Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

‘Sans-papiers” et “sans vie” : voyez la différence

Choisissez la rubrique "actualités" d’un moteur de recherche et tapez successivement "marche pour la vie" et "sans papiers". A ce petit jeu pathétique, j’obtenais à 21h00 :

  • 4 occurrences pour une manifestation de 15 à 20 000 personnes demandant que la vie des enfants à naître soit préservée,
  • 4 pages pour la manifestation de 500 personnes demandant des papiers pour des clandestins.

Les choix de la société sont faits, ceux des médias et des politiques qui les entretiennent aussi. Comme le disait le professeur Jérôme Lejeune :

"La qualité d’une civilisation se mesure
au respect qu’elle porte aux plus faibles de ses membres. Il n’y a pas d’autres
critères de jugement".

Notre civilisation peut donner l’impression qu’elle n’a plus de qualité et il y a effectivement besoin d’une politique de civilisation, une vraie, pragmatique, qui consiste à ne pas tuer ceux-là même qui devraient la faire perdurer. C’était un des messages de la marche pour la Vie d’aujourd’hui. Il n’est pas politiquement correct : les médias l’ont tu… mais le cœur des hommes l’entend chaque jour, chaque année un peu plus et le succès croissant de la Marche pour la Vie le prouve et le prouvera sans aucun doute encore l’année prochaine.

Lahire

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

13 commentaires

  1. “Les médiats ont tu le message de la manifestation”… D’où il faut conclure que le système et nous sommes tout à fait irréductibles.
    Soyons donc nous-mêmes, ne nous courbons plus, ne reprenons plus l’ordre de “valeurs” (si on peut dire) ou la dialectique des professionnels de la mort.
    Il n’y a pas, et il ne saurait y avoir, de liberté pour les ennemis de la liberté.
    A méditer pour les liseurs qui s’effarouchaient du soutien du MNR ou du FN canal Gollnisch : où sont passés Villiers et son combat pour les valeurs ? Sarkozy et sa “politique de civilisation” ? Boutin la “catholique” au gouvernement ? Guillaume Peltier et sa “droite décomplexée” ?…
    Je ne veux pas donner dans le populisme primaire, mais franchement, le gournement UMPS vaut-il mieux que le gouvernment précédent ?
    Dans son discours au Latran, Sarkozy encourageait les catholiques à faire entendre leur voix : n’est-ce pas ce qu’ils ont fait pendant cette marche ? Le gouvernement n’a-t-il pas autre chose à faire que de trafiquer le nombre de manifestants ?
    Tout cela est profondément écoeurant.

  2. Merci pour la rapidité de mise en ligne de ces belles photos, bien fidèles au rassemblement vécu!
    Ne nous décourageaons pas face au silence médiatique; notre message n’est pas…encore (!!!) politiquement correct; patience…Plus nous serons nombreux, moins nous pourrons être ainsi ignorés. Continuons de travailler, ensemble, dès demain, au succès de la marche de 2009!”Il faut changer les choses, en marche citoyens; un mouvement pro-vie s’ompose au monde de demain”!

  3. @ Solange
    Le meilleur moyen de faire échouer le mouvement d’opinion pro vie est de trier parmi ses soutiens. Parler de ”FN canal Gollnisch” est malvenu, car JM LE PEN lui même et le secrétaire général du FN Louis ALLIOT ont soutenu publiquement et appelé à cette manifestation. La lutte contre l’avortement figure dans le programme du FN.
    Ce qui est à déplorer est en fait l’éparpillement des associations du combat pro vie et pour l’accueil des mères, avec les conséquences inévitables : ineffficacité, ainsi que manque de lisibilité et de représentativité.
    Mais cela n’est qu’un début, continuons le combat !

  4. Ben ça veut au moins dire une chose qu’on savait déjà :
    Les seuls vrais médias français libres sont le Salon beige et autres blogs…
    Eteignez votre téléviseur.
    Le bien fait peu de bruit.
    A la grâce de Dieu !

  5. Rue 89 y était… :
    http://rue89.com/2008/01/21/controverses-autour-de-la-marche-contre-l%E2%80%99avortement
    Encore une fois, écoeurante bien-pensance. Il semble que l’homme moderne ne soit plus capable de cette liberté fondamentale qu’est la remise en cause de ses propres préjugés, le sens critique. Nul argument contre cette marche, mais seulement des allusions, des sous-entendus : “ça existe encore au XXIe siècle”, “ça fait peur”. Nous avons avec nous le bon sens contre une intelligence qui vascille.

