Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Retour critique sur le rapport Sauvé

Retour critique sur le rapport Sauvé

RCF Anjou vient de mettre en ligne des extraits de l’entretien avec Pierre Manent, que nous avions signalé ici, à propos de la critique du Rapport Sauvé qu’il a cosignée avec 7 autres intellectuels catholiques. Voici quelques passages de l’article de RCF:

Votre principale critique porte sur le chiffre de 330 000 victimes. Pourquoi ?

Ce chiffre est problématique car nous voyons bien que le nombre de cas documentés (victimes, coupables, lieux et dates connus) est beaucoup moindre que le chiffre annoncé de 330 000 victimes. Nous voulions attirer l’attention sur le fait que ce chiffre était obtenu à la suite d’extrapolations statistiques fragiles et non adaptées au type d’actes que l’on veut inventorier.  Nous ne contestons absolument pas la gravité et l’étendue de la pédophilie dans l‘Eglise mais nous disons que c’est une très mauvaise façon de procéder que d’assommer l’opinion publique sous un chiffre qui est censé résumer ce phénomène déplorable. On ne peut pas s’adresser à l’opinion par un chiffre alors que l’on a absolument pas averti l’opinion de la manière dont ce chiffre a été élaboré. Et je rajouterai que l’on ne peut pas, sur la base de ce chiffre, paralyser l’Eglise et lui imposer des recommandations de réformes qui sont, aux yeux de l’opinion, rendues irrésistibles par ce chiffre.

C’est à partir de ce chiffre pourtant que Jean-Marc Sauvé a mis en avant la responsabilité « systémique » de l’Eglise. Comment interprétez-vous ce mot « systémique » ?

Tout d’abord, vous savez bien que les imputations collectives ne sont pas la justice. Les responsables, ce sont les coupables. Ce sont les clercs criminels et, éventuellement des évêques qui ont été aveugles ou sont restés passifs devant des faits de pédophilie. Il ne faut donc pas confondre le membre d’une organisation et l’ensemble de celle-ci.

Maintenant, j’en reviens à la notion de « caractère systémique ». C’est une proposition extrêmement grave ! Qu’est-ce que veut dire « systémique » ? Cela veut dire que la structure même de l’organisation est coupable. Quelles en sont les conséquences ? Tout d’abord, que les membres individuels, c’est-à-dire les véritables coupables, sont exonérés de leur faute puisque c’est l’organisation qui est coupable. D’autre part, si le système est coupable, cela veut dire que la réforme du système ne peut pas venir de l’organisation elle-même. […] C’est cela le plus grave dans l’acceptation du terme de « caractère systémique ». Je le répète, c’est une faute majeure de la part des évêques d’accepter cet adjectif.

Sœur Véronique Margron, présidente de la CORREF a répondu à votre critique dans La Croix en disant « Que la projection soit discutée, qu’elle soit de 200 000 victimes estimées plutôt que de 300 000 ou de 400 000, cela ne change rien… La dimension systémique tient au fait que des agresseurs ont pu agresser pendant trente, voire quarante ans, qu’ils aient été couverts par leur hiérarchie, parfois même que celle-ci se soit rendue complice ». Quelle est votre réponse ?

C’est une curieuse façon de raisonner. On annonce un chiffre qui est l’élément essentiel du rapport, et quand ce chiffre est contesté, on vous répond que ce chiffre n’a pas d’importance ! Si ce chiffre n’a pas d’importance, pourquoi annoncer ce chiffre ? Ce rapport ne nous apprend rien. Le phénomène de la pédophilie dans l’Eglise est connu déjà depuis 15 ans au moins. […] A quel titre cette commission prétend-elle réformer la fonction du prêtre ? Car, pour employer le langage d’aujourd’hui, la grande réforme qu’elle promet, c’est la déconstruction du prêtre catholique.

Partager cet article

1 commentaire

  1. l’acceptation de ce rapport Sauvé est une honte, que les évêques devraient distinguer : ou ils se sont fait leurrer, avec leur assentiment, ou ils ont induit ce résultat ; mais dire que c’est dans les “gènes” de l’Eglise, c’est dire que l’Eglise, depuis le début et partout dans le monde, est concernée . Voyez ce que cela veut dire, quand vous mettez en parallèle les attaques contre le secret de la confession, dans certains pays ; attention, être chrétien, et catho en particulier, c’est tres mal !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services