Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Selon le classement de l’Etudiant, les trois meilleurs lycées de France sont privés et cathos!

J'en entend me dire qu'ils sont aussi tous les trois dans le Sud-ouest… :

"Les classements des meilleurs lycées de France passionnent les parents. Il y a les écoles eternelles dont les noms évoquent prestige et élites. Et des outsiders qui viennent bousculer ce panthéon, si l’on en croit le dernier palmares publié par l’Etudiant .Cette année trois petites structures privées situées dans des zones rurales du Sud-Ouest se classent en tête des 1951 lycées d’enseignement général et technologique: Saint-Joseph à Lectoure, suivi de Saint-Joseph à Nay, puis Sainte-thérèse à Saint-Gaudens.

Parmi les 50 premiers, on compte seulement 11 lycées publics, dont le premier est celui des îles-du-nord à la Réunion, qui obtient un 17,1 sur 20. Suivi du Lycée Charles de Gaulle du Muret avec 16,9, qui devance les grands lycées parisiens publics comme Louis le Grand, qui arrive en 31ème position, ou Henri IV en 51ème (…)

Le lycée Saint-Joseph situé à Lectoure dans le département du Gers est le meilleur lycée de France, selon le classement de L’Étudiant en obtenant un 18,3 sur 20. Les 74 élèves de terminale, toutes filières confondues, qui ont passé le baccalauréat en 2011, l’ont tous eu. Pour le directeur, Georges Bonnet, cette réussite s’explique par la politique de l’établissement: «on est un établissement catholique, regardant sur la discipline», sans virer à l’autoritarisme, assure-t-il, mais plutôt en encadrant les élèves (…) une de nos anciennes élèves est arrivé 9ème au concours de Polytechnique l’année dernière".

Ben voilà, tout paraît parfois si simple à l'heure où la enième réforme est annoncée pour écraser la énième-1 qui n'est même pas achevée…

Partager cet article

16 commentaires

  1. Au moment où Peillon veut durcir la carte scolaire, les parents n’ont plus d’autres choix que d’inscrire leurs enfants dans les établissements catholiques.

  2. Il n’y a pas de meilleur démenti aux foutaises idéologiques de l’éducation nationale … et aux préjugés des parisianistes “corrects” .

  3. Henri IV qui était une perle a accepté les banlieusards sensibles sans concours.
    Voilà le résultat !

  4. Ces lycées produisent de bonnes notes. OK. Est-ce à partir d’une sélection initiale dans les CSP qui vont bien ?
    Quand à savoir si ces lycées en font des hommes et des femmes vrais voire -soyons fous- des saints, on pourrait en demander l’enquête…
    Je rappelle l’ignardise du curé d’Ars, incapable de son latin, et qui aurait sans doute été rejeté des lycées actuels…

  5. Et cela n’a pas énervé les boboïstes de la gauche-marrakech ? Huumm ! Ils ne doivent pas le savoir. S’ils l’apprennent… mon Dieu, mon Dieu ! Ca va éructer dans les merdias.

  6. Il est facile d’avoir de bons résultats en n’accueillant que des élèves triés sur le volet.
    Placés en banlieues de non droit et obligés d’accueillir le public du coin ces établissements sombreraient rapidement !!

  7. Je doute de la fiabilité de ce classement. Le lycée Charles de Gaulle de Muret est un lycée professionnel. Le comparer avc le lycée Henri IV est me semble-t-il assez maladroit. Je voudrai bien savoir sur quel critère a été établi ce classement.
    [Tout est dans l’article en lien et sur le site de l’Etudiant. JL]

  8. Attention, pour comparer, il faut aussi comparer des choses comparables :
    – combien de classes de terminales par exemple (LLG en a un paquet…)
    – et quoi derrière ? des prépas ? quelles réussites ensuite ?
    Je pense qu’un classement basé sur le concours général serait sans doute un meilleur indicateur.

  9. @Jean Theis
    Henri IV accepte les banlieusards sans concours comme il accepte les enfants du Ve. En effet, il n’y a pas encore de concours pour entrer dans un lycée en France. Sauf peut-être dans certains lycées mais je n’en ai jamais entendu parler.
    Je connais des banlieusards qui sont passés au lycée à Henri IV. Ils étaient tout à fait sympathiques, bien élevés, ont poursuivi leurs études dans d’excellentes classes préparatoires et n’ont pas à mon amis fait déshonneur à leur lycée.
    M. Georges Bonnet est très fier de son ancienne élève qui a intégré largement l’École Polytechnique. Grand bien lui fasse. Mais combien de polytechniciens dans les anciens de Louis le Grand ou Henri IV ? Je pense que leur nombre étonnerait M. Bonnet. En fait ces lycées ne sont pas comparables et ne visent pas la même chose. Certains sont des boîtes à bac, d’autres sont des tremplins vers les classes préparatoires.
    Je tiens à préciser que ne pas avoir 100% de réussite est un gage d’honnêteté pour Henri IV (je connais moins bien LLG). Cela signifie que des élèves qui ne fichent strictement rien ne sont pourtant pas exclus de l’établissement et que le lycée fait avec eux et doit se battre pour les faire réussir. Ce lycée est public et pourtant le proviseur y apporte une réelle attention à chaque élève.
    Ensuite, je tiens à souligner plus généralement que la différence de résultats au sein des lycées est plutôt lié à l’origine sociale des lycéens. Et le concept bon lycée / mauvais lycée ne doit pas s’appliquer à privé / public mais clairement à centre ville / banlieue.

