Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

Reprise des cultes publics : le gouvernement traîne des pieds

Reprise des cultes publics : le gouvernement traîne des pieds

C’est ce que relate Jean-Marie Guénois dans Le Figaro.

« Nous travaillons activement » , affirme l’entourage du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, à propos de la révision du décret du 11 mai portant sur le confinement et la liberté de culte, que le Conseil d’État a retoqué ce lundi. Il a ordonné au gouvernement de donner, sous huit jours au plus tard – donc avant le 26 mai -, le feu vert pour la reprise des cultes. Aucune date n’est cependant avancée. Mais Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur en charge des cultes, va consulter les responsables des religions « dans les jours qui viennent » pour recueillir leurs propositions. Et le président de la République prépare une nouvelle visioconférence en début de semaine prochaine avec ces mêmes responsables religieux pour faire le point sur la situation sanitaire, comme prévu lors de leur dernière réunion, le 21 avril dernier.

Mais pourquoi de nouveau consulter les responsables, alors que tous les éléments ont déjà été envoyés ? Mgr Lebrun, archevêque de Rouen, a écrit à Christophe Castaner pour lui rappeler qu’il a déjà tous les éléments en sa possession. Et par conséquent, le gouvernement doit agir rapidement. De son côté, Mgr Brac de La Perrière, évêque de Nevers, n’attend pas le retour du gouvernement : il a déjà demandé à ses prêtres de reprendre les célébrations publiques le 24 mai. Les évêques ont en effet montré au gouvernement qu’ils avaient tous les éléments en main pour respecter les mesures sanitaires et organiser des célébrations publiques. Alors pourquoi attendre ?

Attendre, cela semble être la stratégie du gouvernement, comme l’écrit Jean-Marie Guénois :

Difficile toutefois d’obtenir des informations concrètes sur les mesures en préparation. Quand on interroge l’Hôtel de Matignon, on vous renvoie sur le ministère de l’Intérieur. Lequel vous assure que c’est chez le premier ministre que tout se joue. « On travaille évidemment ensemble » , glisse malicieusement un conseiller, avare de confidences.

Partager cet article

66 commentaires

  1. Comme je l’avais dit dans un précédent message, le gouvernement, qualifié à juste titre d’anticlérical par Mgr Rougé, va tout faire pour repousser le plus possible l’échéance. Par soucis de protection sanitaire ? Non, certainement pas, car sinon dans ce cas il aurait fallut interdire l’ouverture des supermarchés ou des écoles, mais bien par seule volonté de nuire aux chrétiens, c’est une constante depuis 1789, pour pas mal de politiques, frères d’une Loge…

    Bref, une position sera rendue le 25 mais, applicable le 26, soit 3 jours seulement avant la date proposée il y a 2 semaines (29 mai). Le gouvernement aura réussit son Paris de priver les catholiques de leur plus grande fête et de s’assoir sur la liberté de culte le plus longtemps possible. Sans parler des départements (90%), où il n’y a aucun cas, ou si peu, de Covid.

    On remarquera par ailleurs, qu’il y a quelques années, un premier ministre, M. Valls, s’était servi de ce même conseil d’Etat pour régler un différent personnel avec le comique Dieudonné. Et que ledit conseil avait alors interdit les spectacles avec effet immédiat, et non pas 8 jours pour laisser le temps à un professionnel de s’organiser vis à vis de ses salariés et des sous-traitants. 2 poids 2 mesures ?

    Enfin, la curie française est aussi responsable de cette situation, contrairement à de très nombreux prêtes très en colères de cette interdiction et prêts à la braver à la moindre autorisation de leur évêques, qui n’est pas venue. Si l’Eglise et l’Etat sont séparés (ce qu’ils ont tjrs été, mais c’est un autre débat), alors l’Eglise n’a pas à suivre les obligations d’un Etat, d’autant quand celles-ci sont une atteinte manifeste à la liberté de culte.

    • Bonjour Pierrot. Je ne doit pas avoir les mêmes bibliographies du Maître car je ne vois pas le Maître faire ce genre de commentaires. C’est plutôt du style “aimer vos ennemis”. Il nous a même gagné la liberté de le rejeter, de le crucifier… Car sur la croix que laquelle nous l’avons crucifié, il a demandé à Dieu son père de nous pardonner. Et Dieu le Père s’exécute. Il répare notre connerie et en plus Il nous fait ses fils adoptifs. Il faut être fou d’Amour pour sa créature d’accepter cela… Non ? Alors pourquoi vouloir retirer cette liberté aux autres. Bonne fête de l’Ascension. Bien à vous.

