce qui est bon pour eux (mariage pour tous, euthanasie, aéroport, taxes, censure etc.)

  13. La partie nord-ouest de l’Ukraine appartint à l’Empire austro-hongrois jusqu’en 1918 (Lvov s’appelait alors Lemberg).
    La “paix des maçons” (Wilson et consorts en 1919, avec le démantèlement d’un empire catholique) ne pouvait être qu’une paix foireuse. Vingt ans après, on remettait cela.
    Lire le prémonitoire “Conséquences politiques de la paix”, paru fin 1919 ou début 1920, de Jacques Bainville. Tout y est.
    @ c, sur la “grande Pologne” : vous devez sûrement savoir que deux projets s’opposaient pour reconstituer la Pologne. Celui du socialiste Pidsulski, qui englobait une partie de l’Ukraine et de la Lituanie, et celui de catholique Dmowski, qui suggérait une Pologne assez proche de celle d’aujourd’hui.
    On retint le projet du socialiste…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services