Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

Revoilà le “catholique” Bayrou

François Bayrou a confié qu'il n'approuvait pas la visite du président Nicolas Sarkozy au Vatican. Et pourquoi pas ? Si le président pouvait être touché par la grâce ?

B "Je n'aime pas ça. Je suis quelqu'un qui a la foi, pour qui c'est important. Je n'aime qu'on mélange la religion et la politique. Encore moins que l'on se serve de la religion pour la politique. La laïcité française est une merveilleuse proposition française au monde (…). Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu". "Le pouvoir n'a pas à s'appuyer sur l'autel et il est bon que l'autel soit indépendant du pouvoir".

Sur la récupération politique de la religion par Nicolas Sarkozy, on ne peut pas lui donner tort. Mais sa conception de la laïcité laisse à désirer (il s'était ainsi opposé à la mise en berne du drapeau lors du décès de Jean-Paul II). S'il faut rendre à César ce qui est à César, il ne faut pas omettre que tout pouvoir vient de Dieu et que, ainsi, César a des comptes à rendre. François Bayrou ferait bien de s'inspirer de sa foi pour éclairer ses convictions politiques pro-mort.

Partager cet article

14 commentaires

  1. En effet, il ne faut pas instrumentaliser la religion.
    Quant à moi, je comprends à peu près ainsi cette phrase “il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu”: ne pas politiser la religion mais sanctifier la politique.
    Ainsi, il ne s’agit pas d’un clivage qui scinderait l’homme en personne publique et privée, deux domaines qui ne pourraient se rejoindre et trahirait l’unité qui doit être celle de toute homme.
    Il s’agit simplement de laisser l’Eglise libre de toute instrumentalistaion justement, elle qui ne doit être soumise à aucun pouvoir temporel et humain.

  2. Il a peur que quelques voix catholiques, égarées par ce simulacre de mini Canossa, aillent à Sarkozy et lui échappent…
    Simple mercantilo-électoralisme.

  3. En tant que catholique, on ne peut que se réjouir qu’il existe des relations entre la république française et le Vatican.
    Il n’y a rien de choquant qu’un homme politique aille “visiter” le Pape qui est, lui aussi, un homme d’état.
    Ce monsieur, qui dit être catholique, ferait bien de relire les points non négociables avant de se lancer dans sa campagne électorale !

  4. @My : vous confondez deux choses : le Saint Siège et le Vatican.
    Il n’y a pas de relations entre la république française et le Vatican. Il y en a entre la RP et le Saint-Siège.
    C’est le Saint Siège, et non le Vatican, qui est un sujet souverain de droit international.
    En soi, un président de la république ne va pas visiter un chef d’état; il va visiter le successeur de Pierre EN TANT QUE TEL.
    Lorsque le pape vient en France, ce n’est pas un chef d’état qui est accueilli : c’est le pape EN TANT QUE PAPE.
    Supposons que le Vatican disparaisse, abîmé dans les flots, détruit par un volcan ou conquis par l’Italie; et que le pape ne soit plus chef de cet état. Cela ne changerait RIEN à la représentation diplomatique de la RP (et des autres pays) auprès du Saint Siège, ni au protocole dont bénéficie le pape lorsqu’il vient en France.

  5. D’accord avec Erwen.
    De plus, monsieur Bayrou ne s’en aperçoit pas, mais il viole la liberté religieuse du peuple et des gouvernants.
    Un peuple est libre de confesser la religion qu’il veut, les gouvernants sont libres de consulter une autorité religieuse “experte en humanité” (selon l’expression de Paul VI).
    Monsieur Bayrou confond “saine laïcité” avec laïcisme, sa position est superstitieuse.

  6. Si ce pauvre gars se découvre “catholique” c’est bon signe. Cela signifie que la pression du peuple les fait réagir. Même si ce ne sont que des apparences, alors ils concourent à légitimer et propager nos idées. Ca s’accélère !

  7. Pauvre Mr Bayrou il n’a pas seulement l’air… ! Et la république vis à vis des loges elle est quoi et elle respecte quoi?On ne peut pas être catho en privé et mettre son drapeau dans sa poche en politique.Il lui manque l’étude du saint coran.

  8. L’indépendance n’empêche pas les relations courtoises, voire (espérons) d’apprécier ce qu’il y a de bon ailleurs !

  9. C’est fou ce que l’on se sent catholique à la veille d’une élection…
    C’est quand même bon signe : ça veut dire que malgré tout, « ils » se sentent menacés par les catholiques… « ils » savent très bien que si les catholiques étaient unis, ces gens-là disparaîtraient du paysage.
    Prions pour que notre très Sainte Mère nous envoie les grâces nécessaires à cette union !

  10. Monsieur Bayrou…vous le copain des minarets…l’on comprend…vos hurlements…
    ah!… le dhimmitude des élections…
    des coquins…vos copains!

  11. Bayrou peut-il être sédévacantiste ?

  12. “Je n’aime pas qu’on mélange religion et politique”
    Et pourquoi ???? La religion catholique salirait elle la politique ????
    Très fort ces “catholiques” qui laissent le Christ quand il s’agit de parler de politique…
    Pour moi la seule laïcité possible devrait être celle que nos Rois ont su pratiquer : écouter l’Eglise sans se laisser dicter son choix par elle, mais en tous les cas ne jamais faire de la politique en oubliant les commandements de Dieu.
    La politique est justement une chose trop humaine et trop importante pour qu’on puisse avoir l’orgueil de penser pouvoir en mettre Dieu de côté.
    Tout le contraire du Bayrou, qui reste ici comme ailleurs le prototype du politicard partisan démocrasseux.

  13. @ Bergstein,
    Je reprenais le texte qui figure sous le titre de l’article …
    Pourtant, lorsque le pape vient en France, il y est AUSSI reçu par la RF en tant que chef d’état du Vatican et en tant que chef de l’Eglise C. !
    Et vous croyez vraiment que le chef de la RF va à ROME (au Vatican, soyons précis !) pour y rencontrer le Chef de l’Eglise C.? Ce serait le cas s’il montrait un intérêt pour cette religion (en la protégeant) et qu’il se souvienne que les chefs d’état du royaume de France ont été, dans l’histoire, les protecteurs du Pape.Or là, nous pouvons penser que le but est simplement de chef d’état à chef d’état dans le cadre d’une rencontre qui va donner un certain lustre pour l’élection à venir car tous les candidats n’auront pas le loisir de rencontrer personnellement ni le chef d’état du Vatican, ni le Pape en tant que catholiques !

  14. Quand Mr Bayrou dit qu’il a la foi, il veut sans doute dire la foi en lui même, ce qui peut être une caracteristique maçonnique. Aura-t-il le courage de dire foi en Jésus Christ Sauveur du monde et Roi de l’univers?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]