Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Retirer les enfants de leurs familles avant leurs 3 ans

C'est le nouveau jeu des ministres de l'éducation (mais pas des éducations) et de la famille (pardon : des familles) (source : Bulletin Quotidien)

B

Partager cet article

9 commentaires

  1. On se croirait revenu du temps du communisme où l etat prend en otage les enfants. Libéralisme et communisme vont bien ensemble ! Sortez vos enfants de là-dedans et mettez-les dans des écoles hors contrat.

  2. Le problème n’est pas tant la scolarisation des enfants avant 3 ans que la volonté de nos gouvernants que tous fassent la même chose au même âge: certains seront prêts et d’autres non. Comme ça coûte moins cher qu’un berceau en crèche, tous devront y aller alors que ça peut être bien pour certains et pas du tout adapté pour d’autres. Ca s’appelle de la dictature: on nous dicte ce qui est bon pour notre enfant! Ce n’est pas de la liberté.

  3. Sans doute pour mettre des jupes aux bambins garçons et des shorts aux bambins filles avec les jeux à la con dont ce ministère à la gomme a le secret.
    Pathétique.

  4. Qui veut des enfants????

  5. Cette “socialisation” forcée, à un âge où les enfants sont encore incapables d’une véritable socialisation (mais tout à fait capables d’imiter les plus grossiers et les plus violents) représente un véritable abus de pouvoir à l’égard des familles et une véritable attaque à l’égard des parents voulant transmettre leurs valeurs chrétiennes à leurs enfants !

  6. Lire et faire lire l ‘ Émile de Jean Jacques Rousseau.
    Ces tarés ne font qu’appliquer les préceptes de cet antiphilosophe taré.
    Ils haïssent la famille à l’imitation de leur gourou.

  7. c’est pour formater le cerveau de vos enfants au moment où ils sont le plus malléable, et dans un futur proche, dans le meilleur des mondes du nouvel ordre mondial, ils seront retirés dès la naissance pour éviter toute contamination idéologique.
    Vous savez quoi faire, pour qui ne pas voter.
    Je vous conseille pas le front national parce qu’ils manquent vraiment de combativité.

  8. @ Le Forez :
    Vous avez entièrement raison sur le principe (mettre les enfants dans le privé hors-contrat), mais vous comprendrez je pense qu’il s’agit d’une dépense difficile voire impossible pour bon nombre de familles…
    Nous avons fait le choix, ma femme et moi, de vivre dans une banlieue francilienne qui jusqu’à présent reste épargnée par les joies du “vivre ensemble” prôné par les fous qui nous gouvernent. Nos deux enfants sont scolarisés dans une école du public où, Dieu merci, les choses se passent là aussi encore bien !
    C’est dans quelques années où la question du secondaire se posera, ou plutôt comment payer une bonne instruction…

  9. Bonjour Irishman , je sais que cela a un coût mais , et je ne parle pas pour vous , les parents doivent faire des sacrifices : plus de cigarettes , ne pas acheter le dernier e-phone e-pad etc , moins de vacances , plus en famille et franchement , elles ne sont pas si chères que cela ; de plus , il y a toujours moyen d arranger les choses avec la direction de ces établissements au profit de nos enfants.
    De plus dans le public, quand ma fille y etait ( à l époque en 90 , en idf ) on arrêtait pas de payer ….pour des activités qui n allaient jamais au bout. Alors la gratuité…. Et dans sa classe , ils n étaient que 3 ou 4 …de souche. Donc , mon épouse et moi-même l ont sortie de ce milieu. On payait un forfait , peut-être un peu plus pour ceux qui ne pouvaient moins , mais qu importe ! Notre fille se retrouvait dans de petites structures, presque des cours particuliers entre chrétiens et etait épanouie.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.