Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : L'Islam

Se préparer à se confronter au problème de l’islam

IDans l'exhortation apostolique Ecclesia in Europa, Jean-Paul II écrivait en 2003 :

"il est nécessaire de préparer convenablement les chrétiens qui
vivent au contact quotidien des musulmans à connaître l'islam de manière
objective et à savoir s'y confronter
". [n°57]

C'est ce qu'a voulu faire l'abbé Guy Pagès, qui fut missionnaire à Djibouti, dans un ouvrage intitulé Interroger l'islam. Eléments pour le dialogue islamo-chrétien. Dans la préface, Mgr Bernardini, archevêque émérite de Smyrne écrit :

"Préparer les chrétiens européens vivant en contact avec les musulmans à affronter objectivement le problème de cette différence implique, et cela est l'intention fondamentale de l'abbé Guy Pagès, un dialogue qui ne repose pas sur des bases théologiques ou religieuses, mais d'abord sur l'amitié et les vertus humaines".

A partir du texte du Coran, l'auteur montre les incroyables contradictions de cette religion, qui ne s'avère être finalement que le curieux mélange de pratiques issues de différentes sectes pré et post-chrétiennes. L'auteur cite notamment la Somme contre les Gentils de Saint Thomas d'Aquin :

"Mahomet […] a séduit les peuples par des
promesses de voluptés charnelles au désir desquelles pousse la concupiscence de
la chair. Lâchant la bride à la volupté, il a donné des commandements conformes
à ses promesses, auxquels les hommes charnels peuvent obéir facilement. En fait
de vérités, il n'en a avancé que de faciles à saisir par n'importe quel esprit
médiocrement ouvert. Par contre, il a entremêlé les vérités de son enseignement
de beaucoup de fables et de doctrines des plus fausses
. Il n'a pas apporté de
preuves surnaturelles, les seules à témoigner comme il convient en faveur de
l'inspiration divine, quand une oeuvre visible qui ne peut être que l'oeuvre de
Dieu prouve que le docteur de vérité est invisiblement inspiré. Il a prétendu
au contraire qu'il était envoyé dans la puissance des armes, preuves qui ne
font point défaut aux brigands et aux tyrans.
D'ailleurs, ceux qui dès le début
crurent en lui ne furent point des sages instruits des sciences divines et
humaines, mais des hommes sauvages, habitants des déserts, complètement
ignorants de toute science de Dieu, dont le grand nombre l'aida, par la
violence des armes, à imposer sa loi à d'autres peuples.
Aucune prophétie
divine ne témoigne en sa faveur; bien au contraire il déforme les enseignements
de l'Ancien et du Nouveau Testament par des récits légendaires
, comme c'est
évident pour qui étudie sa loi. Aussi bien, par une mesure pleine d'astuces, il
interdit à ses disciples de lire les livres de l'Ancien et du Nouveau Testament
qui pourraient le convaincre de fausseté. C'est donc chose évidente que ceux
qui ajoutent foi à sa parole, croient à la légère
."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]