Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Robert Ménard a été agressé en présence d’élus locaux

Suite à son agression, Robert Ménard a été interrogé sur Boulevard Voltaire.

"J’arrivais à cette réunion un quart d’heure avant pour préparer mon intervention. Il y avait quelques dizaines de ces personnes qui se définissent comme des antifas. Ce sont en réalité des fascistes de gauche. Ils ont commencé à m’insulter, à me donner des coups, des coups à la tête, me faire tomber, continuer à me taper dessus et taper sur les gens qui m’accompagnaient. Il s’agit de véritables comportements de voyous. De surcroît, tout cela s’est passé en présence d’élus locaux. Ils n’ont pas bronché. Ni eux, ni même les forces de l’ordre ne sont intervenus. Je suis pourtant un élu de la République. Au final, cet incident montre qu’un élu de la République peut se faire taper dessus, renverser, se faire rouer de coups sur la tête sans que ni les élus locaux, de la majorité locale, ni même les forces de l’ordre considèrent qu’il faut intervenir immédiatement. Qu’est-ce que ça veut dire ?

Avez-vous l’impression d’être un élu de seconde zone ?

Je ne sais pas. Je ne veux pas porter d’accusations, mais je constate les faits. Avant même ma venue, certaines personnes du PS local, du MoDem, des écologistes et de la République en marche avaient appelé à manifester. Ils avaient fait des déclarations prétendant que j’avais développé des milices à Béziers. Vous m’entendez, on me reproche d’avoir monté des milices ! Quelle folie ! Il n’y a évidemment rien de tout cela à Béziers. Ces gens-là portent aussi la responsabilité de ces actes de violence. J’espère que ces partis se rendront compte de la responsabilité qu’ils prennent en tenant des propos inadmissibles sur d’autres élus quand bien même ce sont des adversaires politiques. Nous sommes en République, en démocratie. On peut s’engueuler, mais pas se taper dessus. Or, c’est pourtant bien ce qui s’est passé.

Avez-vous été blessé et qu’avez-vous fait ?

Je sors à l’instant de la gendarmerie où j’ai déposé plainte, comme l’on fait d’ailleurs les élus qui m’accompagnaient et qui ont été tabassés. Évidemment, je vais de ce pas à la clinique voir ce qu’il en est des douleurs que je ressens. Quand vous êtes tapé et jeté à terre, ça laisse des traces. C’est ce que je vais faire constater par un médecin.

Vous sembliez accuser les gendarmes de passivité. Qu’en est-il exactement de leur réaction ?

Je constate qu’ils n’étaient pas là au moment où ils devaient y être. Quand on sait que des antifas vont manifester, avec la violence qui les caractérise, contre un élu qui vient faire une intervention, il me semble que leur devoir est de protéger cet élu. On m’a demandé si j’avais des gardes du corps. Évidemment que non ! J’attends que les forces de l’ordre me protègent en qualité d’élu, comme ils doivent protéger chaque citoyen.

Cela vous est-il arrivé depuis que vous êtes maire de Béziers ?

Jamais dans ma ville, quelqu’un ne m’a agressé. Jamais, lorsque je me promène dans une ville, qui que ce soit ne m’a agressé. C’est la première fois. C’est le fait de gens d’une violence extrême, par ailleurs encouragés de fait par une classe politique qui explique que telle ou telle personne ne serait pas le bienvenu dans tel ou tel endroit. Qu’est-ce que c’est que cette conception de la démocratie ?

Partager cet article

31 commentaires

  1. “Au final, cet incident montre qu’un élu de la République peut se faire taper dessus, renverser, se faire rouer de coups sur la tête sans que ni les élus locaux, de la majorité locale, ni même les forces de l’ordre considèrent qu’il faut intervenir immédiatement. Qu’est-ce que ça veut dire ?” Robert Ménard découvre les valeurs de la république……les limites de la démocratie…

  2. Plus les politiques vont être face à leur échec plus ils vont passer par la violence verbale et physique pour tenter de se maintenir au pouvoir, de garder le pouvoir (de nuissance il va sans dire…).

  3. Depuis 1792, la république est complice de la lie du peuple, parce que c’est cette dernière qui lui a donné le pouvoir.
    CQFD

  4. Les appels à manifester contre une personne en racontant ce genre de choses ne peuvent ils pas être considérés comme incitation à la haine ou ce chef n’est-il réservé qu’aux actions de l’extrême droite ?

