Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Robert Ménard : « Philippe, il faut que tu nous donnes un coup de main »

Extrait d'un article de BFM consacré à la "renaissance" de Philippe de Villiers :

Sans-titre"Et maintenant qu'il est en dehors des partis politiques, sa parole n'a plus aucun frein. Il sillonne en ce moment la France pour prêcher sa bonne parole devant des salles souvent combles. "Combien d'attentats faudra-t-il pour ouvrir yeux? Quand je parlais l'islamisation de la France dans Les mosquées de Roissy qu'est-ce que je me suis pris!", lançait-il devant 600 personnes à Bordeaux en décembre, comme si ses thèses étaient désormais validées.

Le fondateur du Mouvement pour la France l'assure au micro de BFMTV, il a raccroché les crampons pour de bon et son nouveau statut d'écrivain lui suffit.

Pour autant, il continue de cultiver ses réseaux comme ceux de la Manif pour tous avec qui il juge le parti LR trop modéré. "Manifestement Les Républicains n'ont pas bien compris l'évolution de la situation et je pense qu'ils restent sans cesse sur les mêmes réflexes: le politiquement correct, un manque réflexion, un manque de courage, un manque de cohérence, explique la présidente de la Manif pour tous Ludovine de la Rochère. Si on devait positionner Philippe de Villiers, je le positionnerai à droite des Républicains ou alors entre les Républicains et le FN".

Le FN suit attentivement ses conférences et certains y verraient d'un bon œil un rapprochement en vue de 2017. Le maire de Béziers l'a d'ailleurs invité à donner une conférence dans sa ville et espère un rapprochement avant 2017.

"Il a un talent rare, il a un charisme rare, il a une vision historique rare, il est trois coudées au-dessus de la plupart des hommes politique. (…) Si on veut gagner les élections en 2017, il faut que l'ensemble de la famille patriotique soit présente derrière Marine Le Pen. C'est pour ça que je lui dis: Philippe, il faut que tu nous donnes un coup de main, il faut que tu te mobilises, pour que cette famille politique, ces catholiques, se retrouvent derrière Marine Le Pen", explique Robert Ménard.

La députée FN Marion Maréchal Le Pen n'en pense pas moins: "C'est un homme politique que j'apprécie, je trouve qu'il a le mérite courage et de la cohérence, il a surtout une très belle plume. Si un jour il pouvait être amené à travailler avec nous ça me ferait plaisir".

Partager cet article

24 commentaires

  1. Et surtout il ne fait pas partie de cette vile oligarchie politique corrompue et sans envergure.

  2. Attention, les souverainistes ne sont pas constitués uniquement de gens de droite.

  3. Être derrière Marine le Pen en tant que catho.. mouais bof. Il en a de bonnes Robert Ménard. Elle s’en fiche à fond des cathos. Tant qu’elle est télé guidée par F.Philippot elle n avancera pas avec les cathos. On se trompe de combat sinon. Soyons lucides et combattons ce système pourri.

  4. oui.
    mais ne fondons pas trop d’espoir dans la politique, nous risquons d’être déçus.
    Il y a d’autres moyens d’agir; il ne faut pas attendre d’avoir gagner politiquement pour commencer à se retrousser les manches et relever la France… ou ce qu’il en reste.

  5.  » il faut que tu te mobilises, pour que cette famille politique, ces catholiques, se retrouvent derrière Marine Le Pen », explique Robert Ménard. C’est gentil Robert, mais les cathos aimeraient être sûrs que leurs idées ne soient pas évacuées par le FN avant de le rejoindre. Et si Marine cédait sa place à PdV pour 2017. Que ce soit elle qui soutienne la candidature de Villiers ? Après tout, n’est-ce pas lui qui « est trois coudées au-dessus de la plupart des hommes politiques  » ? Ce n’est qu’une question.

  6. Villiers à Reims ! « Dieu le veut » !
    Marion 1er ministre
    Ménard ou Zemmour à la culture
    Bellamy à l’Instruction
    ( un Maurice Allais au finance mais lui décédé… à vous de m’aider… !

  7. P. de Villiers passera-t-il sur sa fierté? Demandera-t-il de voter pour Marine Le Pen? Je n’y crois pas.

  8. Tant que ces gens-là s’accomoderont du système en place, on prendra les mêmes et on recommencera !

  9. Alors là, il a fait fort Ménard !
    Le « charisme de PdeV » ! S’il en avait, çà se saurait et il y a longtemps qu’il aurait été élu président ! C’est justement la seule chose qui lui a toujours manqué…
    Pour le reste, d’accord à 1000%.