  2. Castaner ministre des Cultes… Nos messes dans les sales pattes de ce suppôt de tripots, c’est insupportable. C’était prévisible qu’il allait trouver tous les prétextes pour retarder le moment où il doit manger son chapeau. Ceux qui anticipent le nouveau décret ont bien raison, il est temps qu’ils reprennent le pouvoir dans leurs églises qu’ils n’auraient jamais dû abandonner.

    • Bonjour Collapsus. Comme disait Mère Térésa : “Si tu juge les gens, tu n’a pas le temps de les aimer”. Or n’est-ce pas d’aimer ses ennemis que nous a demandé le Maître ? Ne nous donnerait ils pas la force de faire ce qu’il demande. Bien à vous.

      • Bonjour, pnfo. Me copierez cent fois : “Je promets de ne plus schtroumpfer le Salon Beige avec mes schtroumpferies moralisatrices copiées sur celles du schtroumpf à lunettes.” A faire vérifier et signer par le Grand Schtroumpf. Bien à vous.

      • Si c’est le terme suppôt de tripots qui vous gêne, ce n’est pas un jugement mais le rappel d’une réalité que l’intéressé a lui-même admise.

      • Bonjour pnfo
        aimer ses ennemis
        Bien sûr tout Catholique Romain sait ça
        Prier pour qu’eux aussi fasse ici bas leur chemin en Vérité pour eux aussi obtenir leur salut est une expression de la Charité.
        Mais elle n’empêche pas de dire haut et fort où est la Vérité et où est l’erreur qu’elle soit maçonnique ou non!

  3. Bravo ! Le bref communiqué de l’évêque de Nevers est un modèle du genre. On reprend les messes publiques le 24 Mai dans le respect des “règles sanitaires édictées par le gouvernement”. Inutile de tourner encore huit jours autour du pot, l’affaire est réglée. “Privilégier le dialogue” dit la CEF quel dialogue, pour quoi faire? Laissons le gouvernement se débrouiller avec les autres religions, ce n’est pas le problème de la CEF. La religion catholique, racine de la France, est “majeure et vaccinée” comme on disait autrefois. Elle peut se débrouiller toute seule! Merci à Mgr Brac de la Perrière!

    • Bonjour Sivolc. Est-ce que les martyrs dans leur cellule sont ils moins saint parce qu’ils ne peuvent pas avoir la messe ? Au contraire, ce qui les fait tenir dans leur foi, c’est cette présence du Maître ressuscité à leur côté car la compassion et le miséricorde de Dieu est très grande. Pour trouver le maître,, pas nécessaire de combattre pour être à la première place car il est toujours à la dernière place… Bien à vous.

      • Je vois mal le rapport avec mon commentaire. Où voulez-vous en venir? Ce que vous dites est juste mais n’a aucun rapport avec mon commentaire.

      • Pnfo, donc la messe est pour vous juste un surplus pour notre foi alors que celle ci est le symbole du sacrifice perpetuel non sanglant de NSJC , qui nous apporte tant de grâces et vous vous complaisez dans son interdiction ? Mais cher pnfo, vous faites juste le jeu de nos ennemis, un peu comme un complice plus ou moins volontaires de leur désir de destruction du christianisme. Vous vous rendez compte de votre positionnement ? Qu il dessert l Eglise sous des paroles empreintes d un faux sentimentalisme. Vous ne devez pas être catholique , vous avancez masqué ( sans jeu de mot aucun, en lien avec la situation sanitaire portée à son paroxysme).

