Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Sarkozy vante l’identité des régions

Nicolas Sarkozy qui participait aujourd'hui à la commémoration du 150e anniversaire du rattachement de la Savoie à la France a déclaré:

"C'est ici, dans cette province, dernière venue dans la communauté nationale, que s'est manifesté, à chaque fois que les circonstances l'ont exigé, le plus ardent patriotisme français", a-t-il déclaré en célébrant la "puissance assimilatrice de la Savoie qui vient de la nature et de la culture".

"L'unité de la France a plus à craindre d'une uniformité rigide que d'une souplesse dans la diversité et la reconnaissance de chacune des identités de notre territoire", a-t-il dit en rattachant l'histoire savoyarde au débat d'aujourd'hui sur l'identité nationale.

"On ne bâtit pas un grand pays en niant les identités de toutes ses petites patries qui font la grande patrie française."

Ceci n'est finalement que la transposition à l'échelle de la région du communautarisme.

C'est anecdotique mais Nicolas Sarkozy a lancé un "Fais pas le malin, toi !" à un jeune qui s'essuyait ostensiblement les mains que le président venait de serrer.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. La création de régions est prévue par Bruxelles pour détruire la nation française.

  2. Estrosi va se sentir trahi par son copain Sarkozy : parler du 150° anniversaire du rattachement de la Savoie , sans mentionner que c’est AUSSI le 150°anniversaire du rattachement de Nice, quelle bourde!

  3. Franchement, je ne comprends pas les commentaires systématiquement critiques du Salon beige, plus jacobin que jamais… Un centralisme excessif a-t-il jamais servi la France ? Je suis sûr que si Sarkozy avait servi un discours jacobin, vous l’auriez attaqué au nom de la tradition désentralisatrice et respectueuse des provinces de la droite nationale française. La justice est une vertu cardinale qui vous manque cruellement.
    Les “petites patries” (expression ancienne) que sont des régions historiques (je ne dis pas administratives) comme la Savoie ne s’opposent pas à la grande patrie qu’est la France; elles se superposent à elle. Ces petites patries font la richesse de la nation française qui existe dans et à partir d’elles. Leurs particularismes, dès lors que l’on veille à ce que prévale le socle commun de l’identité française, font partie du patrimoine national.
    Rien à voir avec une forme de communautarisme qui serait la négation de la nation et aurait au contraire vocation à la dissoudre.
    Il n’est pas nécessaire de renier son identité bretonne, savoyarde, provençale ou flamande pour faire un bon Français.
    [en fait, pour être plus précis, Nicolas Sarkozy se sert de l’intégration réussie de la Savoie pour justifier l’immigration de masse et la nécessaire acceptation par les Français de l’identité propre des nouveaux arrivants. Voici la suite du discours: “Ce que la Savoie a accompli, c’est en quelque sorte l’idéal que notre République s’assigne pour chaque Français et pour chaque région de France. Pourquoi l’intégration de la Savoie a-t-elle si bien réussi ? Parce que la France a su se montrer accueillante, mais (aussi) parce que les Savoyards se sont donné du mal. Il y a dans l’intégration de la Savoie à la Nation une valeur d’exemple. Nous devons continuer cet effort multiséculaire pour nous comprendre les uns les autres. Nous devons nous aimer assez pour rester uni. La France si prompte à se diviser est forte lorsqu’elle est rassemblée. On ne construit rien sur le dénigrement systématique, sur la haine, sur l’exclusion. On ne construit rien sans le travail, sans la droiture, sans le devoir.” FC]

  4. “…”On ne bâtit pas un grand pays en niant les identités de toutes ses petites patries qui font la grande patrie française.”
    Ceci n’est finalement que la transposition à l’échelle de la région du communautarisme.”
    Non, c’est simplement le constat d’une réalité trop souvent malmenée par la République et malheureusement aujourd’hui par bon nombre de personnes de la droite nationale. Il faut relire “Les Deux Patrie” de Jean de Viguerie. Ne construisons pas un “jacobinisme de droite”, par pitié…
    [sans tomber dans le jacobinisme, la politique de Nicolas Sarkozy qui vise d’un côté à renforcer le rôle des régions (réforme des collectivités territoriales) et de l’autre à abandonner la souveraineté nationale au profit de l’Europe pourrait à terme faire exploser la nation en de multiples communautés. FC]

  5. Désolé de vous contredire et de souscrire ( ce n’est pas tjrs le cas) aux propos du président.Du reste,l’Eglise , attachée aux principes de subsidiarité et aux droits des communautés humaines à voir respecter leurs valeurs culturelles,ne dit pas autre chose.Et l’analogie avec le communautarisme ne vaut pas:quel meilleur enfroit pour pratiquer la culture maghrébine que le Maghreb(seulement en tant qu’exemple)? mais pour un Savoyard,pas d’autre endroit possible que la Savoie (autre exemple !)

  6. Ce “communautarisme régional” est sain et bon tant qu’il ne prétend pas s’opposer à l’idée de nation. Bien plus, il donne à celle-ci du corps, il l’ancre dans le pays réel et lui évite de se mouvoir en une idéologie désincarnée, comme celle que nous a léguée la Révolution.
    Ces paroles de Sarkozy me paraissent tout-à-fait censées (même si je ne me prononce pas sur sa sincérité). Vous ne pouvez pas comparer le régionalisme avec les communautarismes ethniques ou religieux qui rejettent le cadre national et refusent de s’intégrer.
    Les sentiments d’appartenance locale sont légitimes et nécessaires. Le tout étant de savoir les ordonner correctement avec les autres valeurs.
    [sur les arrières pensées de N. Sarkozy, voir la suite du discours dans un commentaire plus haut. FC]

  7. Mais qu’attend-il donc pour défendre cette position contre l’ue : “On ne bâtit pas une grande europe en niant les identités de toutes ses nations.”

  8. Je pense que Sarkozy comprend mal le regain d’attachement à ces petites patries que sont les régions. Elles trahissent justement un besoin de rattachement à une patrie charnelle, à une identité qui n’est plus ou est mal incarnée par la France, entre autres sans doute à cause de l’immigration massive qui la dénature.
    Cet attachement peut être risqué pour la France, mais il peut aussi aider celle -ci à se reconstruire par la base, sur des fondements solides et “terriens”….

  9. On ne peut réclamer l’application du principe de subsidiarité au sein de la nation pour les petites patries que sont nos provinces historiques, sans en en réclamer en même temps l’application au sein de l’UE pour nos patries nationales, tout aussi historiques. Et particulièrement en ce qui concerne la France, qui fut le premier royaume solide et établi parmi les autres nations européennes.
    En ce sens le discours de N. SARKOZY est typiquement gaulliste et mensonger ainsi que le relève F. CAUSSART. Car parler des ”identités régionales” et se féliciter de leur apport à la France, pour ensuite ignorer et bazarder le fait national au profit d’un communautarisme qui nie l’identité française, c’est vraiment nous redire comme le fit perfidement DE GAULLE: ” Je vous ai compris !…..L’indépendance dans l’interdépendance …..etc……”.
    Heureusement les sondages semblent indiquer que ce personnage mirobolant surgi des steppes hongroises et de Salonique en passant par le gaullisme va devoir réviser à partir de 2012 ses connaissances sur ce qu’est l’histoire de la patrie française.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services