Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Robert Redeker, toujours en cavale…

Robert Redeker, le professeur de philosophie qui avait été menacé de mort pour une tribune critique envers l’Islam dans Le Figaro, a déclaré :

"Je me retrouve par protection, pour me protéger comme si j’étais un délinquant. C’est une situation paradoxale mais en même temps dont on ne peut sortir".

Il est sorti hier, seul, mais équipé d’un "boîtier" :

"C’est une sorte de balise, cela ressemble à ce qu’on peut imaginer pour des délinquants sous contrôle judiciaire, des bracelets électroniques, des choses comme ça".

Depuis un an, M. Redeker, 53 ans, se cache toujours :

"Pour échapper aux assassins éventuels, c’est impératif de ne plus avoir d’habitude. La menace, il faut vivre comme si elle n’existait pas en sachant qu’elle existe. On m’a dit +attention, c’est quand vous baisserez la garde croyant qu’il n’y a plus la menace que ça peut devenir très dangereux+. Ca peut être dans cinq ans, dans dix ans ou jamais".

Il lui faut donc vivre la peur au ventre.

Michel Janva

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services