Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Retour sur l’entretien télévisé de Benoît XVI (1)

Le Pape a fait une première mondiale en répondant le 13 août sur un plateau de télévision aux question de plusieurs journalistes. Grâce à la réactivité de "Evangelium Vitae" que nous remercions, nous avons accès à la totalité des paroles du Saint Père.
Nous vous proposons plusieurs passages… sans doute pour susciter l’envie de tout lire!

  • Sur le thème de son prochain voyage en Allemagne :

"Les thèmes, ils seront indiqués tout simplement par le calendrier
liturgique.
Le thème fondamental est que nous devons redécouvrir Dieu
et pas n’importe quel dieu, mais le Dieu à visage humain, puisque quand
nous voyons Jésus Christ nous voyons Dieu. (…) Ces chemins vers
l’avenir nous ne pouvons les trouver que si nous recevons la lumière
qui vient d’en haut.
Je n’ai donc pas choisi des thèmes très
spécifiques, c’est pour ainsi dire la liturgie qui me guide à exprimer
le message fondamental de la foi, qui naturellement se greffe dans
l’actualité de nos jours
, où nous voulons par-dessus tout chercher la
collaboration entre les peuples, et les chemins possibles vers la
réconciliation et la paix".

  • Sur la situation de l’Eglise catholique en Allemagne, le Pape répond sur celle de l’Occident :

"Je dirais avant tout que l’Allemagne appartient à l’Occident, même s’il
y a des nuances qui lui sont propres, et dans le monde occidental
aujourd’hui nous connaissons une nouvelle vague d’illuminisme drastique
ou de laïcité, si vous préférez.
Il est devenu plus difficile de
croire, puisque le monde où nous nous trouvons, nous le faisons par
nous-mêmes, et Dieu, pour ainsi dire, n’y comparaît plus directement.
On ne boit plus directement à la source, mais dans le récipient qu’on
nous présente déjà plein
et ainsi de suite. Les hommes ont reconstruit
leur propre monde par eux-mêmes
, et il est devenu plus difficile de
retrouver Dieu dans ce monde (…)
D’un autre côté, l’Occident est aujourd’hui fortement touché par
d’autres cultures
, où l’élément religieux d’origine est très marqué, et
qui sont horrifiées par la froideur qu’elles constatent en Occident à
l’égard de Dieu (…)
Et d’autre part le besoin de quelque chose « de plus grand » est
en train de poindre
du plus profond de l’homme occidental et en
Allemagne aussi. Nous voyons que les jeunes cherchent un « supplément
», nous voyons que d’une certaine manière le phénomène religieux –
comme on dit – revient, même si cette recherche est souvent plutôt
floue. Mais avec tout cela l’Eglise est à nouveau présente, la foi
s’offre comme réponse
".

Lahire

Partager cet article

1 commentaire

  1. bravo pour cette belle et bonne réponse.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]