  5. Il faut constituer des équipes de protection adaptées à ce genre de situation

  6. Ce CRS a été interné en hôpital psychiatrique.
    Voyez ses propos notamment sur le Colonel Beltrame, et sur la jeune Amandine de la police fluviale qui a disparu dans la Seine après des erreurs grossières à l’entraînement. Il a lui-même pris une balle dans le dos par un collègue qui avait fait une “erreur” en rangeant son arme. La balle a perforé un rein et est sortie de l’autre côté (cela n’avait aucun rapport avec le fait que le CRS Marc Granié avait découvert des détournements de fond).
    https://www.youtube.com/watch?v=GqkX2px04VM
    Suite à ce témoignage de nombreux CRS et policiers ont tenté de joindre le CNT pour leur révéler ce dont ils avaient eux-mêmes été témoins.
    Attention tout de même à qui vous confiez toute révélation vous mettant en danger. Certains se proposent de recueillir les “affaires” pour mieux les enterrer.
    M. Granié a déposé un dossier à l’ambassade de Russie afin que le dossier soit utilisé s’il devait lui arriver quelque chose.
    Voilà où nous en sommes, aujourd’hui, en France.
    https://www.youtube.com/watch?v=cGFMR-1nMHY

  7. c’est la guerre . Le parti au pouvoir veut réduire au silence l’opposition de la vraie droite: procès cf; Zemmour ; terreur cf. Ménard. Les autres explications sont bidons !

  8. Encore un règlement de compte entre républicains, c’est un non évènement.

  9. À part
    -N. DUPONT-AIGNAN (Soutien total à Robert Ménard, lâchement agressé aujourd’hui par des militants d’une gauche fasciste, pour qui la violence et l’intolérance priment sur les idées. Assez de cette impunité insupportable ! ),
    -E. CIOTTI (Je dénonce l’agression inacceptable dont a été victime @RobertMenardFR, maire de Béziers et élu de la République. La violence ne sera jamais un mode d’expression politique acceptable et légitime en France.)
    -et J. MESSIHA (Robert Ménard est mis à terre et tabassé ? La presse parle de « bousculade ». Mélenchon entarté ? La presse parle de « violente agression ». Si vous voulez comprendre cette nouvelle preuve de l’impartialité des médias (!), intéressez-vous aux auteurs respectifs de ces incidents.),
    quels autres politiques ont jugé nécessaire de “s’étonner” de la situation?

  10. C’est bien. Encore 10 ans et vous comprendrez que les forces de l’ordre sont nos ennemis. On progresse.

  11. Ces nazillons ne respectent pas les élus de la République politiquement incorrects.

  12. @jpm
    “c’est la guerre…”
    Non, encore un peu de temps…
    lorsque à l’horizon se pointront les néo-cons…
    alors….
    ici…le silence aura mis sous cloche…tous les échos de la liberté….
    alors…
    le petit peuple, tête basse, trainant les pieds, sera mis en colonne, encadré par les bidons de l’illigitime banquier d’affaire…
    alors…
    elle sautera sur ce petit peuple…
    suçant le peu de fric restant…
    spoliant les terres…
    expulsant l’habitant de son chez soi…
    recréant des ” Vel d’Hiv” à la française…
    cheptel corvéable à merci….
    au salaire du bol de soupe….
    alors là…
    ce sera la guerre!

  13. Il faut profiter de cet événement pour lancer une pétition demandant au gouvernement la dissolution de ces milices “antifas”.

  14. Si l’on suit les infos de MSN R Ménard n’a été que chahuté ….

  15. Je me rappelle un jour avoir entendu mon père me dire ceci :
    Quand une troupe est victorieuse elle peut parfois se montrer généreuse envers l’adversaire.
    En revanche ,lorsqu’elle sait que sa défaite est proche et qu’elle bat en retraite ,elle est capable de commettre des atrocités .
    Si on fait le parallèle avec le pouvoir ,les patriotes doivent s’attendre vraisemblablement de la part de ce dernier à des rapports “tendus ” vis-à-vis d’eux.
    On en voit chaque jour des exemples , et le cas de M Ménard est exemplaire et significatif .

  16. C’est bel et bien un guet-apens qui avait été préparé contre le maire de Béziers.
    Le second scandale, c’est le traitement médiatique de cette odieuse agression quasiment passée sous silence, à comparer au battage qui a été fait lors de l’affaire NKM .

  17. Il est tendre Monsieur Ménard quand il dit “ce sont des comportements de voyoux”, moi je dis que ce sont des criminels.

  18. Je lis le commentaire de R. Menard “Nous sommes en République, en démocratie. On peut s’engueuler, mais pas se taper dessus.”
    Comme si la République et la Démocratie n’avait pas été la cause des guerres et l’organisateur des meurtres de ses ennemis ou opposants politique… sous un discours mielleux de “liberté”…
    Soit c’est de la diplomatie, soit c’est de la naïveté…
    Qu’il demande a suppression des lois mémorielles ensuite on pourra s’exprimer et les antifas perdront leur “légitimité morale”…

  19. il n’y a rien attendre des journalopes, moi maintenant je ne regarde les infos que sur RT France au moins on est dans le vrai canal 55 de la TNT des autres il n’y a rien à attendre des creuser qui lèchent les babouches du dictateur au petit pied

