Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Sarkozy va-t-il obéir à Obama ?

O Barack Obama a demandé à Nicolas Sarkozy de renforcer de 1 500 hommes les effectifs français déployés en Afghanistan, lors d'une conversation téléphonique lundi 30 novembre. La France dispose actuellement de 3 750 soldats, ainsi que de 150 gendarmes. Jusqu'à présent, elle avait
expliqué qu'elle n'enverrait pas de soldats supplémentaires à Kaboul,
mais le ton a sensiblement changé.

"Nous ne disons pas non à
Obama, nous applaudissons à l'orientation qu'il s'apprête à annoncer et
nous attendons la conférence du 28 janvier à Londres pour voir ce que
les Afghans sont prêts à faire. Nous verrons comment faire pour
compléter si nécessaire notre dispositif
, notamment en matière de
formation", indique-t-on en haut lieu à Paris.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Une autre question importante est de savoir à Q U I obéit Obama ?

  2. @ Michel JANVA
    2 questions :
    1/si la France se retire de tous les points chauds et des zones stratégiques du globe, en quoi peut-elle prétendre garder son siège de l’une des 4 ou 5 grandes puissances avec droit de veto à l’ONU ?
    Certains officiers supérieurs disent en privé que la France n’a pas assez d’effectifs en Afghanistan. Or un militaire en Afghanistan, c’est au minimum 150 000 €uros par an.
    2/ Ce qui amène une autre interrogation, qui porte sur le budget de la Défense. Laquelle est liée à la première.
    A force de dire que nous ne servons à rien partout, autant dire que l’armée française n’est utile que sur nos frontières physiques, comme garde barrière. Or contrôler cette zone du globe est géopolitiquement très important.Ce qui renvoi encore à la première question.
    [Quel est le rapport de votre question avec mon post ? Il vous faudrait cesser d’extrapoler à tout va. Je vous rappelle que vous êtes un spécialiste en la matière et que vous vous apparentez ainsi à un “troll”. Je n’ai pas écrit qu’il fallait se retirer d’Afghanistan, ni que l’Armée était inutile…
    MJ]

  3. Je ne sais ce qu’est un troll et je ne suis pas un spécialiste des sujets militaires ou des ”troll”, comme la plupart des lecteurs du SB.
    Mais comme c’est avec notre argent qu’est menée cette opération, et que certains de nos amis partent en Afghanistan, forcément, nous nous y intéressons.
    Actuellement, je trouve que notre famille d’idées semble ne pas soutenir le principe selon lequel si on est une grande puissance, on se doit d’être présent là où se trouvent les grands enjeux géostratégiques.
    Ensuite que la guerre soit bien ou mal conçue et menée, pour un non spécialiste de la chose militaire, la guerre elle même son déroulement, etc…, cela est plus difficile à juger. Mais les amis officiers semblent penser que pour l’instant, la conception et sa mise en oeuvre sont très discutables, que la France n’y met pas les moyens nécessaires, puisqu’elle ne fait pas l’effort budgétaire pour les avoir.
    Ce que je voulais exprimer n’était pas de cet ordre purement militaire, mais de l’ordre du principe d’une France encore capable de se déployer militairement dans le monde : les opinions publiques des Européens deviennent de plus en plus pacifistes. Plus de guerre, plus de combat, plus de lutte, plus de compétition, moins d’armées, plus de sacrifice, plus de service militaire, plus d’esprit de défense.
    Et j’ai le sentiment que dans notre critique de cette opération, nous risquons de faire le jeu de ceux qui refusent par principe toute capacité militaire d’intervention extérieure, sur le mode : retirons partout, de toute façon, nous n’en n’avons plus mes moyens.
    [Le troll, c’est celui qui dévie le sujet. Et vous devenez champion. MJ]

  4. @ Michel JANVA
    Le bien fondé et la manière dont nos forces armées sont présentes là-bas correspond bien à la pertinence ou non d’y envoyer des troupes supplémentaires. Le sujet n’est pas uniquement notre degré de dépendance ou d’indépendance par rapport aux USA, mais aussi si nous voulons ou pouvons encore nous situer qq part, c’est à dire prendre des risques, exister.
    [Sarkozy a promis de ne plus envoyer de forces. Aujourd’hui, Obama lui demande d’en envoyer. Cèdera-t-il ?
    MJ]

  5. @ pg
    Malgré le fait que vous soyez hors sujet, je suis à peu près d’accord avec vous. Surtout qu’il me semble qu’il s’agit d’une opération de l’ONU, sauf erreur de ma part, et donc “multilatérale dans un cadre multipolaire” conforme à la doctrine d’intervention militaire de la France depuis Jacques Chirac (sauf pour le Kosovo où la Côte d’Ivoire, mais on s’en moque).
    Sarkozy va obéir et désobéir : envoyer quelques centaines de personnels supplémentaires, certainement pas 1500, mais surtout pour de la formation soit militaire soit civile : ainsi, il « tiendra parole » des deux cotés.
    Dans cette guerre, soyons honnêtes, l’effort militaire est très peu supporté par l’armée française : ce sont surtout les Américains et les Anglais (99 morts à ce jour) qui font le travail. Peut-être parce que ce sont les deux seules armées qui ont vraiment l’expérience des combats à haute intensité, le matériel qui va avec, et qui donc savent se battre…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services