Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Sarkozy, danger pour la République

C’est la conclusion de l’Université annuelle du club de l’Horloge :

"le Club de l’Horloge pose des conditions à l’union de la droite, lesquelles découlent du fait qu’il s’agit précisément de la droite, ce qui impose que les ruptures nécessaires sont celles qui doivent être opérées avec tout ce qui ressort de l’idéologie de gauche. Or, non seulement Sarkozy ne rompt pas avec l’idéologie de gauche, mais il est, à «droite», celui qui s’en inspire le plus. D’où la conclusion du Club de l’Horloge : «la rupture de Sarkozy, c’est une imposture». Et l’appel lancé par Henry de Lesquen dans son discours de clôture : pas une voix pour Sarkozy au premier tour, pas une voix pour Sarkozy au second tour s’il y parvenait. Car cet homme «est un danger pour la République». […] [Sarkozy] :

  1. veut donner le droit de vote aux immigrés
  2. est favorable à l’installation de l’islam en France
  3. est pour le mariage homosexuel
  4. veut faire adopter la Constitution européenne par la voie parlementaire
  5. est un ardent partisan de la discrimination prétendue positive.

Avec un tel candidat de droite, les Français n’ont pas besoin de la gauche, souligne Henry de Lesquen. […] Conclusion :

"En dépit des discours trompeurs qu’il multiplie à loisir pour berner les électeurs de droite, on a affaire à un adversaire déterminé de la République, à un complice de la gauche anti-nationale. Il faut le dire sans ambiguïté : nous qui sommes attachés à la nation et à la République, nous ne voterons jamais pour cet imposteur."

Michel Janva

Partager cet article

9 commentaires

  1. Mais si le second tour oppose Sarkozy à un candidat de gauche, dans ce pays où le bulletin blanc n’existe pas, pour qui voter ?
    Henry de Lesquen ne le précise pas.
    L’avantage de la droite, c’est que, si elle est capable du pire, elle ne l’est pas toujours.

  2. Si le second tour oppose Sarkozy à un candidat de gauche ? Plutôt que de voter pour un candidat de “droite” qui fera une politique de gauche, votez plutôt directement pour un candidat de gauche, c’est plus cohérent. Quant à moi, dans ce cas de figure, je voterai blanc.

  3. Je fais confiance aux contestataires-conservateurs […] du premier tour pour voter Sarkozy au second, accréditant le fait que Sarkozy, n’a fait aucun effort pour recueillir ce genre de voix…..
    Autant je ne demanderai pas de voter Royal pour achever plus vite le système, bien que.. , autant voter Sarkozy sur le principe opposé ( conservation de ce système que l’on est capable d’exécrer puis de défendre , le tout sur 15 jours d’elections présidentielles…) me paraît malhonnête si l’on me parle de principe moraux…..
    “Chirac , c’est Jospin en pire..” a eu au moins le mérite de jeter un pavé dans la mare du conformisme de droite , reliquat d’une logique de conflits sociaux plus que moraux…Chacun captera la profondeur du message selon son dégré d’attachent au régime politique actuel !

  4. L’analyse par le Club de l’Horloge des idées de Nicolas Sarkozy est toute en nuance.On remarque que l’on sait y analyser avec précision les détails du programme de l’UMP. Il ne manque plus, à côté de “il veut donner le droit de vote aux immigrés, il veut installer l’islam en France, il est pour le mariage homosexuel” que la conclusion : “Il n’aime pas la France, il doit la quitter”

  5. Désolé, mais si nous avons à choisir entre 2 candidats qui poursuivront la démolition de la France, je préfère la démolition la moins rapide. Au moins, contrairement à ce qu’affirme le club de l’horloge, M. Sarkozy n’a pas promis le pseudo-mariage homosexuel comme le PS… même si l’extension des “droits” du PACS aboutira à terme au pseudo-mariage. Au rythme où va la chute, si je peux gagner quelques mois avant le choc en votant Sarkozy je le ferai. Au nom du principe du moindre mal.

  6. Le Système est bien fait pour obliger les catholiques et les non catholiques anti-socialistes et donc anticommunistes à voter pour des candidats qui vont de toutes les façons agir contre eux!
    Ca suffit bon sang!!
    Nous sommes sur un blog “catholique”.
    Je ne parle donc que pour les catholiques, mais les autres peuvent écouter…
    Un vrai catholique normalement instruit, ne peut en aucun cas voter à gauche, j’espère faire l’unanimité la-dessus. Nous sommes d’accord, il n’en a pas le droit moral.
    Le même vrai catholique toujours normalement instruit ne peut au 2ème tour, en aucun cas voter pour un candidat soit disant à droite qui est pour l’immigration ( dans les faits, même si son discours est apparemment différent), qui est pour l’avortement, qui est pour la contraception, bref qui est contre les catholiques et surtout contre Dieu, et contre la Vie.
    Alors que reste-t-il comme solution?
    Le vote blanc
    L’abstention.
    Je n’en vois pas d’autre.
    Il est peut-être temps pour les affolés de la démoncratie à tout prix de préciser que le droit de vote, comme son nom l’indique n’est en aucun cas une obligation, ni même un devoir.
    Cela fait des années que les thuriféraires du Système nous lavent le cerveau avec le devoir électoral. C’est un piège et une contre-vérité.
    Le vote blanc n’étant pas comptabilisé, et on ne se demande plus pourquoi, logiquement il ne reste que l’abstention.
    Un très gros taux d’abstention discréditera le système.
    A ce jour nous n’avons pas moralement d’autres solutions.
    Et pour ceux qui me diront que je fais le jeu de la gauche, merci de reprendre ce post a son début.

  7. Bonsoir,
    Je le sais d’avance, je vais en faire hurler certains…. mais ma foi tant pis.
    Il faudra voter pour le moins pire. Et celui-ci peut être de gauche…
    Jospin était moins nuisible que Chirac (1995) et en plus il était plus honnête… j’ai donc voté pour lui en 1995 et j’aurais recommencé en 2002 si….
    L’an prochain, nous verrons qui sera au 2e tour et il faudra voter pour le moins mauvais, fut-il étiqueté “de gauche”, ce qui d’ailleurs est très relatif, la gauche n’étant plus très à gauche (en tout cas, guère plus que “la droite”)…
    Je crains que Nicolas S. soit en effet l’un des plus nocifs… tiens je préfère même DSK…
    Bonne nuit

  8. […]
    Si par malheur Jean-Marie ne devait pas figurer au second tour, je voterais blanc ou je m’abstiendrais.. La fausse droite et la gauche sont aussi nuisibles l’une que l’autre..Ce qui est certain c’est qu’il ne faut jamais voter pour la fausse droite quand celle-ci est opposée au PS. Lui accorder notre suffrage dans un tel second tour cela revient à l’encourager dans sa trahison permanente, bien qu’inavouée, des idées et principes de droite…”Pourquoi changer si les électeurs de droite se reportent toujours sur nous, quel que soit notre programme? ”
    Personnellement, mieux vaut un adversaire visible qui assume ses idées et son idéologie que son frère jumeau qui agi masqué, en utilisant en permanence des mots paravents destinés à berner l’honnête électeur soucieux de l’avenir de son pays…

  9. Tout à fait du côté de ceux qui argumentent en faveur du “moindre mal”, je suis contre la politique du pire, comment peut-on voter pour cette mythomane arrogante et prétentieuse ?
    Alors votez Sarko en vous pinçant le nez (çà à bien réussi à la Gauche de voter Chirac avec des pinces à linge!) ou votez blanc, mais surtout pas la mère royal!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]