Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Religions : L'Islam

Selon le MPF, il existe un Islam “éclairé”

Patrick Louis, Secrétaire Général du Mouvement Pour la France (MPF) et Christophe Bentz, Président des Jeunes Pour la France (JPF), signent un communiqué à propos du récent sondage réalisé par l'IFOP montrant que 42% des Français considèrent l’islam comme une menace pour l’identité de notre pays et que 68% estiment que les musulmans ne sont pas intégrés :

"(…) Cette crainte d’un islam menaçant n’est donc pas un fantasme, mais bien une réalité vécue et partagée par nombre de Français, et explique bien légitimement l’émergence accrue et l’installation progressive et durable du débat sur l’islam dans la société française (…)

Le MPF milite pour que les musulmans de France reconnaissent et promeuvent : la liberté religieuse (le droit à changer de religion), le principe d’égalité hommes-femmes, l’acceptation des lois, le respect de nos traditions et coutumes notamment en matière alimentaire (mode d’abattage des animaux) et vestimentaire (burqa…), l’opposition à l’importation de pratiques dégradantes, avilissantes voire violentes (lapidation, excision, polygamie, etc…), la puissance de la raison critique notamment en matière historique, le refus du repli communautaire, le respect et l’application stricte du principe de réciprocité en matière internationale notamment lors du financement de l’implantation de lieux de cultes, etc…(…)

Le MPF invite tous les citoyens, en particulier les musulmans assimilés, à lutter contre le communautarisme et le radicalisme de l’islam, qui nuisent à l’image des musulmans éclairés."

Outre le fait que les propositions du MPF ne semblent pas être celle de l'UMP et que le MPF a rejoint la majorité présidentielle, il serait utile de proposer à la lecture des responsables du MPF certains articles ou livres de Bernard Antony comme l'extrait ci-dessous : 

" Les illettrés propagandistes de la niaiserie de l’islam « modéré », fussent-ils journalistes, s’étonnent de ce que la BBC vient de découvrir dans l’enseignement des cours de religion dispensés dans les écoles musulmanes en Angleterre. On y apprend, ô horreur, que les non-musulmans iront en enfer ou encore qu’il faut couper la main du voleur, lapider les sodomistes et les femmes adultères…

Mais c’est en effet cela la charia selon tout simplement les lois ordonnées par Allah dans le coran.

Il n’est pas une seule mosquée où l’on pourrait commettre le blasphème d’amputer ce coran et pas une seule école musulmane où l’on pourrait commettre le crime de ne pas enseigner ce qu’il prescrit (…) Ce sont des escrocs idéologiques et religieux, fussent-ils soi-disant chrétiens, qui affirment voir dans le coran un livre de paix et de tolérance (…) Cela eut suscité chez le père de Foucauld une grande affliction. Il suffit pour le savoir de lire la lettre où il recommande de ne surtout pas apprendre l’arabe aux Touareg afin qu’ils ne puissent lire le coran (…)"

Partager cet article

20 commentaires

  1. Je note tout de même que le communiqué mentionne “des musulmans éclairés”, et non un “islam éclairé”… nuance de taille, comme les auteurs de ce blog le font régulièrement remarquer (distinction entre religion et personnes).
    [Dans ce cas, un musulman éclairé n’est plus un musulman si il n’adhère pas au Coran. Cela me fait penser aux “catholiques éclairés” qui veulent ordonner les femmes, marier les prêtres, qui n’acceptent pas l’autorité du Pape ou qui souhaitent rendre le divorce possible….
    Un catholique est une personne qui épouse la religion catholique. Un musulman est une personne qui épouse l’Islam.
    Si on parle de religion, il est difficile de faire une “distinction”.
    PC]

  2. mais oui, il y a sans nul doute un islam “éclairé”. Pour le savoir et le promouvoir, il faut fréquenter les membres “éclairés” par les “lumières” de l’Islam… Et donc être invité par eux dans leurs assemblées “illuminés”… Je ne vois guère d’autre moyen.

  3. Le musulman est éclairé par le coran et la charia qui règlent tous les moments de sa vie et de sa pensée. Les musulmans considérés comme assimilés en Europe n’appliquent pas le coran, donc ils ne sont pas éclairés, ce sont des mauvais croyants, des mauvais musulmans.
    Tant que les politiques et ceux qui dictent l’opinion n’auront pas compris, on en arrivera toujours aux mêmes déclarations qui sont contraires à la réalité. Tant qu’ils n’auront pas compris que l’éclairage des livres de l’Islam n’est pas l’éclairage des évangiles (et donc encore un peu de notre civilisation européenne), on partira dans des mauvaises directions de dialogues. On ne peut pas dialoguer si on emploie un même mot avec un sens opposé.
    Ce n’est pas par hasard d’ailleurs si les pays musulmans envoient leurs immams réinslamiser les musulmans “éclairés à l’Européenne”.

