Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Liban

Sans les chiites, le gouvernement libanais fonctionne

Malgré la crise gouvernementale, le gouvernement libanais a approuvé la création d’un international chargé de juger les assassins de l’ex-Premier ministre Rafic Hariri. Le Conseil des ministres a adopté à l’unanimité le projet de résolution proposé par l’ONU, en l’absence des six ministres. En sortant du Conseil des ministres, le Premier ministre Fouad Siniora, issu de la majorité anti-syrienne, a défendu la légitimité de son gouvernement et appelé à l’union, assurant que l’adoption du texte avait pour but "de rejeter toute tentative d’assassiner le Liban". Le projet de tribunal doit maintenant être transmis pour vote au Conseil de sécurité de l’ONU, début d’un processus de ratification.

En pleine lutte d’influence entre la majorité anti-syrienne et les forces pro-syriennes qui entendent élargir leur pouvoir en réclamant la formation d’un gouvernement d’union nationale, le projet de l’ONU a focalisé ces derniers jours les tensions entre les deux blocs. Cet acte politique est un grand pas dans l’affirmation de l’indépendance politique du Liban.

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. On attend encore la première enquète sérieuse sur l’assassinat en question.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services