Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Sarkozy : la France le laisse froid

Dans l’ouvrage d’Eric Branca et Arnaud Folch, Le mystère Villiers, on peut lire la confidence de Nicolas Sarkozy à Philippe de Villiers :

"Les deux hommes, qui se tutoient, n’ont jamais été intimes. Leur dernier déjeuner commun remonte à 1999, peu après les européennes où la liste Pasqua-Villiers avait devancé celle du duo Sarkozy-Madelin. Alors en pleine traversée du désert, le député-maire de Neuilly avait eu cette phrase, à l’adresse du Vendéen – qui n’est pas prêt de l’oublier : « Tu as de la chance, Philippe, toi tu aimes la France, son histoire, ses paysages. Moi, tout cela me laisse froid. Je ne m’intéresse qu’à l’avenir …"
VoxGalliae rappelle cette autre phrase du ministre-candidat prononcée le 12 octobre 2006, à Périgueux, devant 4000 personnes :
"La France ne veut pas de ceux qui ne l’aiment pas."
Bien envoyé Monsieur le candidat.

Partager cet article

1 commentaire

  1. Oui, mais quel avenir ? Vu les derniers exploits politiques du bonhomme…l’avenir ne peut que nous laisser… froid… et inquiet (surtout sur le plan identitaire).

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]