  10. Une catégorie aussi intéressante que pas Education Nationale du tout (!), la “capacité à faire progresser les élèves” (la valeur ajoutée apportée par le lycée).

  11. Pour être ancienne élève du Lycée Saint Joseph de Lectoure (Saint Jean) je tiens à vous dire tout mon amour pour ce lycée ! Mes trois années là-bas, en temps qu’interne, ne sont que bons souvenirs ! Saint Jo’ ne nous apprend pas que le programme de l’éducation nationale mais aussi l’admiration des professeurs, le respect des autres et la vie en communauté. Nous étions déjà classé meilleur lycée de France l’année dernière par L’Express en fonction de trois critères : – la réussite aux éxamens.
    -la capacité de l’établissement à faire progresser ses élèves.
    – et sa capacité à les garder…!
    Saint Jo’ est un lycée qui donne sa chance aux élèves, je ne remecierais jamais assez mes professeurs!
    Une Saint Jeannaise fière de son lycée!

  12. Le nombre de classes de Terminales n’a rien à voir, au contraire ! Si 3 élèves ratent leur bac sur 60 élèves le pourcentage baissera bien plus rapidement que 3 élèves sur 160.

  13. Bonjour,
    Je suis un ancien élève du lycée Saint Joseph et fidèle lecteur du Salon Beige. Je n’ai rien à redire de ce que j’ai reçu à Saint Jo, je pense que la réussite de ce lycée est dûe au climat famillial qui y règne,à esprit de groupe, à la proximité entre les professeurs et les élèves, et à l’accompagnement spirituel qu’on y reçoit!
    Je suis rentré avec un niveau moyen à Saint Jo et j’ai beaucoup progressé…merci monsieur Bonnet, merci à tous les profs!

  14. intéressant à savoir pour tous les parents de région parisienne qui s’arrachent les cheveux: entre l’école publique avec le risque de “morale à l’école” et autres fadaises; les écoles catholiques qui souvent n’ont pas un très bon niveau; et les écoles catholiques de haut niveau littéralement occupées par toute une bourgeoisie déjà en place, c’est un parcours du combattant que de trouver une bonne école pour son enfant.
    C’est pourquoi de plus en plus de mamans font l’école à la maison, avec des méthodes excellentes.
    Mais quel dommage!

  15. Pour répondre à Jean Duma et soutenir Jojo, je fais part de ma fierté d’y avoir été élève.
    Oui c’est un excellent lycée. L’équipe d’enseignante n’est pas parfaite, elle ne l’est nulle part, mais il y a une concentration de très bons professeurs qui savent faire grandir leurs élèves intellectuellement, mais aussi dans toutes les dimensions de leur personne. Les professeurs savent tirer le meilleur des jeunes qui leur sont confiés, et connaissent chacun d’entre nous.
    Non, les élèves qui y sont ne sont pas issus tous de CSP +++, il y a de tout,enfants d’agriculteurs, d’ouvriers, d’enseignants et de cadres sup aussi, un mélange bien plus prononcé qu’à H-IV ou LLG.
    J’y ai vu des élèves peu surs d’eux qui ont été très bien orientés, et sans ce passage à St Jean n’en seraient pas où ils en sont aujourd’hui, et tous les élèves ont leur chance, de la polytechnicienne brillante à ceux qui bifurqueront dans des filières moins prestigieuses.
    Un vrai lycée avec un esprit de famille où toute la fratrie va défiler.
    Félicitations à St Jo et aux directeurs des différents établissements, garants de cet esprit.

  16. Bien lire la méthode d’évaluation de l’Etudiant
    à ODE :
    Pourquoi est-ce dommage que l’école à la maison se développe, (comme aux USA) ? Les enfants échappent à l’idéologie délirante.
    à PK :
    Le Lycée Louis Le Grand hyper-sélectionne à l’entrée en seconde et durant tout le lycée.
    Ce qui le gêne avec cette méthode de classement moins élitiste.
    L’Etudiant a déjà introduit le Concours général dans une autre de ses méthodes de classement.
    Les prépas sont hors sujet avec cette méthode.
    à Bellem :
    L’élitiste HIV serait donc intouchable ?
    à Arthur :
    Ces lycées de banlieue difficile(euphémisme,politiquement correct) sont dans situation de la meilleur équipe de basket des pygmées contre la plus mauvaise équipe Afro-Américaines, Attention même couleur de peau, ouf j’échappe à la mort sociale.
    à Jean Duma :
    Tous les lycée publics de centre ville sont élitistes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]