  20. On aperçoit nettement à plusieurs reprises un drapeau de LA France INSOUMISE, ce qui les identifie pour le coup à une sorte de BLACK BLOC…
    Un personnage aussi corpulent que pleutre porte un T-shirt NOIR sur lequel il est écrit « AU NOM DE LA RAGE » ; il recule dès qu’un battement d’aile de papillon a lieu en face de lui…
    On constate que la scène a été filmée et photographié sous tous les angles par des dizaines de personnes. Les agresseurs violents seront facilement identifiés.
    Pas d’intervention de forces de l’ordre effectivement : C’est regrettable !
    Tout mon respect va à Robert Ménard et à son entourage.
    À suivre…

  21. Ce n’est pas vraiment une nouvelle helas! Nous savons depuis longtemps que nous sommes dirigés par des voyous, qui effectivement commencent à paniquer en lachant leur troupes sur les adversaires politiques car ils se rendent bien compte d’élections en élections que la chute approche.

  22. Je crois la Macronie aussi perverse que la Hollandie dont elle est l’enfant incestueux. Et je crois le régime d’Emmanuel Macron capable des pires basses œuvres tant ce président divise, déchire, humilie avec ce profond mépris des hommes à la hauteur de son mépris pour la France.
    Tout un jeu diabolique est en cours : il suffit de voir comment les Black Blocks ont été utilisés pour saborder le 1er mai syndical et manipuler les peurs d’un électorat frileux. Lisez la remarquable analyse – très claire et rapide à lire – du bon Michel Geoffroy sur Polémia :
    https://www.polemia.com/black-blocs-antifas-no-borders-extreme-gauche-violente-systeme/

  23. La gÔche dans toutes son expression.
    De véritables Fachos ses héritiers des débris idéologiques de lénine, trokski ou pire staline !!!

  24. Oignez vilain il vous poindra, poignez vilain il vous oindra : Cela signifie qu’il n’y aura bientôt plus d’autre alternative que de les taper. Il faut s’y préparer, préparez-vous car l’inimaginable s’approche.

  25. Il faudrait faire au moins une pétition et une manifestation devant un tribunal pour que justice soit rendue à R. Ménard et à ses compagnons brutalisés par une horde lâche et haineuse, avec la complicité de la police aux ordres du gouvernement.
    Si on ne réagit pas, c’est le signal de la répression sanglante envers les patriotes.

  26. Et le pire c’est qu’après que Robert Ménard ait été pris à partie, à Saint-André-de-Cubzac, samedi 5 mai, une conseillère municipale de la ville exulte. Il s’agit de Sandrine Hernandez.
    « Ménard a chuté à Saint André de Cubzac… Je suis pour les mouvements pacifistes, mais je dois avouer que le voir manger de la pierre cubzaguaise, c’est pas déplaisant! », a savouré l’élue, qui affirme également, toujours dans son profil Facebook, être « Chargée de coopérations territoriales à Bordeaux Métropole ».
    http://www.valeursactuelles.com/politique/pas-deplaisant-une-elue-girondine-savoure-lagression-de-robert-menard-95395

  27. La “république”, cette chienne bâtarde, est née dans la violence, s’appuie sur la violence et se plaint de violence lorsque de vrais patriotes résistent. Il faudra les rejeter à la mer, les évacuer par conteneurs. Faire de la France un pays de non-droit est leur objectif.

  28. Bien d’accord avec Aurélien d’Haussy, Alpin, et San Juan…
    La chienlit gauchiste, ou plutôt ceux qui les manipulent, savent qu’ils sont sur la pente descendante, et que la fin approche… Alors ils se déchaînent, tout comme les SS de la “Das Reich” avaient fait en 44 !
    Nazis et gauchistes sont la même racaille païenne, avec les mêmes méthodes violentes…Le plus scandaleux, pour moi, c’est la soumission de la “droite” au politiquement correct et ses oukazes, attendons les européennes l’année prochaine, il y a un coup de balai électoral à faire !
    Ouvrons les yeux, gardons-nous, protégeons-nous les uns les autres !

  29. mussolini qui s’y entendait en fachisme commançait par baillonner les opposant puis il a interdit les partis!
    on en est au premier stade, mais grace aux réseau sociaux ils ne nous feront pas taire
    quant à la “justice”, on verra bien ce qu’elle décidera, son laxisme habituel entraine des gauchistes à n’importe quel abus quasiment assuré de leur impunité
    quant à wauquiez et autres, ils doivent se dire que les prochains sur la liste c’est eux!

  30. “Ce sont en réalité des fascistes de gauche” (sic)
    Mais mon pauvre Ménard tous les fascistes ont toujours tous été de gauche !

  31. Pourquoi ne pas faire une pétition pour soutenir Robert Ménard ? On ne peut pas laisser passer de tels actes de violence.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.