Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Sarkozy à la télé…

Yves Daoudal nous livre son analyse de l’intervention de Nicolas Sarkozy hier soir sur France 3 :

"Il était venu parler de son projet de loi contre le terrorisme. En réalité, il n’y aura de projet de loi contre le terrorisme que le 19 octobre, lorsqu’il aura été examiné et adopté en conseil des ministres. Mais, foin des procédures. Et peu importent les collègues, peu importe surtout le Premier ministre. Sarkozy a fait un projet de loi, la France tout entière doit en profiter sans attendre. C’est urgent. Car la menace terroriste est à un "niveau très élevé" dans notre pays, explique-t-il longuement. Heureusement que Sarkozy est là.

Le jour même où il informe les Français des mesures qu’il veut faire voter par le Parlement, la police démantèle une "cellule" terroriste. Les caméras de télévision sont là pour filmer l’événement. Bien sûr. Sept personnes devaient être arrêtées. Neuf vont se retrouver en garde à vue. Superbe coup de filet. Dans la lutte antiterroriste, il n’y a pas plus efficace que Sarkozy. Vu le niveau de la menace terroriste, heureusement qu’on a Sarkozy.

Si l’on va y voir de plus près, on s’aperçoit que l’une des personnes arrêtées est un ancien copain de Khaled Kelkal, Safé Bourrada, sorti de prison en 2003. Les autres sont inconnus des services de police, mais Safé Bourrada "dispose d’un charisme suffisant pour fédérer d’autres personnes autour de lui et les convertir à ses thèses" (en prison ?…). Les perquisitions n’ont permis de retrouver ni armes ni explosifs. Comme grande opération antiterroriste, c’est un peu juste… Mais il faut avoir mauvais esprit pour penser que c’était une pure opération médiatique destinée à appuyer le propos du ministre…

Quant au fameux projet de loi qui n’existe pas mais que tout le monde connaît désormais, c’est du Sarkozy, autrement dit c’est du vent. Multiplier les caméras de surveillance, c’est certainement une bonne chose, mais si cela a permis aux Anglais de retrouver des terroristes, cela n’a pas permis d’éviter les attentats. Et les kamikazes, par définition, se moquent des caméras. Le traçage sur internet dans les cybercafés, c’est tout simplement irréalisable. A moins de mettre en place des moyens colossaux, et d’abord de supprimer l’anonymat des utilisateurs… ce qui ne figure pas dans le projet de loi.

Mais Sarkozy a fait parler de lui. C’est tout ce qui compte…" Entre gouverner et communiquer, Sarkozy a choisi.

Michel Janva

18h10 : On apprend surtout que l’émission n’était pas en direct, elle a été tournée mercredi dernier. Sarkozy a vendu la mèche de l’arrestation aux journalistes, au risque de compromettre cette arrestation !

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!