Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Roms : réponse à la désinformation du Petit Journal de Canal+

RLe 22 août, l’hebdomadaire Valeurs actuelles créait la
polémique en publiant un dossier présenté en une du magazine et intitulé
« Roms l’overdose »,
accompagnée d’un sondage Harris-Interactive sur « le ras-le-bol des
Français ». Diffusée la veille sur Twitter, la couverture suscitait
de nombreuses réactions sur la toile et provoquait notamment la colère
du PS. Parmi les articles du dossier
figurait un reportage réalisé par le journaliste Pierre-Alexandre
Bouclay dans l’agglomération nantaise, lieu d’installation de nombreux
Roms au cours des cinq dernières années. Le journaliste y montrait une
situation explosive et de nombreux habitants excédés, au point pour
certains de lui avoir confessé avoir acheté une arme à feu. Au-delà des
incivilités, Pierre-Alexandre Bouclay pointait l’existence, parmi la
population rom, d’une criminalité qui loin d’être celle de « voleurs de poules en goguette » était « puissamment organisée », révélant au passage l’existence d’une « Université de la fauche » démantelé par le SRPJ de Rennes…

Mais le 27 août, le Petit Journal revenait sur ce dossier, et principalement sur l’article de Pierre-Alexandre Bouclay qu’il accusait d’avoir tout « tourné un peu chelou », autrement dit d’avoir été de parti-pris et d’avoir proposé une vision faussée de la réalité. « C’est fou comment au même endroit, on peut voir des choses différentes », déclarait Yann Barthès avant
de lancer son sujet réalisée dans le camp de Bouguenais, à Rezé et à
Montaigu, soit sur les lieux mêmes où s’étaient rendus le journaliste de
Valeurs actuelles. L’Ojim a interrogé Pierre-Alexandre Bouclay ainsi mis en cause. Il répond aux accusations.

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services