Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Salvador Allende : raciste et antisémite

La nouvelle revue d’Histoire recense, dans son numéro de l’été, l’ouvrage de Victor Farias, publié en Espagne (Salvador Allende, antisémitisme et euthanasie) et au Chili, sur l’ancien président chilien. Il y révèle que ce dernier professaient des opinions relevant plus du socialisme national que du socialisme marxiste dont il se revendiquait :

"Les Juifs se caractérisent par des formes déterminées de délits : l’escroquerie, la duperie, la calomnie et, surtout, l’usure. (…) Ces faits font soupçonner que la race influe sur la délinquance."

Concernant les Arabes, "il y a quelques tribus honnêtes et laborieuses mais les plus nombreuses sont aventurières, imprévoyantes, oisives et portées au larcins."

"Les Italiens du Sud, en particulier ceux de Sicile, (…) et également les Espagnols, sont portés aux crimes passionnels, de type barbare et primitif, et sont émotionnellement irresponsables parce que la mer et la chaleur stimule l’activité thyroïdienne."

Voilà de quoi renommer la place parisienne qui porte son nom, Paris VIIè, et baptisée par Delanoë dont l’homosexualité était qualifiée par Allende de "trouble endocrinosexuel" faisant du khmer de Paris un "malade".

Michel Janva

Partager cet article