        • Bonjour Le forez. Bien sur que la messe est importante. Quand on aime quelqu’un on veut être le plus possible avec lui surtout que celui-ci nous aime d’un amour fou au point de se faire morceau de pain. Jésus a été docile à ses ennemis sur la croix, Il a voulu être docile à ses amis dans le pain eucharistique. Mais quand on ne peut pas aller voir son ami, c’est l’ami qui vient à nous.
          D’autre part, on ne peut pas descendre plus bas qu’un certain vendredi qu’on appelle saint où il n’y avait qu’un homme et deux femmes au pied de la croix. Et pourtant on en parle encore 2.000 ans après pas seulement d’une façon historique. Dieu est plus fort que les desseins humains mais il fait lever son soleil sur les bons et les méchants car il espère toujours les convertir. On ne les converti que par le témoignage. Bien à vous.

        • Exactement. Merci Le Forez de mettre les points sur les i .

      • Bonjour pnfo. Hihihi ! Vous êtes très amusant dans ce rôle du schtroumpf à lunettes ! Bien à vous.

        • Bonjour Isa2b. Oh non pas vous. Vous valez beaucoup plus que ceux qui veulent mettre les autres dans leurs petites cases… Bien à vous.

      • Pnfo, vous devez être vous-même une très grande sainte en gestation car parvenir à cet état supérieur sans l’aide des sacrements n’a été donné qu’à des êtres d’exception. Soyez assuré(e) de toute mon admiration et de ma totale révérence.

        • Bonjour Collapsus. Qu’est-ce qui est le plus important ? Savoir qui je suis ou de voir comment ce qui est dit, peut aider à vivre avec plus d’Amour ? Bien à vous.

      • Qui est “le Maître”? Le grand patron d’une secte? Si c’est du Christ dont vous parlez, pourquoi lui substituer une dénomination à consonance maçonnique? Je reconnais que c’est assez agaçant…
        Pardon, pnfo.

        • Bonjour Pierre Boivin. Ne sommes nous pas les disciples de Jésus-Christ ? Le Jésus qui nous montre le chemin pour aller au Père. Ne devons nous pas suivre son exemple, comme le disciple suis le Maître ? Certes c’est très dur, même trop dur… C’est pour cela qu’il faut le manger pour que cela ne soit plus nous qui vivons mais Lui qui vit en nous. Bien à vous.

  4. Je ne peux que répéter ce que j’ai écrit il y a peu :
    “19 mai 2020, 8 h 48 min

    La levée de l’interdiction sera publiée au journal officiel du samedi 23 mai. Le hasard faisant bien les choses, l’Aïd el-Fitr sera célébré du soir du 23 mai au soir du 24.
    En revanche, une publication est impensable au JO du 21 mai. Les catho insolents pourront célébrer la Pentecôte ne vont tout de même pas fêter, en plus, l’Ascension ! Grrrr, grrrr, grrrr…”
    Bien qu’on nous annonce des réunions hypothétiques en début de semaine prochaine, je reste persuadé que la modification du décret incriminé sera publiée au JO de samedi prochain. Ou alors, un décret dérogatoire sera publié à la même date, autorisant la réouverture des mosquées à la même date pour permettre la célébration de l’Aïd el-Fitr.

    • Bonjour F. Jacquel. Quand arrive la comparaison, c’est que l’Amour n’est plus là. Bien à vous.

      • @pnfo
        Votre propos me semble bien sybillin. Puis-je solliciter une traduction ?

        • Bonjour F. Jacquel. Quand notre regard est porté sur ce qui se passe à côté pour porter un jugement, on en arrive à oublier le chemin… le chemin de l’Amour… De l’Amour même de son ennemi. C’est aussi vrai dans la vie de couple. Comme l’a très bien montré Mère Térésa : il faut accepter de ne pas être aimé pour aimer vraiment gratuitement. C’est la Passion du fondateur des chrétiens. Merci en tout cas de l’intérêt que vous avez bien voulu porter à mon message. Bien à vous.

          • @pnfo
            “Allez dans le monde entier, de tous les peuples faites des disciples”.
            Il est difficile de se conformer à cette injonction en restant sagement chez soi sans rien faire et en attendant que les “gentils” viennent vous visiter pour connaître l’Évangile…

      • Pourquoi ne pas vous convertir à l’islam, religion de tolérance ? Bien à vous.

        • Bonjour FR. Pourquoi ? Un Dieu qui est tellement fou d’amour de sa créature, au point d’accepter d’être jugé par sa créature… n’est-ce pas plus attirant ?
          Ce fils qui nous rejoint dans notre humanité et qui, cloué sur la croix par nous, demande à Dieu le Père de nous pardonner parce qu’on ne sait pas ce qu’on fait. Et Dieu le Père s’exécute. En plus de réparer notre connerie, Il nous traite comme son fils. Il faut être fou, fou d’Amour… Ça ne donne pas envie de vivre de cet Amour ? Bien à vous.

