Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Saint Dominique

Extrait de la catéchèse de Benoît XVI du 3 février 2010:

220px-Fra_Angelico_052 "Dominique est né en Espagne, à Caleruega, aux alentours de 1170. […] Il se distingua immédiatement par son intérêt pour l'étude de l'Ecriture Sainte et par son amour pour les pauvres, au point de vendre ses livres, qui à l'époque représentaient un bien d'une grande valeur, pour venir en aide, grâce à l'argent qu'il en tira, aux victimes d'une famine. […]

Ordonné prêtre, il fut élu chanoine du chapitre de la cathédrale de son diocèse d'origine, Osma. […] Ce fut le Pape […] qui demanda à ce dernier de se consacrer à prêcher aux Albigeois […] Il consacra le reste de sa vie à cette mission de prêcher la Bonne Nouvelle.

Ce grand saint nous rappelle que dans le cœur de l'Eglise doit toujours brûler un feu missionnaire, qui incite sans cesse à apporter la première annonce de l'Evangile et, là où cela est nécessaire, une nouvelle évangélisation : en effet, le Christ est le bien le plus précieux que les hommes et les femmes de chaque époque et de chaque lieu ont le droit de connaître et d'aimer ! […]

Dominique, qui voulut fonder un Ordre religieux de prêcheurs-théologiens, nous rappelle que la théologie a une dimension spirituelle et pastorale, qui enrichit l'âme et la vie. Les prêtres, les personnes consacrées ainsi que tous les fidèles peuvent trouver une profonde « joie intérieure » dans la contemplation de la beauté de la vérité qui vient de Dieu, une vérité toujours actuelle et toujours vivante."

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. Destruction de l’Hérésie Albigeoise : En septembre 1213, le royaume de France déjà pressé sur ses frontières du nord, doit encore affronter l’invasion d’un ost aragonais de 100 000 hommes. Seuls 1 000 chevaliers francs du nord de la Loire vont pouvoir s’y opposer. A leur tête Simon de Montfort, qui, avec ses principaux chefs, écoutera la messe à cheval – messe célébrée par St Dominique – dans l’église de Muret. Après la messe, ils chargent brutalement à 1 contre 100 l’ost aragonais et le détruisent. L’année d’après c’était Bouvines ; Gesta Dei per Francos.
    Extraits par Hilaire Belloc, in :
    http://www.ewtn.com/library/HOMELIBR/HERESY5.TXT

    It was the morning of the 13th of September, 1213. The thousand
    men on the Catholic side, drawn up in ranks with Simon at their head,
    heard Mass in the saddle. The Mass was sung by St. Dominic himself. Only
    the leaders, of course, and a few files could be present in the church
    itself where all remained mounted, but through the open doors the rest of
    the small force could watch the Sacrifice. The Mass over, Simon rode out
    at the head of his little band, took a fetch round to the west and then
    struck with a sudden charge at the host of Peter, not yet properly drawn
    up and ill-prepared for the shock. The thousand northern knights of Simon
    destroyed their enemies altogether…

    For the country over which the Albigensians had power was the
    wealthiest and the best organized of the West. It had the highest culture,
    commanded the trade of the Western Mediterranean with the great port of
    Narbonne, it barred the way of all northern efforts southward, and its
    example would have been inevitably followed. As it was the Albigensian
    resistance collapsed. The northerners had won their campaign and the south
    was half ruined in wealth and weakened in power of revolution against the
    now powerful central monarchy in Paris. That is why Muret should count
    with Bouvines as the foundation of that monarchy and with it of the high
    Middle Ages. Muret opens and seals the thirteenth century_the century of
    St. Louis, of Edward of England and of all the burgeoning of the
    occidental culture.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services