Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Rome et la FFSPX : fin des bruits de couloir du jour

Bienvenue au communiqué officiel de Rome :

"Comme cela a été indiqué par la presse, aujourd'hui s'est tenue la session ordinaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi, au cours de laquelle a notamment été discutée la question Fraternité St.Pie X.

A l'examen de la réponse de Mgr.Bernard Fellay, parvenue le 17 avril, ont été formulées certaines observations qui seront prise en compte lors des prochaines discussions entre le Saint-Siège et la Fraternité St.Pie X.

Etant donnée la position par eux prise, les cas des trois autres évêques de la Fraternité devront être traités séparément et individuellement".

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

12 commentaires

  1. Visiblement, le Vatican essaie de provoquer une scission dans la FSSPX pour séparer ceux qui sont récupérables (prêts à reconnaître, enfin, Vatican II) et les irréductibles qui continuent à s’y opposer mordicus.
    C’est la bonne stratégie.
    En revanche, ce qui est surprenant, c’est qu’un communiqué officiel du Vatican puisse porter un jugement (sur “les trois autres évêques”) qui ne repose, après tout, que sur un courrier privé desdits trois évêques, malencontreusement rendu public sur internet.
    C’est assez surprenant.

  2. Pour tous ceux qui recherchent l’unité, ceci n’est guère rassurant…
    On peut s’interroger sur les bénéficiaires de cette perspective de division et donc sur la source des fuites organisées en direction des medias.

  3. redoublons de prières un très grand mal a été fait.
    A qui cela profite-t-il ?
    C’est contre la foi.

  4. Mgr Felay aurait bien voulu l’unité avec ses confrères, mais ce sont ces derniers qui renâclent(euphémisme).
    Le Vatican ne cherche pas à diviser, il ne fait que prendre acte d’une hétérogénéité de la partie de la chrétienté avec laquelle il discute. Lorsqu’il a levé les excommunications , il en levé quatre, pas une plus trois.

  5. Le Vatican a tout simplement put avoir des informations sur la position des trois autres évêques par l’intermédiaire de Mgr Fellay!
    Ainsi le jugement sur les trois autres évêques peut venir des tractations officielles en non des fuites…

  6. http://www.revue-item.com/6021/en-lisant-m-labbe-de-cacquerray/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+revueItem+%28La+Revue+Item+%7C+La+tradition+sans+peur%29
    ce n’est pas avec de telles attaques contre notre Saint Pere Benoit XVI (et Jean-Paul II), que la situation va s’eclaircir.. de tels propos finissent par sentir le sedevacantisme

  7. Ce qui est certain, c’est qu’un grand nombre de prêtres et de fidèles suivra Mgr Fellay et c’est tant mieux. Quant aux autres d’autres négociations permettront sans doute qu’ils reviennent dans le troupeau. Enfin une autre chose est à considérer, c’est que tous ceux qui reviennent dans l’Eglise se devraient d’être accueillis bras ouverts par les évêques et par les prêtres, ils ramèneraitent un brin de fraicheur et ramèneraient dans leurs bagages un bataillon de prêtres, malheureusement sauf quelques rares exceptions, ce ne sera pas le cas. On prêche sur l’unité des chrétiens mais tant qu’ils restent chez eux c’est bien. Heureusement notre St Père ne l’entend pas de cette oreille. Mais c’est bientôt Pentecôte espérons que l’Esprit Saint soufflera, mais alors très fort!

  8. Lorsqu’ils disent la messe, les évêques et les prêtres de la Frarernité St Pie X (dont certains encore en vie ont été ordonnés avant le Concile ou avant la nouvelle messe) citent (Canon) les noms du Pape règnant et de l’évêque du lieu.C’est ainsi que la Sainte Messe Sacrificielle (qui remonte aux temps apostoliques) est bel et bien célébrée en Communion avec l’unique et Sainte Eglise Catholique Romaine.Les actes posés par cette Fraternité l’ont été en réaction au modernisme dans l’Eglise, aux abus liturgiques, aux ambigüités du Concile et maintenant, il-y-a un rapprochement officiel inéluctable pour éviter que la Fraternité ne sacre de nouveaux évêques, se repliant alors sur elle-même en dépit des satisfactions apportées par Rome dans le bon sens.La Messe de St Pie V a été réhabilitée, les quatre évêques ne sont plus excommuniés (on ne peut pas revenir en arrière) et seules ont échoué les discussions doctrinales puisque la Tradition à laquelle reste fidèle la FSSPX n’est plus entièrement comprise par les autorités officielles qui sont “protestantisées” à divers degrés.C’est un constat OBJECTIF que j’effectue ici, sans être personnellement impliqué dans cette affaire qui me concerne seulement en tant que membre de la véritable et unique Eglise catholique créée par Notre Seigneur.Mon avis rejoint celui des responsables de la Fraternité, il faut accepter une prélature et continuer à refuser les erreurs concilaires.Il me semble que Mrg Lefebvre l’aurait fait de son vivant s’il avait eu une telle opportunité et, du reste, il a négocié autant qu’il a pû, n’a pas quitté l’Eglise (ni schismatique ni hérétique)et a subi des persécussions.Que la Fraternité soit reconnue et son combat continuera mais il faut suplier Dieu pour qu’il n’y-ait pas défection afin que cette petite armée providentielle garde son autorité, notamment sur ses membres tentés par le “sédévacantisme” et la désobéissance, comme on l’a vu ces dernières décennies de la part de plusieurs prêtres vaniteux.