  6. @ Michel,
    Merci pour le lien vers le FRS : je rectifie bien volontiers ma méprise.
    @ Serge,
    Néanmoins, je ne fais pas “un tri parmi ses soutiens” en parlant du FN canal Gollnisch tant il vrai que le tri se fait au FN lui même : rappelez-vous la campagne présidentielle. Comme l’a d’ailleurs fait France 3 hier soir (19/20) en précisant que Le Pen n’avait pas voulu se prononcer sur la question de l’avortement. Et Marine Le Pen, la future présidente du FN ?
    Lisez cet article du Figaro (16.12.2006) : “C’est l’officialisation d’une évolution amorcée depuis quatre ans : sur la question de l’IVG, le FN assouplit son programme. L’abrogation immédiate de la loi Veil par le Par­lement n’y figurera plus. Marine Le Pen a déclaré que cette abrogation serait remplacée par une ­consultation des Français. Ceux-ci seraient appelés, si le FN parvenait au pouvoir, à se prononcer par référendum à la fin de la mandature législative, sur « l’éventuelle abrogation de la loi » de 1974. Jean-Marie Le Pen lui-même a confirmé cette orientation. Marine Le Pen a expliqué qu’en cas d’accession au pouvoir le FN commencerait par prendre des « mesures incitatives » visant à faire ­baisser le nombre « extrêmement élevé » des IVG. Dès septembre 2002, Marine Le Pen avait exprimé son désaccord avec l’abrogation de la loi Veil ins­crite dans le programme du FN. L’avortement lui paraissait « épouvantable », expliquait-elle alors, mais elle ne voulait pas supprimer la loi Veil « parce que cela reviendrait à renvoyer des femmes qui avortent devant les assises ». Elle avait heurté une partie des cadres et dirigeants du FN. Le plus déterminé d’entre eux, Bernard Antony, président de Chrétienté-Solidarité – qui a démissionné du bureau politique du FN en 2005 -, lui avait reproché de « ne pas défendre le programme de gouvernement du FN » sur ce sujet. Mais Jean-Marie Le Pen, dès ce moment-là, jugea l’opinion de sa fille « conforme à quelques nuances près » à la position du FN. « Nous avons toujours dit que nous privilégions, sur la position coercitive, la position incitative en matière de politique familiale », avait indiqué le président du FN. Une modification dans le programme du mouvement ne ferait donc que mettre en forme ce qu’il disait à ce moment-là. Hier, Bruno Gollnisch a estimé lui aussi que ce changement est très limité car « il n’a jamais été question de revenir à l’état antérieur à la loi Veil » “. Marine Le Pen défilait-elle hier ?
    A propos du Menhir, voici les propos de Jean-Marie Le Pen au sujet de l’euthanasie : « Savez-vous que la moitié des dépenses de santé pour un individu concerne les derniers mois de la vie ? Savez-vous combien il y a de centenaires en France aujourd’hui ? 30 000 et bientôt 300 000… Comment allons-nous faire ? Je m’accroche à la position chrétienne. Mais comme homme politique responsable, je me pose la question de l’euthanasie. Je n’ai pas de position définitive pour l’instant. Comprenez ma situation : une chose est d’avoir des intentions nobles et autre chose est de les faire appliquer.» Et d’ajouter : « Je ne suis pas un moraliste ou un philosophe, mais un homme d’Etat. » (Famille Chrétienne n° 1523 du 24-30 mars 2007, pp. 16-17).
    Serge, vous m’opposez donc une objection spécieuse (d’ailleurs souvent invoquée) : Le Pen défendrait les valeurs, la preuve, il suffit de lire ses messages aux catholiques et le soutien apporté à la manifestation. Cet argument n’en est pas un et ne prouve rien, ou plutôt, prouve que Le Pen est capable d’un double langage contradictoire : c’est ce qu’on appelle de la dialectique marxiste en philosophie (non-opposition des contradictoire), de la démagogie électoraliste en politique. Peut-on faire confiance à quelqu’un qui dit aux médiats : “il ne faut pas revenir sur la loi Veil”, “réfléchissons à l’euthanasie”, “considérons le point de vue des homosexuels”, etc. puis aux catholiques : “je suis le candidat de la vie” ?

