Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Sarkozy souffle encore la démagogie

Sky
Le président de l’UMP était aujourd’hui en tournée électorale dans la région
d’Agen. Il s’est encore fendu
d’une tirade sur les étrangers installés en France :

"ceux qui ont délibérément choisi de vivre du travail des autres,
ceux qui pensent que tout leur est dû sans qu’eux-mêmes ne doivent rien à
personne (…),
ceux qui, au lieu de se donner du mal pour gagner leur vie, préfèrent chercher
dans les replis de l’Histoire une dette imaginaire que la France aurait
contractée à leur égard
(…),
ceux qui préfèrent attiser la surenchère des mémoires pour exiger une
compensation que personne ne leur doit plutôt que de chercher à s’intégrer par
l’effort et par le travail (…)
Ceux qui n’aiment pas la France, ceux qui exigent tout d’elle sans rien
vouloir lui donner
, je leur dis qu’ils ne sont pas obligés de rester sur le
territoire national".

Des mots et du vent !
Déjà quand la loi est violée, la France ne veut
plus expulser
les immigrés illégaux
, d’autant que l’Union Européenne, si chère à Nicolas
Sarkozy, a déployé
tout un arsenal de mesures pour rendre les expulsions quasi impossibles.

Et aujourd’hui, le ministre de l’Intérieur tente de nous faire croire qu’il
veut convaincre par un petit discours creux prononcé au fond du Lot et Garonne les
dits "profiteurs" de rentrer dans leur pays d’origine, alors qu’ils sont
installés dans un système mis en place par toute une classe politique et
cautionné par lui-même.

Lahire

Partager cet article

4 commentaires

  1. Tout est dit par Lahire : comment un complice du système pourrait-il être crédible pour le mettre par terre ?

  2. «Nos frontières continueront à être des passoires. L’intervention d’un juge dans la reconduite à la frontière ne fait que retarder la procédure. On reste dans le cadre de la loi Joxe. Il faut que le réfugié politique soit assigné à résidence tant que l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides) n’a pas fait son travail. Ces mesures pour certaines vont dns le bon sens mais elles ne sont pas suffisantes»
    NICOLAS SARKOZY, député RPR qui critique la politique d’immigration menée par les socialistes pendant 10 ans.
    PLATEAU INVITES
    SPECIALE IMMIGRATION
    A2 – 10/07/1991
    http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&id_notice=CAB91031515
    chercher avec « immigration sarkozy » si la page ne fonctionne plus

  3. @ « David Descamps »
    Critiquer, çà on sait tous le faire!
    Mais Sarkozy est ministre de l’Intérieur depuis un moment déjà, qu’a-t-il fait de concret?
    Rien. Nada!
    Il est discrédité.

  4. C’était juste pour montrer le chiraquisme de cette personne, des mots, des mouvements de girouette et de retournements de veste.
    Rien d’autre.

Publier une réponse