      • Bonjour, pnfo. Troller est un vilain défaut. Bien à vous.

        • Bonjour Isa2b. Pourquoi faire réfléchir les gens, c’est un vilain défaut ? Il ne faut pas avoir peur de la contradiction. On découvre des choses sensationnelles. Au plaisir de vous lire. Bien à vous.

      • Confirmation de mon propos du 19 mai, le Journal officiel de ce samedi 23 mai publie le decret suivant du ministère de la santé, intitulé “Décret n° 2020-618 du 22 mai 2020 complétant le décret n° 2020-548 du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire”
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=566CCBFDB4E896E99813B30AFE94971F.tplgfr22s_1?cidTexte=JORFTEXT000041903745&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000041903269
        CQFD

  5. Ils recherchent la formule magique qui permettra la tenue de l’aïd tout en garantissant l’interdiction des messes.

  6. @ FR ; la formule est toute trouvée : l’aïd est une fête culturelle, alors que les messes sont des cérémonies cultuelles. Voilà comment fonctionne la laïcité maçonnique en République française. De mon côté j’ai la chance de pouvoir depuis 2 semaines participer à des messes (toutefois pas + de 15 personnes sur inscription) au sein d’une congrégation qui ne dépend pas directement de l’évêque (non ce n’est pas celui de Nevers). Toutefois je suis attristé d’avoir quitté mon habituelle paroisse qui s’est “mollement” soumise à ces directives abusives. Mais “un de perdu, dix de trouvés”.

    • Bonjour Chrisfree. A Paris, notre paroisse le fait aussi en semaine. Mais je préfère laisser ma place à ceux pour qui c’est tellement important d’être au premier rang. Je préfère me mettre au dernier rang, derrière le pilier… où il n’y a qu’un écran pour suivre la messe en direct. Car pour Dieu l’église Notre Dame du Net est à sa dimension… C’est très étonnant de sentir la présence de ce Dieu qui voit notre désir de l’Aimer. Lui aussi il a choisit la dernière place.

      Merci à tous ceux qui nous retransmettent la messe qu’ils soient devant ou derrière la caméra, à ces ouvriers de l’ombre qui nous permettent d’avoir internet. Bien à vous.

      • Ah zut, pour la très grande sainte en gestation, je vais devoir attendre encore un peu… Nous avons là un gros péché d’orgueil ou alors je n’y connais plus rien. Également un jugement de valeur des personnes aimant la messe présumées n’y être que par orgueil. Deux au compteur !

        • Bonjour Collapsus. Merci pour votre correction toute fraternelle. Si vous pouviez lui parler de moi quand vous serez avec le Maitre. Et tout cas, merci aussi pour l’intérêt que vous portez à mon message puisque vous avez daigner le corriger. Au plaisir de vous lire. Bien à vous.

  7. Les quatre requêtes introduites contre le décret 2020-545 du 11 mai 2020 par des associations traditionnalistes et la dernière par le PCD ont toutes été rejetées “Dès lors que ces dispositions ont été abrogées par le décret n° 2020-548 du 11 mai 2020, les conclusions présentées à leur encontre sont privées d’objet.le décret 2020-545 du 11 mai 2020”.
    Admirons le chef d’œuvre de gymnastique juridique de nos “sages” vis à vis d’un décret pris par le Président du Conseil d’Etat, vu la constitution, du la directive européenne, vue ta mère en short devant l’Elysée….
    Bref circulez et assumez vos frais de justice….mais moi, Grand Conseil de la Raison d’Etat, j’ordonne au Gouvernement…
    Si nos députés, dans un éclair de lucidité avaient prévu dans la loi 2020-290 sur l’état d’urgence sanitaire que cette procédure pourtant liberticide ne puisse être décidée que par un décret en Conseil d’Etat, tout ce scandale n’aurait pas eu lieu.
    Une telle tartufferie aurait justifié au recours devant le Conseil constitutionnel.
    Mais rien, que dalle, les libertés fondamentales peuvent sauter au claquement de doigt d’un gouvernement totalement dépassé ou totalement cynique.
    Qu’on ne nous fasse pas croire que l’affaire n’était pas préméditée.

