Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Saint Irénée, Docteur de l’Eglise

Saint Irénée, Docteur de l’Eglise

Le Groupe mixte de travail orthodoxe-catholique Saint-Irénée a été reçu en audience jeudi par le Pape François. Le Successeur de Pierre a souhaité que le dialogue œcuménique soit inclus dans le futur processus synodal, en particulier concernant le thème de la primauté.

Il a aussi annoncé le doctorat prochain de saint Irénée, père de l’Église, 2e évêque de Lyon, mort martyr en 202.

Le Saint-Père est revenu sur le saint patron du groupe de travail, Irénée de Lyon, «un grand pont spirituel et théologique entre les chrétiens d’Orient et d’Occident», et dont le nom«porte l’empreinte du mot paix». Cette paix est celle de Jésus, «qui réconcilie, qui rétablit l’unité».

Le groupe Saint-Irénée, qui se réunira ces jours-ci à l’institut d’études œcuméniques de l’université Angelicum, a récemment publié une étude intitulée “Servir la communion. Repenser la relation entre primauté et synodalité”. Comme l’a précisé le Pape, la synodalité dans l’Église catholique articule trois dimensions: «tous» (par l’exercice du sensum fidei de tous les fidèles), «certains»(par l’exercice du ministère des évêques, chacun avec son presbyterium), et «un» (ministère d’unité de l’évêque et du Pape).

Irénée venait d’Asie Mineure. Dans sa jeunesse, il avait été disciple de saint Polycarpe de Smyrne qui avait été lui-même un disciple de saint Jean l’Apôtre. Il succède à saint Pothin l’évêque de Lyon, mort martyr. Il ne cesse de se dépenser au service de la paix des Églises. Un grand danger le préoccupe: les doctrines gnostiques qui se répandent dangereusement. Elles nient l’Incarnation du Fils de Dieu et mettent en péril l’intégrité de la foi. Saint Irénée les étudie très minutieusement, enquête, interroge, lit. Armé par cette connaissance approfondie de l’adversaire, il rédige un important traité “Contre les hérésies” pour réfuter ces doctrines ésotériques. En même temps, il intervient auprès du pape pour l’empêcher d’exclure de la communion de l’Église les communautés qui fêtent Pâques à une autre date que l’Église romaine. Il fut le premier grand théologien de l’Église d’Occident.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services