Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Samedi 30 avril à Paris : colloque sur les figures contemporaines de la tyrannie

Au couvent des Dominicains, 222 rue du Faubourg Saint Honoré, 75008 Paris. Programme :

  • 9 h 00  Accueil des participants et du public.
  • 9 h 15  Allocution d’Emmanuel Du Laurens, Président de l’Institut Montalembert, suivie d’une brève présentation du Collège saint Germain par Guilhem Golfin
  • 9 h 30  Introduction de la journée - Guilhem Golfin.
  • 9 h 40  Guillaume Bernard, Maître de conférences HDR à l’ICES : Les nouvelles figures de la tyrannie au XXe siècle et la querelle du totalitarisme.
  • 10 h 30 Guilhem Golfin, Directeur du Comité scientifique de l’IEPM : L’ancrage dans la pensée moderne : l’exemple du Contrat Social de Rousseau et le thème révolutionnaire de la régénérescence de l’homme.
  • 11 h 20 Estelle Salleron, agrégée de Lettres classiques : La société laminée 1 : les embarras de l’égalité vus à travers la littérature.
  • 12 h 00 Discussion générale et conclusion de la matinée.
  • 14 h 00 Maître Antoine de Ravel d’Esclapon, docteur en droit, notaire associé, enseignant en droit à l'Université et en Institut : La société laminée 2 : les embarras du droit.
  • 14 h 50 Jean-Paul Valuet, membre de l’IEPM : La société laminée 3 : les embarras de l’économie.
  • 15h40   Bernard Dumont, directeur de la revue Catholica : Résister à la servitude volontaire.
  • 16h30  Conclusion de la journée : discussion générale, bilan & perspectives.

Le XXe siècle a connu divers types de régimes politiques qui ont fait preuve d’une telle violence générale et multiforme envers leurs populations respectives, comme envers d’autres peuples, que les contemporains ont eu le net sentiment d’être face à un phénomène inédit, qui débordait le cadre de la tyrannie classique, tout en en empruntant certains traits. Le fascisme italien, le nazisme allemand, et les divers régimes communistes marxistes ont été défaits, par la guerre, par un effondrement interne, ou encore par une transition pacifique vers la démocratie libérale. Ils font partie du passé. Mais notre époque connaît à l’évidence une nouvelle dérive du pouvoir, et l’on peut se demander si tous les aspects de cette forme de tyrannie moderne ont vraiment été éradiqués, et si celle-ci ne ressurgit pas aujourd’hui, sous de nouvelles formes, plus subtiles, moins ouvertement violentes, mais non moins pernicieuses pour autant.

C’est pourquoi l’Institut Ethique et Politique Montalembert propose une journée d’étude pour faire l’analyse de la question et en débattre. Il est nécessaire en effet de faire un diagnostic précis pour notre temps, et de qualifier de la manière la plus exacte possible les figures que revêt de nos jours cette dérive du politique. Un double problème se pose : y a-t-il, du point de vue des principes, une sorte de fatalité de cette dérive du politique à l’époque moderne ? Comment, du point de vue pratique, y faire face de manière efficace ?

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services