"Rendez donc à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu"

FLes éditions DMM ont réédité l'ouvrage du vénérable Mgr Fulton Sheen (1895-1979, son procès de béatification est en cours), La Vie du Christ. Connu mondialement
comme un ouvrage classique de la foi chrétienne, la vie du Christ a été
salué comme le plus éloquent des nombreux ouvrages de Fulton J Sheen. Il s´agit d´un dramatique et émouvant récit de la naissance,
de la vie, de la Crucifixion et de la Résurrection du Christ, ainsi que
d'un portrait passionné de l´Homme-Dieu. Ce volume
de 610 pages se lit facilement, tant le style est agréable. Ce n’est pas
un ouvrage « savant » au sens qu’on donne généralement à ce mot : il ne
comporte ni notes, ni références, ni bibliographie. En voici un extrait, à propos du fameux passage tiré de l'Evangile de Matthieu sur le devoir de payer l'impôt à César :

"Une fois de plus Il déclarait que son Royaume n'était pas de ce monde, que la soumission à sa personne n'est pas incompatible avec la soumission au pouvoir séculier, et que la liberté politique n'est pas la seule liberté qui compte. Aux pharisiens qui haïssaient César il était recommandé de "rendre à César". Aux hérodiens qui, pour le service de César, oubliaient Dieu, était rappelé le principe fondamental : "rendez à Dieu". Si on avait rendu à Dieu ce qui Lui était dû, on ne se serait pas trouvé dans l'état d'avoir à donner trop à César. Jésus était venu pour restaurer d'abord les droits de Dieu. Il leur avait déjà dit, s'ils cherchaient d'abord le Royaume de Dieu et Sa justice, tout le reste, et notamment la liberté politique, leur serait donné par surcroît.

La pièce de monnaie portait l'effigie de César, mais quelle image portaient les questionneurs ? N'était-ce point l'image de Dieu Lui-même ? C'est cette image qu'Il s'appliquait à restaurer. Pour le moment, le régime politique pouvait rester ce qu'il était, et c'est pourquoi il ne lèverait pas le doigt pour changer leurs pièces de monnaie, tandis qu'Il était prêt à donner Sa vie pour les amener à rendre à Dieu ce qui est à Dieu".