Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Retour sur la pub de Girbaud

La publicité outrageante a provoqué une série de plaintes. Voici le mail reçu ce jour :

"Vous êtes nombreux à vous être exprimés sur notre site ou par e-mail, et nous apprécions que vous nous donniez votre avis sur cette campagne qui n’a pas été pensée, au départ, pour soulever la moindre polémique, mais qui suivait un courant avec l’énorme succès mondial du livre de Dan Brown, Da Vinci code. 19 millions de personnes l’ont acquis et davantage encore l’ont lu. Dans aucun pays ce livre n’a fait l’objet de la moindre plainte, alors qu’il développe des thèses controversables.
Aujourd’hui, la publicité surfe sur les courants, passe des idées et est un vecteur de message sociétal. L’ère de la réclame ou de la promotion des produits est révolue. Marithé et François Girbaud ont depuis toujours refusé d’exploiter des tendances qui mettaient en exergue la vulgarité (cf. campagnes porno-chics qui ont envahi les magazines et la rue depuis plusieurs années). Ils suivent une ligne qui est la leur, même si elle doit parfois les emporter en dehors des courants de mode.
Sur ce visuel, l’intention est de proposer une vision alternative du monde avec une redéfinition de la masculinité et de la féminité. Les femmes ont une vraie place et l’homme ne cache pas sa fragilité. Que serait devenu le monde si elles avaient eu une vraie place il y a 2000 ans ? Telle est la question posée.
Nous sommes désolés que cette image ait choqué certaines personnes ébranlées dans leurs convictions et, par ailleurs, sommes très surpris par certaines réactions. Nous avons repris un tableau qui appartient au patrimoine mondial culturel en prenant soin de ne pas y faire figurer de signes symboliques religieux. Les modèles sont tous correctement vêtus et l’homme torse-nu est de dos. Est-il si choquant en 2005 de montrer un homme de dos ? D’insérer la colombe de la paix ?
Le dernier repas du Christ a fait l’objet de récits aux différentes interprétations selon les évangiles et de multiples oeuvres picturales ont traversé le temps. Chacune de ces oeuvres exprime ce moment avec une sensibilité propre à l’artiste. Brigitte Niedermaier, la photographe, a apporté tout son talent au traitement de cette image qui nous est demandée aujourd’hui par des écoles d’art qui souhaitent travailler dessus.
Pour ou contre, ce n’était pas l’idée de départ, mais le débat provoque des émotions. Dans l’ensemble, même les détracteurs finissent par reconnaître que cette photo est belle.
Notre recherche est l’esthétisme et un message fort, pas la polémique à tout prix."

Voici la réponse envoyée, que je vous invite à renvoyer également :

"Je suis bien conscient que votre but était uniquement commercial et je ne vous juge pas sur vos intentions. Néanmoins, la prudence aurait pu vous commander de vous abstenir de publier une telle publicité, surtout pendant la période la plus sacrée de la liturgie catholique, à savoir le Carême, la semaine sainte (avec notamment la célébration de la Cène) et les fêtes pascales.
Nous, catholiques, en avons assez d’être la cible de publicités et ouvrages déshonorants et mensongers. Le livre de Dan Brown est un tissu de mensonges, colportés allègrement depuis quelques dizaines d’années, sans aucun fondement historique (lequel ouvrage a d’ailleurs été condamné par le Vatican, qui considère que ces mensonges ne servent pas la recherche de la vérité qui habite chaque homme). L’argent et le succès sont les seules règles de cette société mercantile que vous contribuez à construire. Le respect des croyants est le dernier de vos soucis et c’est fort regrettable.
Oui, votre publicité est ignoble, car elle se moque de Jésus-Christ en lui donnant l’aspect d’une femme. Elle se moque de l’institution du sacrement le plus cher aux catholiques : l’Eucharistie.
Je vous mets au défi de fabriquer une publicité outrageante à l’égard des juifs ou des musulmans. Vous en seriez mis de suite au ban de la société pour racisme et antisémitisme. Chiche !
Quant à la femme, vous semblez ignorer que l’Eglise catholique a toujours mis en avant son rôle et sa vocation. N’oubliez pas que c’est d’une femme, que Dieu s’est fait homme, que c’est une femme qui est la sainte la plus priée dans l’Eglise, que c’est une femme que Dieu a préservé du péché originel (l’Immaculée Conception). La Vierge Marie est une femme et elle montre la place que tient la femme : elle est Co-rédemptrice du genre humain et est la Mère de tous les hommes. Jamais personne n’a donné autant de place à une femme."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services