Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Sauvons l’église Pralognan-la-Vanoise !

IMGP9155« Sauvons l’église Pralognan-la-Vanoise ! » tel est l’appel lancé par le fonds de dotation du même nom, nouvellement créé dans ce petit village de Tarentaise (Savoie). Son but : restaurer l’église Saint Jean-Baptiste et restituer au plus vite son clocher au village. Une église sans clocher, n’est plus une église, un village sans église n’est plus un village.

L’église du chef-lieu se situe sur la place de l’ancienne chapelle du prieuré de Pralognan fondé par les religieux de l’ordre de Saint Augustin vers le 12° siècle. Cette congrégation est à l’origine du village. Même si l’édifice a été modifié et agrandi, il subsiste actuellement une partie de la nef d’origine et la crypte sous-jacente. En mai 2008, suite à des malfaçons lors des travaux de restauration, les murs de l’église Saint-Jean-Baptiste se fissurent et le clocher penche. En novembre 2008, pour garantir la sécurité des passants, le clocher est démonté. Dès lors une église béante s’offre à la vue des habitants (750h) et des nombreux touristes de passage dans la capitale de la Vanoise (8 500 lits touristiques l’hiver).

Depuis 6 ans, tous ceux qui désirent assister à un office religieux se replient dans la petite chapelle du presbytère ou, lors des grosses affluences touristiques, au cinéma ! Mariages et enterrements doivent souvent se faire dans les communes voisines ou à la salle polyvalente.

En 2008,  l’affaire est engagée au Tribunal Administratif de Grenoble et suit toujours son cours opposant la Commune, l’architecte, et les différentes entreprises participant aux travaux. Or, les  procédures administratives en plus d’être longues risquent de ne pas aboutir aux sommes suffisantes à  la reconstruction de l’église. En juin dernier, un groupe d’une quinzaine d’habitants, avec le soutien de la nouvelle municipalité, décide alors de créer un fonds de dotation.

Cet été, le Tribunal Administratif de Grenoble a rendu un premier  jugement dans la procédure en référé-provisions, attribuant à la Commune une somme de 528 000 € – soit près du quart de son estimation des travaux. Quoi qu’il en soit et quelle que soit la décision du tribunal de Grenoble concernant la procédure sur le fond, le montant final versé par les assurances ne couvrira pas tous les frais de maintenance et de reconstruction. D’où l’idée de ce fonds de dotation qui apportera un complément aux sommes allouées par la commune, le donateur bénéficiant d’une déduction fiscale.

Donner à ce fonds, c’est apporter sa pierre à l’édifice !    

IMGP9979Cet automne, avant la neige, les services techniques de la commune ont réalisé, pour un montant modeste, des travaux de maintenance du bâtiment afin de  sécuriser le quartier et mettre hors d’eau ce qui reste de l’église. L’avancée de la nef datant de 1926 a été démontée, les murs restants ont été consolidés.

Comme un signe d’espoir, l’église Saint Jean-Baptiste a retrouvé une façade provisoire : sur la  grande cloison de bois qui coffre l’ouverture, une grande croix, un vitrail et la porte d’origine rappellent la destination de l’édifice… en attendant les travaux définitifs. 

Contact du fonds de dotation: [email protected]

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]