  4. votre titre n’est pas correct est contient une subtile désinformation. Quitte à reprendre leur communiqué dans votre titre, dites au moins : “Selon le MPF, il existe des musulmans éclairés”. Ce n’est sensiblement pas la même chose…
    [Il existe deux termes distincts : l’un pour désigner les croyants (les musulmans) et l’autre pour désigner la religion (Islam). Les deux sont intimement liés. Si on parle de musulmans éclairés, c’est qu’il existe un Islam éclairé ou “interprété” différemment. Or vous savez bien que le Coran ne s’interprète pas.
    Dans ce communiqué par conséquent, un musulman éclairé serait donc un musulman qui appliquerait les points proposés par le MPF. Je ne conteste pas ces points qui doivent s’imposer en France. C’est le minimum. Mais à partir de ce moment, ces “musulmans éclairés” ne seront plus musulmans car ils entreront en contradiction avec le Coran…
    CQFD
    Pour moi, la vraie question est celle de la compatibilité de l’Islam avec les valeurs des démocraties occidentales.
    Philippe Carhon]

  5. @ c
    “…Tant que les politiques et ceux qui dictent l’opinion n’auront pas compris…”
    “Ils” ont très bien compris ce qu’ils font. En fait, ce sont des gens extrêmement malfaisants et corrompus. Leur seule préoccupation : préserver leur pouvoir et leur fortune, et il est évident que la France et les français représentent un obstacle a leurs manigances. D’ailleurs, ces gens sont-ils français ? Compte tenu de leur action hostile aux intérêts des français, il est permis d’en douter.

  6. Si j’ai bien compris, en fait, le MPF demande aux musulmans de brûler le coran et c’est peut-être effectivement une manière de s’éclairer! 🙂

  7. Le MPF n’a pas rejoint l’UMP.
    Vous n’avez décidément rien compris.
    Mais je ne relancerai pas aujourd’hui le débat d’il y a un an et demi.
    [Pardon, pas l’UMP mais la Majorité Présidentielle… vous avez raison. C’est fondamentalement différent.
    PC]

  8. éclairé par la lampe d’Aladin ?

  9. @ Philippe Carhon : ” […] les propositions du MPF ne semblent pas être celle de l’UMP, parti que le MPF a pourtant rejoint […]”
    C’est pas du journalisme ça, c’est de la bêtise ou de la mauvaise foi. Le jour où le MPF aura le même statut que le PCD par exemple, alors oui, vous pourrez écrire cela. ça n’est pas encore fait, que je sache.
    LE MPF a actuellement assez de soucis pour que vous n’en inventiez pas !
    [Même réponse qu’à Edgar. Pardon, pas l’UMP mais la Majorité Présidentielle… vous avez raison. C’est fondamentalement différent. Je rectifie le post.
    PC]

  10. D’où l’on peut conclure que le MPF n’est pas éclairé., mais dans les ténèbres sectaires des promoteurs oecuméniques.

  11. Ce que le MPF espère des Musulmans, c’est qu’ils abandonnent l’Islam. Mais ce ne sont pas les Musulmans qui deviendront républicains. C’est la République qui deviendra musulmane. Les Français qui ne veulent pas être obligés à devenir musulmans n’ont pas d’autre choix que devenir anti-républicains.

  12. je suis aussi convaincu que votre titre déforme l’idée défendue par le MPF. Peut-être que les musulmans “éclairé” ne suivent pas le coran. Mais il en existe.
    [Si vous prenez un dictionnaire, vous lirez à “musulman” la définition suivante : “qui professe la religion islamique”.
    Je répète donc que les deux termes sont liés.
    Si certains musulmans ne suivent pas les prescription du Coran, alors ils ne sont plus musulmans…
    Que pensez-vous d’un catholique qui n’adhère pas au Credo ? Est-ce un catholique éclairé pour vous ?
    PC]

  13. @ PC
    Pensez-vous donc que les harkis étaient et seront peut-être encore demain, des musulmans ‘éclairés’ ou des islamistes débridés ???.
    La même question est également posée bien sûr à B. Anthony et autres nostalgiques.
    [Vous êtes mal placés pour parler de nostalgiques en abordant vous-même le sujet des harkis. Le problème des harkis est un micro-phénomène lorsque l’on parle de l’Islam en France aujourd’hui.
    Quoi qu’il en soit, le fait d’avoir servi la France les armes à la main (comme c’est le cas de nombreux musulmans aujourd’hui dans l’armée française) n’en fait pas au regard de nos lois, des citoyens à part qui aurait le droit d’appliquer la loi musulmane issue du Coran chez nous.
    PC]

  14. Je ne vois pas ce qui vous permet d’ avancer que ‘nous sommes mal placés’ pour parler des nostalgique de l’ A.F. et des harkis. De plus, vous répondez à côté de la plaque.
    Voici ce qu’ en pense P2V des musulmans trés éclairés, CAD les harkis.
    Je pense que P. Louis et C. Bentz pensaient également à ceux-là en écrivant leur texte. Et je ne comprend pas que vous le preniez avec mépris..