  8. Il paraît que Castaner va autoriser l’ouverture des tripots avant celle des églises…

    Quant à la réaction de la CEF, c’est de plus en plus lamentable : le mieux serait qu’elle soit dissoute, pour le bien de l’Église de France et de ses fidèles.

    • Bonjour Michel. N’est-ce pas les paroissiens du saint curé d’Ars qui voulait demander à l’évêque de renvoyer le vicaire qui le martyrisait ? Le saint curé d’Ars les en avait dissuadé car, pour lui, le vicaire lui permettait de se sanctifier. Bien à vous.

      • Bonjour pnfo. Si je vous comprends bien, vous préférez avoir à la tête de l’organisation épiscopale nos mollusques mitrés au lieu de saints et courageux évêques, autrement dit des mercenaires serviles à la botte du pouvoir plutôt que de bons pasteurs guidant et défendant les pauvres fidèles, qui ne sont pas tous à l’image du saint curé d’Ars… Comme quoi, votre exemple me semble totalement hors sujet.

        • Bonjour Michel. Je préfère appliquer le conseil de Mère Térésa : “Si tu juge les gens, tu n’a pas le temps de les aimer”. Bien à vous.

          • Bonjour pnfo. Avec des phrases de la sorte, sorties de leur contexte, on peut interdire à quiconque de réfléchir et de se poser les bonnes questions sur une situation donnée, et laisser accroire que nous vivons dans un monde où “tout le monde, il est beau, tout le monde, il est gentil”. Continuez donc à rêver et à vous tranquilliser dans votre univers de bisounours, mais… attention au réveil !…

  9. N’oublions pas , mais vraiment n’oublions pas , que l’interdiction de célébrer la messe vient du président Moulins de la CEF (Monseigneur Eric de Moulins ,” d’Amieu de Beaufort” par décret du 18 septembre 1954 )le 17 mars 2020 , le gouvernement n’ayant fait que reprendre cette interdiction le 23 mars 2020 !
    N’oublions pas non plus que ce Monseigneur a accepté le 23 avril 2020 une vidéo conférence sensée régler les modalités de reprise de culte avec le président( en CDD)Macron , vidéo conférence qui se voulait ouverte à tous les cultes , franc maçonnerie comprise …je ne savais pas que la franc-maçonnerie était une religion et que de ce fait elle pouvait interférer sur les modalités de reprise de culte . Cela ne gène en rien Monseigneur .Mais moi cela me scandalise .

    • Bonjour Pascal Prévost. Merci pour ces informations. Mais comment peuvent elles me permettent de rencontrer le Maître avec la même intensité qu’ont les martyrs dans leur cellule ? Au plaisir de vous lire… Bien à vous.

    • Pour un fm , la franc maçonnerie étant le melting pot de toutes les religions , il la voit comme la mére de toutes les religions ( en fait c est la gnose qui a existé depuis la nuit des temps qu’il tire cette fausse légitimité) mais n étant pas à une contradiction prés , la fm officielle jure ses grands dieux , qu elle n est pas une religion .

    • “Cela ne gène en rien Monseigneur”, dites-vous. Rien d’étonnant quand on sait que le porte-parole (en partance) de la CEF collabore régulièrement (si on peut dire !) avec la GLNF en lui fournissant préface et articles sous sa signature pour sa revue “Les Cahiers Villard de Honnecourt”…

  10. “La Bête de l’événement est là, et elle arrive.”
    https://youtu.be/aGivTd-uchA

    • Bonjour FR. Il y en a qui regarde le but comme Loth et d’autre qui regarde en arrière comme sa femme. Dommage pour elle. Bien à vous.

  11. Contrairement à ce que certains ecclésiastiques auront clamés, nous N’OUBLIERONS pas. Nous n’oublierons que le seul recours devant une juridiction, en vue de la libération de la Messe avec assistance des fidèles, aura été engagé par des associations de laïcs, des fraternités et organisations de vie apostolique toutes issues de l’ex Ecclesia Dei et par les instances de la Frat. saint Pie X, dont l’action conjointe a été justement récompensée. (Bien évidement la ” curie ” nous dira que cela aura court-circuité, au mieux perturbé, les négociations certainement ” secrètes ” engagées avec les ennemis de l’église …. mdr ….)

