Sandra Bertin, policière municipale responsable de la vidéosurveillance de Nice, réaffirme avoir subi des pressions du Ministère de l’intérieur

Laisser un commentaire