Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Rome : les Béatitudes en observation

Le Vatican n’a pas entériné les statuts de la Communuaté des Béatitudes et a reconduit la période d’essai de 2 ans. Mgr Joseph Boishu, évêque de Reims en charge du Renouveau pour la Conférence épiscopale, explique :

"Rome demande à chacun de clarifier sa vocation ‘ à savoir de choisir entre la vie monastique ou celle d’une communauté de laïcs".

Au sein des Béatitudes, une partie des membres, bien que laïcs, portent l’habit monastique et un «prénom de profession». Or, indique le Vatican dans une lettre signée par le Conseil pontifical pour les laïcs, ces deux attributs sont «non conformes au statut de laïc» que la communauté revendique.

Par ailleurs, le Vatican demande également de cesser les sessions de guérison et de donner davantage d’indépendance aux familles :

"La tradition de l’Eglise, à laquelle s’ajoute l’expérience acquise au contact de certaines communautés ces dernières années, conseille d’adopter une très nette distinction entre, d’une part, la dimension psychologique et psychiatrique de la personne, et la direction spirituelle, d’autre part. Par conséquent, il faudra éviter, dans le futur, la pratique de ces psychothérapies à l’intérieur de la communauté, car elles comportent un mélange entre les différentes dimensions de la personne qui peut s’avérer nocive. Le directeur spirituel ne doit pas faire de la thérapie, mais en cas de réelle nécessité, il devra envoyer les personnes à un psychologue ou à un psychiatre, en dehors de la communauté".

Michel Janva

Partager cet article