    02/12/03 -P. de Villiers et les harkis”
    Philippe de Villiers se réjouit de l’organisation, à l’Assemblée Nationale, d’un débat sur la
    question des harkis.
    Mais un simple débat ne suffit pas à effacer la dette dont la France est redevable à l’égard des
    harkis et de leur sacrifice.
    Philippe de Villiers demande que la France ait le courage d’assumer quarante années de
    mépris et d’humiliation.
    Des mesures fortes et concrètes s’imposent : il faut tourner la page du “politiquement correct”
    et enfin dire la vérité dans les manuels scolaires.
    La communauté nationale doit, en outre, par une indemnité décente
    [1- Je dis que vous êtes mal placés car c’est vous qui parlez de nostalgiques alors que le sujet du post est l’Islam. Et c’est vous qui abordez le problème des harkis.
    2 – Ensuite le sujet de la discussion n’est pas la dette que la France a vis-à-vis des harkis. Là-dessus, je suis d’accord avec vous. Non, le sujet est l’Islam. La dépêche que vous recopiez n’aborde d’ailleurs pas ce sujet.
    3 – Pour moi, les harkis méritent effectivement une reconnaissance de la Nation mais en aucun cas une dérogation concernant la pratique de l’Islam si cette pratique devait s”opposer à nos lois et nos coutumes (répudiation, lapidation, excission, burqa, polygamie etc…)
    Quant à l’A.F., je n’ai jamais écrit ce mot… Vous vous embrouillez…
    PC]

  15. Intéressant, le fait que Charles de Foucauld ait écrit qu’il fallait éviter que les Touaregs ne lisent le Coran. A rapprocher du “Prix à payer” de Joseph Fadelle : celui-ci y relate sa conversion au christianisme sous l’influence d’un chrétien d’Irak qui au contraire, l’a incité à lire le Coran en réfléchissant sérieusement à son contenu. L’objectif était de lui faire toucher du doigt qu’entre le Coran et ce qu’enseigne les Évangiles, il n’y a pas photo… Et cela a parfaitement marché ! Maintenant, reste à savoir si c’est une méthode à généraliser.

  16. pour ma part j’apprécie ce communiqué car il précise que “Le MPF milite pour que les musulmans de France reconnaissent et promeuvent ” etc. etc. si en effet les musulmans de France reconnaissent et promeuvent tous les éléments présentés en-dessous, alors il n’y aura tout simplement PAS d’islam en France au sens où vous le présentez monsieur Carhon. Il n’y aura que des musulmans de “culture” ou de “tradition”.

  17. il semble y avoir plus d’illuminés que d’éclairés dans cette religion de paix !

  18. Allumé !
    Ils voulaient dire “allumé” les gars du MPF… un peu comme eux à vrai dire.

  19. Je voulais dire ce qu’a écrit Iktus plus haut. Finalement on ne sait plus quoi faire.
    Ou alors Charles de Foucauld parlait de personnes ignorantes qui comprendraient le Coran sans aucun recul. Dans ce cas des Touareghs sans aucune culture.
    Alors que le compagnon de Joseph Fadelle lui a demandé de lire le Coran en cherchant sa cohérence. M. Fadelle, issu d’une grande famille, avait suivi des études.
    [Je pense que dans l’esprit de Charles de Foucauld, les Touaregs n’étaient pas suffisament instruits pour comprendre les contradictions du Coran et l’auraient appliquer avec violence dans un esprit de soumission.
    En revanche, Joseph Fadelle, qui est instruit, a été poussé par son camarade de chambre dans le but qu’il se rendre compte qu’il n’était pas possible d’adhérer sans réserve à ce qui était écrit dans le Coran.
    Un prêtre vivant en terre d’Islam me disait qu’il était presque impossible aujourd’hui de convertir les musulmans “activement” mais seulement par l’exemplarité de leur vie religieuse. En effet, les musulmans les plus simples des ville set des campagnes n’ont pas le niveau intellectuel pour être réceptif tandis que les musulmans lettrés ou instruits coupent rapidement toute discussion théologique en affirmant : “c’est faux car le Coran dit que…”
    PC]

  20. “l’Islam modéré” est probablement un leurre mais ce que voulait dire Patrick Louis sans doute est qu’il importe d’imposer aux musulmans français non seulement le respect des lois mais aussi des “us-et-coutûmes” traditionnelles et non de s’occuper de leur degré de pratique religieuse.
    Ce n’est pas parce que l’Islam distingue mal sphère publique et sphère privée qu’il ne faut pas la distinguer à leur place…chez nous!
    Quant à ce qui se passe hors de nos frontières et notamment dans les pays à majorité musulmane, la France a toujours eu un rôle d’équilibre, lui permettant notamment de préserver les chrétiens d’Orient et, plus que la question d’imposer la démocratie là-bas, c’est cela qui est important.

Publier une réponse