Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Robert Schuman, démocrate-chrétien et “père fondateur” de l’UE

Robert Schuman est décédé le 4 septembre 1963,
il y a cinquante ans.
L'Action Française 2000 écrit :

S"Consacré par l'histoire officielle
"père de l'Europe" – au même
titre, si l'on peut dire, que Jean
Monnet et Alcide De Gasperi – Robert
Schuman fut assurément plus
européen, au sens lotharingien
du terme, que français
, en un
temps où cette distinction revêtait
encore une acuité certaine
pour l'esprit public. Allemand de
naissance du fait des caprices de
l'histoire, ce Mosellan put se prévaloir
de deux fidélités incontestables
– la Lorraine et la démocratie
chrétienne – avant de se
consacrer passionnément, après
la Seconde Guerre mondiale, au
rapprochement franco-allemand,
pierre angulaire de la "construction"
européenne.
En 1945, il a déjà derrière lui une
longue carrière politique, à vrai
dire sans grand relief, mais orientée
par ses années de formation
au Luxembourg, où il est né en
1886, et en Lorraine alors annexée
par l'Allemagne. Sa première
langue est le luxembourgeois, la
seconde l'allemand. Avocat à Metz
en 1912, donc sous administration
allemande, il milite dans des
organisations catholiques. Une fois
l'Alsace et la Lorraine revenues à
la France au terme de la Grande
Guerre, il se fera élire député de
la Moselle ; durant ce mandat,
qu'il conservera jusqu'au début de
la Seconde Guerre mondiale, il
plaidera pour le maintien du
Concordat
.

La cinglante défaite de la France
en 1940 bouleversera la vie de
Robert Schuman et fera vaciller
les convictions de ce député élu
sous l'étiquette démocrate-populaire,
camouflage démo-chrétien.
Le 10 juillet de cette année-là, il fait partie des cinq cent
soixante-neuf parlementaires qui
votent les pleins pouvoirs au maréchal
Pétain
. Un imprudent retour
en Lorraine lui vaudra une
arrestation par la Gestapo, qui le
considère sans doute comme un
traître à sa patrie d'origine. Grâce
à des complicités religieuses, il
parvient à s'évader et à rejoindre
en août 1942 la zone française
encore non occupée. Bientôt
commencera la seconde vie de
Robert Schuman. La IVe République,
fondée sur les décombres
de la guerre et néanmoins peu
soucieuse d'unité nationale –
comme en témoigne d'emblée l'Épuration
–, lui offrira alors des
institutions conformes à sa nature
et à ses ambitions. Durant
une décennie, il collectionnera
les maroquins
: ministre des Finances
dès 1946, puis président
du Conseil (premier ministre), ensuite
ministre des Affaires étrangères
de 1948 à 1953 ; il finira
son parcours ministériel dans un
cabinet Edgar Faure en janvier
1956. Pur produit de la démocratie
chrétienne
, alors baptisée
Mouvement républicain populaire
(MRP), Robert Schuman ne tardera
pas à trouver un point de
chute providentiel : de 1958 à
1960, quand la Ve République
naissante commence à brader nos
départements d'Algérie, il est le
premier à occuper la présidence
de l'Assemblée parlementaire européenne,
prototype du Parlement
européen que l'on connaît
aujourd'hui.
C'est cette assemblée
qui lui décernera, ainsi qu'à
une dizaine d'autres personnages
de l'époque, le titre de "père de
l'Europe".

Il est vrai qu'au ministère des Affaires
étrangères Robert Schuman
avait manifesté une rare énergie
pour donner un contenu à son
idéologie européiste
. À l'instigation
de son complice Jean Monnet,
il avait lancé en 1950 l'idée
d'une Communauté européenne
du charbon et de l'acier (CECA)
qui sera à l'origine de l'actuelle
Union européenne. On l'aura compris,
Robert Schuman ne fut guère
préoccupé par la médiocrité du
système politique et pas davantage
par les drames de l'outremer
français – qu'il s'agisse du désastre
de Diên Biên Phu et de la
perte de l'Indochine ou de la tragédie
algérienne. Son regard ne
portait pas vers ces horizons où
s'était autrefois déployée la grandeur
française.
C'est un homme couvert d'honneurs
officiels qui s'est éteint en
1963. Mais moins de dix ans après,
le mythe sera entamé par d'embarrassantes
révélations consécutives
à la déclassification d'archives
américaines. Selon ces documents,
Robert Schuman et
d'autres acteurs majeurs de la
"construction" européenne auraient
été financés par la CIA agissant
par le truchement des fondations
Rockefeller et Ford
. Ce
qui n'empêche pas aujourd'hui la
fondation Robert Schuman présidée
par Jean-Dominique Giuliani
– un habitué des plateaux de télévision
– de continuer à répandre
la vulgate européiste. Un discours
qui a toutefois beaucoup perdu
de son pouvoir de persuasion."

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services