Russie : plus de 60 000 personnes ont participé à une procession en l’honneur des Romanov

Dans la nuit du 16 au 17 juillet, alors que l’on commémore l’assassinat de la sainte famille impériale, a eu lieu la procession habituelle à Ekaterinbourg. Celle-ci se déroule sur une distance d’environ 20 kilomètres, depuis le lieu de l’assassinat jusqu’au lieu où ont été cachés les restes de la famille impériale. C’est là que se trouve aujourd’hui un monastère dédié à ces saints martyrs. La procession a commencé immédiatement à l’issue de la divine liturgie, laquelle était présidée par le métropolite d’Astana et du Kazakhstan Alexandre.

Vers 3h du matin, après la liturgie, les fidèles ont commencé la procession, dans la prière, sur le trajet du transport des dépouilles mortelles de la famille impériale en 1918. Les évêques se trouvaient à la tête de la procession. Selon les calculs provisoires, plus de 60.000 personnes y ont participé, soit le même nombre que l’an passé. Vers 7h du matin, la colonne des pèlerins a atteint le monastère des saints martyrs impériaux à Ganina Yama. La communauté monastique a accueilli le clergé et les pèlerins au son des cloches. Lors de leur arrivée à la mine N°7, où les régicides tentèrent de cacher les preuves de leur crime, a eu lieu un office d’intercession. C’est alors que l’évêque diocésain d’Ekaterinbourg, le métropolite Cyrille s’est adressé aux pèlerins :

« La procession est passée non seulement par les rues de la ville, les champs et les forêts. Mais elle a principalement touché nos âmes. Y aurait-il maintenant un seul homme qui resterait indifférent au jour présent, à l’office et à la procession, qui constitue notre façon de nous repentir et de manifester notre amour envers le Tsar et notre patrie, la sainte Russie. Nous vous remercions tous, chers frères et sœurs, et nous espérons que chaque année, lorsque le Seigneur nous accordera Sa miséricorde, nous continuerons à venir en procession à ce lieu saint ».

Le métropolite de Tachkent et d’Ouzbekistan Vincent a félicité les pèlerins pour avoir achevé un chemin si pénible physiquement, mais plein de grâce pour l’âme.

« Je voudrais tous vous féliciter pour avoir été dignes, par la grâce de Dieu et les prières des saints martyrs impériaux, d’accomplir ce chemin de croix et d’arriver à l’endroit de la profanation des restes de la famille impériale ». « Chacun de nous, qui vient avec piété et crainte de Dieu, avec amour, ressent la sainteté de ce lieu ».

Laisser un commentaire