Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Retour de Jérôme Rivière en politique ?

Jérôme Rivière a siégé comme député UMP des Alpes-Maritimes de 2002 à 2007 avant d’en être exclu. À 51 ans, ce dirigeant d’entreprises réfléchit à un retour en politique. Il déclare à Minute :

Stories.virtuemart.product.2747_page_01nsp_106"[…] Depuis 2009 en effet, je n’ai participé à aucune campagne électorale. Depuis le début de cette année, je m’interroge sur la meilleure façon de servir mes convictions qui, à mon sens, servent le pays ; de faire en sorte que les propos que je tiens puissent trouver une application dans la direction du pays. C’est très difficile, à l’heure où nous parlons, de déterminer la meilleure façon de servir ses idées. C’est très difficile, aussi, de revenir dans une vie politique où, trop souvent et parfois même là où on ne s’y attend pas, les blocages sont nombreux.

Si on devait vous situer quelque part, est-ce que je me trompe en vous plaçant du côté de Philippe de Villiers et de Marion Maréchal-Le Pen ?

C’est bien là que je me situe. En 2006, j’avais écrit un livre dans lequel j’expliquais que pour faire triompher ces idées, il faudrait qu’à un moment ou à un autre, la droite et le Front national puissent échanger et ériger des passerelles pour gouverner ensemble. Je crois toujours que c’est une impérieuse nécessité pour le pays que s’extraient des moules partisans, et particulièrement de l’UMP qui les étouffe, ceux qui croient encore à la France et qui ont la volonté d’œuvrer pour la survie de leur pays.

J’avais intitulé ce livre La droite la plus repentante du monde. Quand j’entends un certain nombre de voix, celle de Baroin, celle de Juppé par exemple, je me dis qu’en fait, la droite n’est pas repentante : elle a une haine d’elle-même qui l’empêche d’être lucide.

Cette droite-là est possédée par une telle haine de soi qu’elle veut faire disparaître ce que nous avons été. La volonté systématique d’éradiquer notre histoire, notre culture, notre appartenance à la civilisation chrétienne a fait le vide. Elle a fait le vide et, dans le vide, il y a toujours de nouvelles forces qui viennent s’installer. Malheureusement, la nouvelle force qui s’est propagée s’appelle l’islam…"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services