  10. Il nous faut quelqu’un de solide et qui ait des convictions, des idées, prêt à défendre la famille, la vie, l’identité, la liberté et les vraies valeurs qui font l’histoire d’un pays comme le nôtre. Un homme ou une femme qui puisse remettre tout à l’endroit. Supprimer le mariage pour tous (une absurdité, une connerie, une stupidité merdique), revoir la politique familiale (redonner la priorité aux familles françaises), arrêter le financement de l’immigration et stopper celle-ci. Renvoyer les migrants chez eux.
    Ce qu’il nous faut, c’est un général. Un militaire pour redonner au pays sa confiance en l’avenir et non plus des politiciens qui nous mènent à la catastrophe et à la guerre civile. Avec Hollande, Valls et les autres, on y court.

  11. @Céline
    Si Marine Le Pen se moquait des cathos le SIEL n’existerait pas !!!!
    La place des catholiques est au SIEL qui fait partie du Rassemblement Bleu Marine

  12. La question n’est pas que de Villiers ou un autre soutienne le Front mais que le FN se réforme, adopte un programme économique crédible, un fonctionnement plus démocratique (voir l’exclusion de son Président d’honneur) et une compréhension de l’importance de défendre les valeurs familiales et l’héritage chrétien de la France. C’est au Front de changer pas à d’autres de le soutenir.

  13. L’axe qui a du sens est celui de Villiers-Marion Maréchal. Il faudra attendre que Marine (et Philippot bien sûr) passe la main.

  14. Eh bien, il est de plus en plus clair que toutes les combines seront employées pour qu’en 2017 Marine Le Pen ne soit pas au second tour, peut-être même pas au premier !? Pour que le Front National échoue : éjecter le père, c’est fait ! Changer de nom, se disperser, faire mille et une concessions, c’est le travail de sape qui commence !
    Philippe de Villiers a toujours été l’ennemi du F.N., parti populaire de gens qui ne lisent guère, qui n’ont pas beaucoup de sous mais qui souffrent dans leur chair et pour beaucoup se sont sacrifiés pour figurer sur des listes, participer à des actions, voter et faire voter ! C’est en celà que le F.N, parti des valeurs de la vraie droite n’est en fait ni de droite ni de gauche de façon politicienne, c’est le parti du peuple humble qui ne demande qu’à se rassembler et va de déception en déception depuis des dizaines d’années ! Philippe de Villiers ne se ralliera pas au F.N ou à ce qui en restera mais agira avec des opportunistes pour disperser les forces et les voies des humbles. La « droite » bourgeoise qui tient à ses économies et se raccroche jusque dans le mur à ses illusions n’osera toujours pas voter pour les fameux « extrêmes », elle a peur, elle préfère remettre en selle les Francs Maçons de la Grande Loge, quitte à aller au désastre avec un Juppé ou un autre. Oui, De Villiers écrit bien mais ignore dans son ouvrage que les thèmes qu’il ressasse sont ceux du Front National dont il ne dit aucun bien. Cet homme jouera encore une fois son rôle : tromper les bons électeurs timorés qui crient « A la dictature ! Hollande démission ! »…Laquelle clique du Grand Orient pourrait bien d’ailleurs, à cause de la bêtise des frileux et grâce de nouveau aux électeurs d’origine étrangère, rempiler pour longtemps en 2017.

  15. pour garder sa liberté , surtout pas s’associer à tous ces partis pourris par le pouvoir, l’orgueil…et ne pas associer les chrétiens et le FN, rien à voir…

  16. C’est bien joli tout ça mais je me souviens de mes quelques vingt années de militantisme au FN : chacun, à commencer par notre Président, y allait de ses invectives contre celui qu’on nommait alors, par dérision, « le vicomte ». Que de remords personnels au souvenir de cette bassesse partisane (il nous « piquait » des voix, crime impardonnable)tellement contraire aux vrais intérêts de la France. Tant mieux si les cadres du FN ont aujourd’hui fait volte face et Philippe de Villiers leur fera grand honneur s’il oublie ce mépris à son égard.
    Il est désormais à l’honneur ? Tant mieux il le mérite amplement mais il ne faut pas oublier que le « jeu » politique est cruel : adulé un jour méprisé le lendemain. Mais faisons lui confiance il est certainement le premier conscient de ce que la Roche Tarpéienne est proche du Capitole.

  17. Je suis villieriste depuis une vingtaine d’années. Tant pis pour Mr Ménard que j’apprécie, mais notre « chef vendéen » n’a pas a s’acoquiner avec Mme le Pen qui pense aux catholiques que lorsque cela lui plaît.
    En cela, nous ne servons que pour faire monter son pourcentage aux élections.
    Jamais elle ne défend la France chrétienne, et si elle le fait, ce n’est que superficiellement. A l’inverse, je suivrai sans aucune retenue, par ces fortes convictions cultuelles et civilisationnelles, Marion Maréchal-Le Pen, si elle était en tête de liste.