    Mais peut-être la ” curie ” française est-elle en lecture approfondie et méditation de l’exceptionnel ouvrage de dom Dysmas de Lassus, Prieur de la grande chartreuse : “Risques et dérives de la vie religieuse …….”

    Non votre Éminence Révérendissime, Monseigneur l’Archevêque métropolitain de Reims, Eric de Moulins d’Amieu de Beaufort, traditionnellement duc et pair de France, légat-né du Saint-Siège. Premier pair ecclésiastique de France, premier des pairs participant au sacre de nos Roys de France, au cours duquel vous êtes consécrateur-né du Roy, que vous couronnez. CAR Tel est votre héritage réel, qu’il vous sied d’assumer ou pas. NON, nous n’oublierons pas cette ” timidité ” de la CEF, couplée à celle de Mgr l’Archevêque de Paris. Heureusement certains prêtres auront assumés les Messes des catacombes avec assistance des fidèles, durant cette période. Formidable laboratoire de l’avant “déconditionnement” : Nous sommes toujours en parfaite santé !!!!

    ER Monseigneur l’Archevêque et Mgr de Moulins d’Amieu de Beaufort, désormais Pair et Duc de France, léga nous n’oublierons pas !

  12. ” Rendre à Dieu un culte public est un devoir “qui oblige en premier lieu les hommes pris en particulier, mais c’est aussi un devoir collectif de toute la communauté humaine basée sur des liens sociaux réciproques, parce qu’elle aussi dépend de l’autorité suprême de Dieu” » (Pie XII, Mediator Dei).

    La liberté religieuse promue au Concile explique, en définitive, le mutisme épiscopal : « Tolérant, parce qu’ils n’en peuvent mais, cette réalité d’institutions qui ignorent la loi divine, ils [les évêques] ont à réserver jalousement dans le principe les droits de Dieu. Or, c’est tout le contraire, puisque, depuis Vatican II, ils considèrent que c’est par exception qu’a été jadis accordée à l’Epouse du Christ une “reconnaissance spéciale”, alors que la règle est désormais pour elle le droit commun associatif qui résulte de la liberté religieuse (Dignitatis humanæ n. 6) ».

  13. “Nous travaillons activement” mais avec la lenteur d’un aï sur sa branche disent les faisans du régime, le gangster en tête !

  14. Je ne comprends pas très bien les interventions de “pnfo”? Je lis une confusion entre “amour du pécheur” et “tolérance du péché”; une relativisation des sacrements et un individualisme forcené (le “martyr seul dans sa cellule”). Où est la dimension ecclésiale?
    Bien des propos tenus ici ont un côté excessif mais la charité commande aussi de faire la part de l’agacement cumulé des brebis qui cherchent encore un berger non mercenaire: elles ont le sentiment que bien des actuels les laissent seules devant le loup avec des ‘bonnes paroles’ du type “laissez-vous dévorer et disperser car il est écrit: ‘aimez vos ennemis’ “.
    Comme le pointent certains commentateurs, on peut avoir le sentiment d’un “troll”, peut-être bien intentionné (pas certain…) ou d’un chrétien mal dans ses baskets qui a perdu le sens de la communion (un évêque ‘mondain’ correspondrait).
    Petit rappel: le “commandement nouveau” est bien “aimez-vous les uns les autres ‘comme je vous ai aimés’ “; la deuxième partie est essentielle, cet amour est hors de portée humaine et doit être reçu; et certainement pas dans une relation individuelle exclusive: si le Christ lui-même a bâti l’Eglise, ce n’est pas accessoire.
    Et n’oublions pas LE commandement final “Allez, de toutes les nations faite des disciples”: résister et refuser d’obéir à une loi (de César) contraire à ce commandement est un devoir (CEC 2242); mais notre interlocuteur semble l’avoir oublié.