  7. D’où l’importance de faire connaître autour de nous le Salon beige et la blogosphère catho ou “conservatrice”. Autour de 9000 lecteurs hier pour le SB, une moyenne de 7000-8000 par jour, c’est bien, et le jour où il y en aura dix fois plus…
    Par ailleurs, et sans vouloir lancer une polémique, j’ai écouté le bulletin de réinformation de Radio-courtoisie ce matin, et j’ai été un peu surpris par la concision du compte-rendu sur la Marche.

  8. Solange n’a pas tort. Je pense en effet que M. Le Pen a amendé son programme et ses positions personnelles en faveur de la vie sous la pression de sa fille à l’occasion des dernières élections présidentielles. Mais il me semble qu’il les ait amendés pour des raisons électoralistes et non par conviction.
    Le Pen (qui voulait être au second tour des présidentielles) a perçu que la lutte contre l’avortement était très impopulaire. Et c’est la raison pour laquelle beaucoup de gens (pas particulièrement favorables au FN) préfèrent davantage Marine Le Pen pour ses vues “larges” en la matière que les caciques du parti fidèles à leurs convictions religieuses et humaines.
    Oui mais voilà, la question de la vie n’est – à mon sens – pas négociable. La première chose à faire est de supprimer d’emblée le remboursement des avortements, puis d’abolir cette peine de mort et dans le même temps d’offrir l’aide nécessaire aux mères de famille dans le besoin. A terme, il convient d’inscrire “le droit à la vie de sa conception à sa mort natuelle” dans la Constitution (laquelle ? Bonne question…) et de le faire approuver par referendum en cas de refus du Parlement. C’est coton, mais il faut y mettre le paquet ! Cela fait plus de 30 ans que ça dure sans que nos bonnes consciences s’en émeuvent outre mesure.
    Et en parallèle, il faut faire de la propagande pour montrer ce qu’est un avortement. Qu’on informe les ados de 12/14 ans en quoi consiste réellement l’avortement. Comme le faisait remarquer judicieusement un intervenant, les mots ne valent rien, seule l’image choc marque les esprits.
    L’avortement est un crime. La politique familiale promue depuis plus de 30 ans est génocidaire. Je vous laisse donc en déduire les qualificatifs qui devraient se rattacher au personnel politique qui a promu les lois dépénalisant, légalisant, favorisant puis incitant à l’avortement…

  9. Consterné et en meme temps je m’y attendais :
    absoluement rien sur RCF ce matin.
    Où sont les relais chrétiens ?

  10. Si on pouvait une bonne fois pour toutes arrêter de croire que les partis politiques (FN compris) soutiendront la Marche Pour la Vie, on gagnerait du temps.
    Les politiques ne seront toujours qu’à la remorque de l’opinion. Ils voleront au secours de la victoire quand il y aura 50 000 manifestants.
    Le Pen est un épicier parmi les autres, il se fiche pas mal du reste!

  11. @ Solange
    C’est amusant comme réponse : la seule (petite) délégation d’élus était celle du FN, dont B. Gollnisch, et de qq élus MNR, dont N. BAY.
    Et vous n’avez rien d’autre en vue que de démolir les élus présents, au nom d’une théorie selon laquelle tout doit changer, mais sans envisager les modalités et la stratégie du changement. Et sans élus favorables à la vie : durant la campagne électorale, JM Le Pen a redit son opposition totale à l’avortement, bien qu’il ait parfois, comme sur d’autres sujets, des mots malheureux.Toutes ces polémiques sur les uns et les autres divisent et n’apportent rien de constructif. La paille du FN ou du MNR et la poutre de l’UMP. Choisissez.
    Abroger la loi VEIL serait un coup de baguette magique catholique ? Cette vision d’un caporalisme jacobin et contre-révolutionnaire me semble plus comique que sérieuse.
    La loi Veil est une loi qui n’a pas changé les moeurs, mais a accompagné les moeurs répandues de Mai 68. Comment sérieusement croire que vous changerez les âmes et les coeurs par la loi (votése comment et par qui ?) qui abrogera la loi Veil ?
    Aujourd’hui nous devons changer les moeurs, par des oeuvres d’accueil de la vie, afin que la vie soit une valeur et non une gêne.
    Et après, la loi pourra changer.
    Il faut donc militer au sein des organisations politiques opposées à l’avortement, afin de les conforter dans ce sens et de les rendre plus efficaces et rejoindre les listes municipales.

  12. est-ce que quelqu’un pourrait faire le point sur les peines actuellement encourues et effectivement appliquées aux femmes avortant au-delà de la période légale ?
    J’imagine que la qualification encourue est l’assassinat mais que le jury retient d’importantes circonstances atténuantes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services