  18. Pour Philomène: la fierté de Philippe de Villiers s’inclinera devant son amour de la France s’il est convaincu que MLP est le meilleur choix pour notre pays. A elle et au FN de le convaincre.

  19. En 1992, alors que j’étais invitée à la Radio estudiantine de l’époque Radio Banlay à venir developper mes positions électorales lors des élections cantonales que j’avais axée sur le respect de la Doctrine sociale de l’Eglise au niveau des décisions locales (notamment au niveau du principe de subsidiarite dans les aides ), sachant que j’étais très patriote l’interviewer me posa la question: si vous deviez voter maintenant pour la présidentielle, pour qui voterez vous?
    Je répondis : pour la France
    Mais oui…mais précisez!
    Et bien j’hésite entre la France et la France!
    Silence et regard interrogatifs suivirent
    Je répondis donc entre Villiers et Le Pen…
    . …..
    C’est à la suite de cela que je décidais une bonne Foi pour toute de me battre pour le Retour de la Royauté, Le Roi au moins est élevé dès Sa naissance à être de par ses pouvoirs régaliens institutionnels non le chef d’un parti mais l’incarnation même de la France, Le Roi est gage de stabilité car il n’est pas sujet aux coups de coeur versatiles d’un moment et le Roi est immortel car en France quand « Le Roi est mort, Vive le Roi »
    Son ou cola te râle en primogéniture mâle le plus proche prend la suite sans crise gouvernementale et sans passions de toutes sortes. Seul le Principe est tout, la personne n’est rien elle ne peut qu’être soumise à la transcendance suprême car elle est son lieu – tenant par les graces du Sacre

  20. Le défaut de Philippe de Villiers est que, tout en fustigeant le mondialisme, il a tendance à privilégier son droitisme par rapport à son souverainisme lorsqu’il y a des choix électoralistes douloureux.

  21. @ CLOVIS, merci de m’avoir répondu, mais je pense que P. de Villiers ne sera jamais convaincu par Marine, parce qu’elle n’est pas assez catho, bien qu’elle soit croyante.
    @ LOUIS, merci pour votre commentaire; effectivement, « le peuple humble » se reconnaît facilement dans les propos du FN, surtout actuel, et il ne peut être attiré par « un aristocrate » pour lequel votent surtout des gens cultivés et très catholiques; il faut dire que le peuple ne fréquente plus tellement les églises, et c’est dommage.

  22. Je n’ai jamais vu MLP avec nous au manifs contre le mariage pour tous ni contre la piece de théâtre blasphématoire peut être etait elle avec ses amis politiques descendus quelques instants d’une grosse berline ouest européenne sur un pavé aseptisé avenue Foch ….par contre rue de l’évangile en garde à vue là il y avait la France celle des humbles et certainement celle des futurs héros du pays qui ont compris que le relèvement du pays passe par la croix

  23. Pdv est un excellent organisateur loco régional;mais il est trop pur pour avoir un destin national et international. Il faut être maçon pour passer dans la classe supérieure..dans le marigot. Il n’ aucun intérêt à se rapprocher du FN, ou il n’a pas de vrais amis.Il est profondément monarchiste et il a raison,mais Il n’a rien de « fasciste ».

  24. J’ai bien lu tout le monde. J’aimerais quelques précisions (si possible).
    1)@ Chantal de Thoury :
    Cékouassa ? :  » Son ou cola te râle en primogéniture « … Merci.
    2)@ Senex : où avez-vous vu, lu, que PdeV est monarchiste ? Il s’est toujours déclaré fervent républicain… quoique, il semble avoir baissé le ton là-dessus depuis un bon moment.
    3)@ Louis : « Philippe de Villiers a toujours été l’ennemi du F.N »… J’ai toujours eu l’impression du contraire. Sans doute leur faisait-il de l’ombre. Il semble qu’il se soit plutôt évertué à les ignorer, vu la manière dont ils le traitaient.
    Plusieurs journalistes lui ont posé la question concernant l’absence de référence à ce parti et à JMLP dans son livre politique. Il a répondu qu’il n’avait rien à dire puisqu’il n’avait jamais eu de contact avec eux…
    Villiériste convaincue depuis + de 20 ans, je m’interroge aussi. Je crains qu’il se mette à « rouler » pour F. Fillon (qui n’est pas le pire) renouvelant ainsi son principal défaut politique, son manque de discernement dans le choix de ses alliés et « amis ».
    La machine à perdre n’a pas fini de tourner.

Publier une réponse