    • Bonjour AFumey. Merci beaucoup pour votre réaction construite. Vous avez raison de rapeller cette dimension ecclésiale et apostolique de notre religion ainsi que la souffrance que l’on a quand on en est privé. Cette situation peut-être excessive, Dieu seul le sait puisqu’il est le seul à connaître la Vérité, peut nous permettre de réfléchir à comment vivre plus fortement notre relation avec Dieu, dans notre famille, dans notre profession, dans notre cercle d’amis… C’est plus notre témoignage que notre morale, notre jugement qui attire les autres. Au plaisir de vous lire. Bien à vous.

  15. @PNFO : vous le faites exprès ou vous avez fumé de la moquette ? Je vois bien la provocation qui se dessine sous le masque apparemment lénifiant. Vous feignez d’être catholique pour mettre vos contradicteurs dans l’embarras avec des propos qui ne veulent rien dire. Bas le masque !

    • Bonjour Charles Martel. Merci pour votre correction toute fraternelle. Mais pourquoi vouloir empêcher les gens de réfléchir, de lire les bibliographies du fondateur des chrétiens,… ? En tout cas merci de l’intérêt que vous portez à mes messages puisque vous les lisez. Bien à vous.

  16. ça y est, nous sommes en pleine persécution, même si elle n’est pas encore “physique”, elle est terrible parce qu’elle nous atteint au coeur : la célébration de la mort et de la résurrection de notre Sauveur, et aussi dans la célébration du sacrement de confession, qui aurait pu continuer dans nos églises qui auraient dû rester ouvertes, en gardant la distance correcte, et en restaurant, pourquoi pas, les anciens confessionnaux, en tendant une toile comme celle qu’on utilise en confectionnant les masques et dont le nom m’échappe. mais, malheureusement, certains de nos pasteurs ont fait de la surenchère. Donc, majoritairement, nous sommes un peuple privé d’eucharistie et de confession, et c’est dramatique, mais orchestré par notre gouvernement. Les voici les loups qui se déguisent en agneaux, les séducteurs envoyés par la Bête. Depuis que l’Eglise a cessé d’être Mère quand elle n’a pas protégé massivement l’enfant à naître, elle n’a pas protégé non plus les vieillards qui sont , enfants à naître et vieillards, et bien sûr, tous les handicapés, les plus petits et vulnérables de son peuple, elle ne cesse de tomber de plus en plus bas et nos vocations potentielles remplissent les poubelles des avortoirs. Quand va-t-elle enfin se réveiller ??? quand va-t-elle redevenir la Mère qui prend soin de chacun de ses enfants ??? prions, pour que la Pentecôte soit une vraie Pentecôte sur notre Eglise, qu’elle comprenne enfin que ce qu’elle a fait – ou n’a pas fait – au plus petits d’entre les siens, c’est au Christ qu’elle l’a fait, ou qu’elle ne l’a pas fait ! Claire

    • Bonjour Haffner. Oui c’est une souffrance un peu comparable à celle du Maître sur la croix. Mais comme disait Mère Térésa : “Si tu juge les gens, tu n’a pas le temps de les aimer”. Et comme disait Maïti Girtanner : “Même les bourreaux ont une âme”. Prier pour ses ennemis, c’est vouloir que Dieu leur donne aussi le bien pour eux. Mais Dieu respecte leur liberté. Bien à vous.

    • S’il est bien exact que l’Église a cessé d’être la mère de ses fidèles le jour où elle a pactisé avec la République et les politiques laïcards (le Ralliement en cause ?), n’avons-nous pas l’Église que nous méritons ? N’est-ce pas dans nos familles chrétiennes qu’elle doit puiser ses bons prêtres, futurs évêques et cardinaux, pour composer une saine hiérarchie de clercs amoureux de la Vérité et bergers du troupeau ? La vocation est une grâce accordée par Dieu mais comme une graine qui doit trouver un terreau favorable pour s’élever et s’épanouir. Ce terreau existe-t-il aujourd’hui ?

      • Bonjour Collapsus. Tout à fait. Mais sommes nous prêt à accepter que le denier de l’église ne soit plus déductible des impôts pour gagner cette indépendance ? Bien à vous.

  17. Merci beaucoup à Mgr Brac de la Perrière ! Comment se fait-il que tous nos évêques ne fassent pas bloc devant ces incapables anti-cléricaux et francs-maçons du gouvernement. “Dieu premier servi” !

  18. Entièrement d’accord avec vous MickaëlAnne.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services