Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

RN : Avec la diminution du chômage, la natalité est le deuxième levier pour maintenir la pérennité du système des retraites

RN : Avec la diminution du chômage, la natalité est le deuxième levier pour maintenir la pérennité du système des retraites

Idée de bon sens dont a l’air de s’étonner le JDD :

Et si la sauvegarde du système des retraites passait par une plus forte fécondité des Françaises? C’est en tout cas l’une des grandes propositions du Rassemblement national, opposé à la réforme engagée par Emmanuel Macron.

Sébastien Chenu, le porte-parole du RN, précise :

“Avec la diminution du chômage, la natalité est le deuxième levier pour maintenir la pérennité du système des retraites. A terme, pour avoir plus de gens qui travaillent, et payer les pensions des futurs retraités, il faut plus de gens qui naissent.”

Thibaut de La Tocnaye, membre du bureau national et auteur de l’essai programmatique Le choix souverainiste, indique :

“Si on atteint 2,3 ou 2,5 enfants par femme, c’est déjà très bien!”

Pour encourager les naissances, le RN envisage toute une série de mesures incitatives, allant de prêts aux familles nombreuses pour l’achat d’un véhicule au versement d’un “salaire parental”.

“Dans beaucoup de ménages, c’est la femme qui veut rester s’occuper des enfants. Pour sa carrière, il est fondamental que les années où elle se consacre à ses enfants soient intégrées dans son cursus.”

Si le RN ne s’oppose plus à l’avortement, certains cadres suggèrent que des aides financières soient proposées à celles qui envisageraient d’y recourir. Gilles Pennelle, membre du bureau national et directeur de la campagne des municipales, déclare :

Bien souvent, les femmes ont recours à l’IVG parce qu’elles ont peur de ne pas pouvoir faire face à une naissance. Il est du rôle de l’Etat de faire en sorte qu’elles puissent accueillir ces enfants.”

Nicolas Bay ajoute :

“L’idéologie macroniste consiste à faire venir des étrangers, parce qu’on n’aurait pas assez de jeunes Français pour payer les retraites. Je pense qu’il faut plutôt que les Français fassent des enfants, et qu’ils en aient les moyens.”

Jean Messiha, le délégué aux études et argumentaires, déclare :

“Une Nation qui veut se perpétuer doit faire des enfants enracinés, estime Jean Messiha, le délégué aux études et argumentaires. Elle ne peut pas se perpétuer par l’immigration, ce n’est pas un agrégat d’individus.”

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services