  9. Louis n’a pas tort.
    La FSSPX fait d’abord partie intégrante de l’Eglise catholique romaine, prie pour le Pape à chaque Messe et le reconnait comme seul chef légitime de l’Eglise.
    Il n’y a jamais eu aucun schisme, seulement un refus des évolutions modernistes, victorieuses au concile Vatican II (concile non doctrinal mais seulement pastoral, rappelons-le), qui contredit en maints points la vingtaine des précédents Conciles, dont certains furent, eux, officellement et véritablement doctrinaux (Concile de Trente).
    La lettre des évêques à Mgr Fellay évoquée ici est un avis donné par ces trois évêques, exprimant leur crainte de voir la FSSPX phagocytée par le modernisme et risquer de signer un marché de dupes. Mais c’est un avis, ce n’est rien de plus, et cet avis s’adresse à leur chef incontesté puisque Mgr Fellay est le Supérieur général de la Fraternité, dans la succession de Mgr Lefèbvre.
    La “réconciliation” (il n’y a pas de “retour” puisque la FSSPX est déjà dans l’Eglise et ne l’a jamais quittée) fait donc peu de doutes, et c’est tant mieux pour l’Eglise et la Chrétienté.
    L’Esprit Saint de la Pentecôte soufflera bientôt et éclairera bien des âmes.
    Et les évêques modernistes de France ne pourront plus refuser l’ouverture des élglises et chapelles vides à la Fraternité, comme ils l’ont fait trop souvent jusqu’à ce jour.

  10. Tout au long de sa vie, l’Eglise a fait des bêtises. Cependant elle s’est toujours réformée, grâce à des saints en son sein.
    On n’a jamais vu l’Eglise se réformer par un groupe extérieur à elle.
    C’est ce que la Fraternité devrait comprendre.

  11. @OLIVIER, merci de m’avoir compris, c’est la vérité qui compte et surtout la foi de ceux qui sont dans l’action, le sacerdoce catholique ! Vous êtes peut-être pus optimiste que moi, je pense qu’il pourrait y avoir des dissidents dans la Fraternité mais j’espère qu’en effet les évêques obéiront à leur hiérarchie, c’est pour ça qu’il faut prier car ça serait trop triste de voir de nouvelles divisions.La FSSPX n’est pas si grande numériquement, nous avons besoin de tout le monde.Les évêques concilaires (comme celui d’Amiens qui avait fait édifier dans sa cathédrâle des panneaux sur l'”histoire de l’Eglise” mentionnant à la date qu’il indiquait “SCHISME LEFEBVRE” (sic) s’est montré intransigeant et a manqué de charité.Les choses seront lentes à se produire, il faudrait au moins qu’on puisse par exemple avoir un prêtre de la Frat pour des obsèques familiaux dans les églises paroissiales à l’occasion.Je viens justement d’assister à une cérémonie révoltante avec un prêtre qui n’a même pas prié, seulement tenu un discours hérétique sur un ton familier s’adressant à la famille en disant : “Je n’ai pas de solution, je n’ai pas de vérité, croyez ce que vous voulez !” J’ai mis ma tête entre mes mains, impuissant et récité une prière mentalement en essayant de ne plus l’écouter !
    @JEAN T, non, ce n’est pas ainsi ! Ce n’est pas un groupe en dehors de l’Eglise qui veut faire changer l’Eglise, renseignez-vous mieux ! Le discours de la Fraternité est parfois dur à entendre mais c’est vrai, il-y-a des choses qui ne passent pas, l’Eglise est en crise et ce n’est pas du fait des Traditionnalistes plus ou moins critiques.

  12. Ne relâchons pas nos prières et ce faisant, ayons la charité la plus élémentaire.
    Quis ut Deus?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique